Sort by
Publications

Publications

Commune de Perros-Guirec (Côtes-d'Armor)

CRC BRETAGNE

Dans le cadre de son enquête régionale sur la gestion des ports de plaisance, la chambre publie le 12 juin 2018 son rapport d’observations définitives sur la commune de Perros-Guirec (Côtes d’Armor), pour les exercices 2010 et suivants. Il fait suite aux rapports déjà publiés sur le même thème, soit SEM Brest’Aim, SPL Compagnie des ports du Morbihan, Concarneau, Saint-Malo, Plougastel-Daoulas et CCI de Morlaix, et fait écho à l’article relatif aux ports de plaisance en Bretagne publié dans son rapport d’activité 2017.

 

La commune de Perros-Guirec compte 7 532 habitants au 1er janvier 2017. Classée station de tourisme, disposant de deux ports communaux et de cinq zones de mouillage, elle possède en outre un grand site naturel classé et protégé, aux amas de granit rose caractéristiques, qui renforce l’attractivité touristique du territoire.

La situation financière de la commune, globalement maîtrisée sur la période contrôlée, est marquée par les taux d’intérêts démesurés auxquels elle s’est exposée en contractant un emprunt structuré de 5,6 M€, conclu pour une durée de 31 ans, qu’elle a pu in fine convertir en prêt à taux fixe en devenant éligible au fond de soutien aux collectivités mis en place par l’Etat, qui versera dans ce cadre une somme annuelle de 0,846 M€, pendant 13 ans.

En matière de ressources humaines, la chambre relève que la durée annuelle du travail réglementaire (1607 h) n’est pas systématiquement appliquée et dresse le constat d’une augmentation préoccupante de l’absentéisme.

S’agissant de l’activité de plaisance, le port souffre de surcapacités d’accueil dues à la baisse de la fréquentation, malgré le travail en cours d’optimisation des emplacements.

La diminution constante du nombre de contrats de plaisance, qui touche les deux ports et les mouillages, a en outre pour effet de neutraliser l’impact de la hausse des tarifs opérée par la collectivité, lesquels sont plus élevés que ceux des autres ports de la région. L’offre de plaisance des ports de Perros-Guirec est donc moins attractive que celle de ses concurrents.

Une réflexion stratégique doit par conséquent être engagée par la commune afin de redynamiser cette activité.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :