Sort by
Publications

Publications

Association Bretagne Développement Innovation (BDI) à Rennes (Ille-et-Vilaine)

CRC BRETAGNE

La chambre régionale des comptes Bretagne a examiné les comptes et la gestion de l’association Bretagne Développement Innovation (BDI) sur la période 2013-2017, dans le cadre d’une série de contrôles des acteurs et des outils du développement économique dans la région Bretagne, thème à raison duquel elle a notamment déjà publié des rapports sur le fonctionnement de l’association Bretagne Commerce International (BCI) et de la SEM CEVA.

Avec un budget de 6,4 M€ en 2017 et un effectif de 44 personnes (ETP), les missions de l’association BDI s’exercent dans le cadre du schéma régional de développement économique, d’innovation et d'internationalisation (SRDEII 2014-2020) du conseil régional de Bretagne.

BDI exerce des missions variées qui ont récemment évolué, passant d’une action centrée sur la réflexion stratégique et le suivi du SRDEII, à la mise en œuvre de « grands projets structurants (GPS) », comme actuellement : cybersécurité, électronique et numérique, énergies marines renouvelables (EMR). Elle assure par ailleurs la promotion tant de la région que de ses propres outils : marque Bretagne, plateforme Craft sur les compétences des écosystèmes, accompagnement pour les partenariats et financements européens.

La chambre a relevé que la gouvernance de BDI n’était pas conforme à ses statuts, les compétences n’étant pas toujours exercées par les instances désignées. Certaines sont exercées, de fait, par le président et le directeur général, parfois sur la base de délégations dépourvues de base juridique, alors que le directoire, qui dispose théoriquement des pouvoirs les plus larges, est peu saisi des sujets importants. Ce fut le cas pour des pratiques particulièrement coûteuses de gestion des ressources humaines constatées par la chambre (niveau de salaire d’un cadre dirigeant, indemnités de licenciement négociées). Conformément aux statuts, le directoire devra être mieux impliqué dans la gestion, en particulier pour valider la politique de ressources humaines.

La situation financière de BDI apparaît équilibrée, en raison d’un soutien constant de la région. Les subventions, qui représentent 94 % du budget en 2017, sont octroyées à près de 70 % par la région. Dans un contexte de réduction des aides publiques, l’association doit diversifier ses recettes d’exploitation. En outre, le cadre méthodologique de suivi et d’évaluation de ses actions à tardé à se mettre en place et l’association doit chercher à mieux évaluer l’impact objectif de ses activités.