Sort by *
Publications

Publications

Les actions civiles et militaires de la France dans les pays du G5 Sahel

COUR DES COMPTES

La Cour a enquêté sur la stratégie de la France dans les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) et la cohérence des actions civiles et militaires dans la région, au service de la sécurité de ces États et du développement économique et social de leurs populations.
La France a déclaré l'espace sahélien, l'une des régions du monde les plus déshéritées, prioritaire pour l'aide au développement. Si les dépenses françaises y ont plus que doublé, passant de 580 M€ à 1,35 Md€ entre 2012 et 2018, la majorité de ces sommes concerne des dépenses militaires. L'aide publique au développement n'a pas suivi la même progression et la priorité affichée tarde à se traduire dans les faits.
Concernant la présence militaire française, l'extension progressive du périmètre d'intervention et la diversification des objectifs rendent incertains les critères qui permettront d’évaluer si un terme satisfaisant a été atteint, pour la France et pour le Sahel. Un bilan d'étape paraît nécessaire, notamment afin de préciser ces critères.
Les complémentarités entre actions militaires et civiles d'aide à la stabilisation et au développement doivent être recherchées et se traduire dans l'organisation de la réponse française, notamment avec une coordination interministérielle renforcée. La Cour formule quatre recommandations à cette fin.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :

  • COUR DES COMPTES
    Le CNRS et les sciences humaines et sociales
  • COUR DES COMPTES
    La Commission de régulation de l'énergie (CRE)
  • COUR DES COMPTES
    L'ordre des infirmiers