Sort by
Publications

Publications

La pertinence de la prescription des antibiotiques

COUR DES COMPTES En images (1)

En 2015, en France, 1 300 tonnes d’antibiotiques ont été consommées : 730 concernaient la santé humaine et 570 la santé animale. La France se situe ainsi parmi les trois pays les plus consommateurs de l’Union européenne. Ce niveau élevé, orienté à la hausse depuis 2005, signe l’échec des deux derniers plans de réduction de la consommation d’antibiotiques. Plusieurs pratiques sont en cause : le recours excessif aux antibiotiques, des prescriptions trop approximatives dans le choix des molécules ou les durées de traitement, un mode de dispensation par boîte qui accentue la consommation et l’automédication. La Cour recommande de mettre en œuvre de manière plus directive une palette de mesures visant à réduire la consommation d’antibiotiques et d’en garantir l’effectivité en utilisant l’instrument de la rémunération sur objectifs de santé publique.

Ce référé fait suite au contrôle de la Cour sur la politique de prévention des infections associées aux soins, dont elle a rendu compte dans son rapport public annuel 2019. L’antibiorésistance contribue en effet à rendre plus compliqué, voire impossible, le traitement des infections contractées à l’occasion d’un séjour et d’une intervention à l’hôpital, mais aussi dans les établissements de santé et en ville.
Le recours excessif aux antibiotiques et leur prescription massive et inappropriée contribuent non seulement à sélectionner les bactéries de plus en plus résistantes, mais aussi réduit leur efficacité, rendant plus difficile le traitement des patients.

Lire l'insertion : La politique de prévention des infections associées aux soins

En images (1)

La pertinence de la prescription des antibiotiques

À lire aussi