Sort by
Publications

Publications

Les aides à la pierre : retrouver la finalité des loyers modérés

COUR DES COMPTES

La Cour a examiné l’évolution et l’impact des aides à la pierre depuis 2010. D’un montant de 468 M€ en 2019, pour une cible de 124 000 logements sociaux à produire, celles-ci pèsent beaucoup moins sur le plan budgétaire que les aides personnelles au logement (13,4 Md€). La création du Fonds national des aides à la pierre (FNAP) a rénové le pilotage de cette politique, sans modifier le rôle régulateur de l’État et de ses délégataires dans les territoires. Si la subvention versée sert rarement de déclencheur des opérations de construction sociale, elle favorise l’orientation sociale des constructions. Alors que la quantité de production de logements semble toujours primer, l’objectif de modération des loyers doit retrouver toute sa place dans la négociation des aides au niveau local. La Cour émet deux recommandations visant à renforcer le ciblage des aides à la pierre sur la production de logements à bas loyers à destination des publics les plus fragiles ou en difficulté.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :

Nous détectons que votre navigateur Firefox bloque l'affichage des tweets sur cette page. Veuillez vérifier l'option Protection contre le pistage dans les préférences de votre navigateur. Les tweets de la Cour des comptes sont également consultables directement sur https://twitter.com/Courdescomptes.