Sort by *
3-5, rue de la Citadelle
57000 METZ
◼
T
+33 3 54 22 30 49
grandest@crtc.ccomptes.fr
RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES
ET SA RÉPONSE
OFFICE DU TOURISME DE STRASBOURG ET
SA RÉGION
(Département du Bas-Rhin)
Exercices 2016 à 2020
Le présent document a été délibéré par la chambre 25 octobre 2022
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
1/68
SOMMAIRE
SYNTHÈSE
............................................................................................................................
3
RAPPELS DU DROIT
.............................................................................................................
4
RECOMMANDATIONS
..........................................................................................................
5
1.
PROCÉDURE
.................................................................................................................
6
2.
LES STATUTS ET LE FONCTIONNEMENT DES INSTANCES
......................................
6
2.1
La mise en œuvre des statuts
.......................................................................................
6
2.1.1
L’activité touristique dans la région de Strasbourg
....................................................
6
2.1.2
La personnalité juridique et l
’objet de l’association
....................................................
8
2.1.3
La convention d’objectifs relative aux missions d’accueil des visiteurs et de
promotion du tourisme
..............................................................................................
9
2.1.4
Le transfert de la compétence de promotion du tourisme à l’Eurométropole de
Strasbourg
..............................................................................................................
10
2.1.5
La coordination avec les autres instances en charge du tourisme
..........................
12
2.1.6
La coordination des divers partenaires du développement touristique local
............
13
2.2
Le fonctionnement des instances
................................................................................
15
2.2.1
L’assemblée générale
.............................................................................................
15
2.2.2
Le conseil d’administration
......................................................................................
16
2.2.3
Le bureau
...............................................................................................................
18
2.2.4
Le président et le président-délégué
.......................................................................
18
2.2.5
Le trésorier
.............................................................................................................
20
2.2.6
Le
directeur de l’association
...................................................................................
21
3.
LES MISSIONS D’ACCUEIL ET D’INFORMATION
DES VISITEURS ET DE
PROMOTION DU TOURISME
.......................................................................................
22
3.1
L’accueil et l’information des visiteurs
..........................................................................
23
3.1.1
Les locaux du bureau d’information
........................................................................
23
3.1.2
L’accueil des visiteurs
.............................................................................................
24
3.1.3
Les publications d’information à destination des visiteurs
.......................................
25
3.1.4
La stratégie digitale
.................................................................................................
25
3.2
La promotion du tourisme
............................................................................................
26
3.2.1
Les actions de promotion du tourisme
....................................................................
26
3.2.2
Les voyages et les déplacements
...........................................................................
27
3.3
Le dispositif
« Euraccueil »
..........................................................................................
28
3.4
La commercialisation de services touristiques
.............................................................
28
3.4.1
Les visites guidées
.................................................................................................
29
3.4.2
Le « Strasbourg pass »
...........................................................................................
29
3.5
La commercialisation de produits touristiques
.............................................................
30
3.6
Le financement des missions d’accueil et d’information des visiteurs et de promotion du
tourisme
......................................................................................................................
31
3.6.1
Les stipu
lations relatives à l’équilibre financier du service prévues par la convention
d’objectifs
...............................................................................................................
31
3.6.2
Les cotisations des membres et les recettes publicitaires et annexes
.....................
31
3.6.3
Les recettes issues des activités commerciales
......................................................
32
3.6.4
Les subventions de fonctionnement
........................................................................
33
3.6.5
Les comptes du service public d’accueil et d’information des visiteurs et de
promotion du tourisme
............................................................................................
35
4.
LES MISSIONS D’ORGAN
ISATION DE PROGRAMMES DE DÉVELOPPEMENT
TOURISTIQUE, DE FÊTES ET DE MANIFESTATIONS CULTURELLES
.....................
36
4.1
« Strasbourg, mon amour »
.........................................................................................
37
4.1.1
Le financement de l’opération
« Strasbourg mon amour »
......................................
37
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
2/68
4.1.2
La contractualisation des subventions relatives à l’opération
« Strasbourg, mon
amour »
..................................................................................................................
39
4.1.3
La fiabilité d
e l’enregistrement comptable de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
...............................................................................................................................
39
4.1.4
La mise en œuvre des règles du code de la commande publique
...........................
40
4.1.5
L’effet de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
sur la fréquentation touristique ... 41
4.2
Le concert de commémoration de la Grande Guerre
...................................................
41
4.3
L’export du marché de Noël et de
« Strasbourg, mon amour »
....................................
42
4.3.1
L’export du marché de Noël à Séoul, Dubaï et Taipei
.............................................
43
4.3.2
Le marché de Noël de Strasbourg-Alsace à New-York
...........................................
44
4.3.3
L’atteinte des objectifs assignés aux opérations d’export du marché de Noël
.........
50
5.
LA SITUATION FINANCIÈRE
........................................................................................
50
5.1
Le résultat
...................................................................................................................
50
5.2
Le bilan
.......................................................................................................................
52
Détail des comptes de produits et de charges par activité
................................
55
Comptes de produits et de charges
..................................................................
61
Soldes intermédiaires de gestion
.....................................................................
64
Bilan fonctionnel
...............................................................................................
66
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
3/68
SYNTHÈSE
L
’office du tourisme de Strasbourg et sa rég
ion a exercé ses missions
d’accueil
et d’information des visiteurs et de promotion du tourisme
de manière efficiente mais
le fonctionnement de ses instances révèle des défaillances.
L’office du tourisme de Strasbourg et sa région est une association de dro
it local. Il
exerce entre 2016 et 2020 par délégation de l’Eurométropole de Strasbourg l’ensemble des
missions prévues par le code du tourisme. La convention d’objectifs 2016
-2018 renouvelée
jusqu’en 2020 stipule irrégulièrement que la ville de Strasbourg
continue de lui déléguer des
compétences qu’elle ne détient plus en matière de tourisme. Cette irrégularité a pris fin à
compter du 1
er
janvier
2021. En outre, les actions visant à améliorer l’accueil des membres des
organisations internationales ayant leu
r siège à Strasbourg qu’il exerce dans ce cadre ne
relèvent pas des missions prévues par le code du tourisme.
Sur la période contrôlée, l’office du tourisme de Strasbourg et sa région a mis en œuvre
de manière efficiente les missions obligatoires de coordination des divers partenaires du
développement touristique local, d’accueil et d’information des visiteurs et de promotion du
tourisme en lien avec le comité départemental et le comité régional du tourisme. La stratégie
digitale mise en œuvre a permis d’am
éliorer la visibilité de la destination Strasbourg. Les
actions prévues par la convention d’objectifs ont été globalement mises en œuvre.
Le fonctionnement des instances de l’association s’avère
cependant à tout le moins
défaillant. Le conseil d’administration n’exerce pas la fonction de direction qui doit être la
sienne selon les statuts. En outre, la justification des dépenses réalisées en contrepartie des
subventions reçues s’avère très insuffisante et ne permet pas à la ville et à l’Eurométropole de
Strasbourg de contrôler la bonne utilisation des sommes versées.
Les gestions des manifestations « Strasbourg, mon amour » et du marché de
Noël à New-York sont affectées
d’irrégularités et le
urs effets respectifs sur la
fréquentation touristique inexistants.
L’office du tourisme de Strasbourg et sa région a également organisé pour le compte
de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg les missions facultatives d’organisation de la
manifestation
« Strasbourg, mon amour »
et d’opérations d’export du marché de
Noël dans
des lieux emblématiques à l’étranger pour mettre en valeur la marque
« Strasbourg capitale
de Noël »
. L’organisation d’un concert dans le cadre de la célébration du centenaire de la
Grande Guerre n’entrait pas dans le cadre des missions qu’il pouvait mettre en œuvre à ce
titre. Les objectifs assignés à ces opérations ne sont globalement pas atteints et leur gestion
budgétaire et comptable - en particulier celle du marché de Noël organisé à New-York en
décembre 2019 - est affectée de nombreuses irrégularités.
Les
subventions versées pour l’accueil des visiteurs et la promotion du tourisme
ont permis de financer les dépassements budgétaires des manifestations « Strasbourg,
mon amour
» et des opérations d’export du marché de Noël à l’étranger.
L’analyse des comptes de l’office du tourisme de Strasbourg et sa région fait apparaître
que le montant des subventions versées pour la réalisation des missions déléguées est
supérieur aux dépenses correspondantes. Les excédents versés à ce titre ont alors permis de
financer les dépassements des prévisions budgétaires des opérations
« Strasbourg, mon
amour »
et d’export du marché de Noël à l’étranger. Les résultats positifs
consécutifs à la
totalité des subventions attribuées ont alors alimenté la trésorerie de l
’association qui atteint
un niveau excessif par rapport aux besoins nécessaires. Á l’avenir, l’association devra veiller
à convenir avec l’Eurométropole de Strasbourg de l’affectation de l’éventuelle part
excédentaire des subventions versées.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
4/68
RAPPELS DU DROIT
N
° 1 : Conformément à l’article L.
612-
5 du code de commerce, faire présenter à l’assemblée
générale par le commissaire aux comptes le rapport spécial qu’il établit sur les convent
ions
réglementées
....................................................................................................................
16
N
° 2 : Mettre en œuvre les dispositions statutaires de l’article 15 relatives au pouvoir de
direction attribué au conseil d’administration, conformément à l’article L.
1134 du code civil.
.........................................................................................................................................
18
N
° 3 : Conformément à l’article 20 de la loi n°
2006-586 du 23 mai 2006 relative à
l'engagement éducatif, mentionner dans l’annexe des comptes annuels les rémunérations
des trois plus hauts cadres dirigeants.
..............................................................................
22
N
° 4 : Conformément à l’article L.
422-
10 du code du commerce, ne pas réaliser d’opération
commerciale qui ne soit pas prévue par les statuts
...........................................................
30
N
° 5 : Présenter, à l’appui des conventions de subvention, des projets de budget et des
comptes rendus financiers conformes à l’article 10 de la loi n°
2000-321 du 12 avril 2000
relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations et à ses textes
d’application.
....................................................................................................................
35
N
° 6 : En application des normes comptables applicables et de l’article
10 de la loi
n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les
administrations, mettre en œuvre une comptabilité analytique permettant d’identifier les
charges et les produits du service public délégué et faisant apparaître la part issue des
activités commerciales
......................................................................................................
36
N° 7 : Conformément au décret n° 2009-540 du 14 mai 2009 portant sur les obligations des
associations et des fondations relatives à la publicité de leurs comptes annuels, publier les
comptes annuels et les rapports du commissaire aux comptes au journal officiel des
associations et fondations d’entreprise.
............................................................................
36
N
° 8 : Conformément à l’article 266 du code général
des impôts, ne pas comptabiliser les
subventions reçues pour la mise en œuvre de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
comme la rémunération d’une prestation de service individualisée ou le complément d’un
prix facturé au financeur.
..................................................................................................
38
N
° 9 : Conformément au règlement de l’autorité des normes comptables n°
2014-03 relatif
au plan comptable général, enregistrer dans les états financiers l’intégralité des charges et
des recettes selon leur nature et leur montant exact sans compensation.
........................
40
N
° 10 : Appliquer le code de la commande publique quand l’OTSR agit en tant que pouvoir
adjudicateur en application de l’article L.
1211-1 du même code.
.....................................
40
N
° 11 : Conformément à l’article L.
131-
5 du code du tourisme, inscrire l’organisation
d’actions de promotion sur les marchés étrangers dans un cadre coordonné par le comité
départemental et le comité régional du tourisme
...............................................................
43
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
5/68
RECOMMANDATIONS
N
° 1 : Formaliser les délibérations adoptées par le conseil d’administration, conformément
à l’
article 15 des statuts, dans les comptes rendus de ses réunions en faisant apparaître les
résultats du vote par lequel il s’est prononcé.
...................................................................
18
N
° 2 : Confier la fonction de caissier de l’associat
ion au trésorier et formaliser dans un
règlement financier les procédures budgétaires et comptable.
.........................................
21
N
° 3 : Prévoir dans les statuts qu’une délégation de pouvoir peut être accordée au directe
ur
dans les matières qui sont nécessaires à l’exercice de son pouvoir de gestion et
d’organisation, élargir les délégations qui lui sont accordées à l’ensemble des actes qui s’y
rattachent en les identifiant avec précision et mettre en œuvre des mécanismes
de contrôle
de son activité.
.................................................................................................................
22
N° 4 : Présenter à la ville de Strasbourg une demande de subvention pour le financement
du dispositif
« Euraccueil »
distincte de la demande liée au financement des missions de
service public qui lui sont déléguées
.
................................................................................
28
N
° 5 : Préciser dans la convention d’objectifs que les recettes commerciales générées par
les activités conventionnelles déléguées sont intégralement affectées au financement du
service public administratif et sont distinctes des produits propres de l’OTSR qui ne peuvent
financer que des engagements non prévus par la convention d’objectifs.
.........................
31
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
6/68
1.
PROCÉDURE
La chambre régionale des comptes Grand Est a inscrit à son programme le contrôle des
comptes et de la gestion de l’association Office du tourisme de Strasbourg et sa région (OTSR)
pour les exercices 2016 à 2020.
Le contrôle a été ouvert par lettres adressées le 8 novembre 2021 à la présidente de
l’association en fonction
s à cette date et à son prédécesseur.
En application de l’article
L. 243-1 du code des juridictions financières, les entretiens préalables aux observations
provisoires se sont tenus le 31 mars 2022 avec le président en fonctions à cette date et le
8 avril 2022 avec sa prédécesseure.
Par courrier du 28 juin 2022, la chambre a adressé ses observations provisoires au président
en fonctions et, pour ce qui les concerne, à ses prédécesseurs pendant la période contrôlée.
Des extraits ont été également transmis aux personnes mises en cause.
Après examen des réponses reçues, la chambre a arrêté le 25 octobre 2022 ses observations
définitives.
Ces observations portent sur les statuts et le fonctionne
ment des instances de l’
OTSR, sur les
missions d’accueil et d’information
des visiteurs, de promotion du tourisme
, d’organisation de
programmes de développement touristique et de manifestations culturelles qui lui sont
confiées et sur la situation financiè
re de l’association.
2.
LES STATUTS ET LE FONCTIONNEMENT DES INSTANCES
2.1
La mise en œuvre des statuts
2.1.1
L’activité touristique dans la région de Strasbourg
Dans l’Eurométropole de Strasbourg comme dans les départements alsaciens, l’activité
touristique est fortem
ent marquée par l’attractivité des marchés de Noël, manifestations
culturelles traditionnelles anciennes. À Strasbourg, cette activité a connu son essor dans les
années 1990 à l’initiative de l’OTSR avec comme référence le marché de Noël de Nuremberg
en Allemagne.
Sous l’effet d’une mercatique territoriale illustrée par le slogan adopté par l’OTSR en 1992
« Strasbourg, capitale de Noël »
et de la mise en service de la ligne à grande vitesse
Est-européenne en 2007, la fréquentation touristique a augmenté rapidement. Entre 2005 et
2016, le nombre de visiteurs pendant le mois de décembre à Strasbourg a doublé et franchi le
seuil des 2
millions de touristes. Alors que le taux d’occupation des hôtels atteignait 36
% en
décembre 1993, il atteint 83 % en décembre 2016
1
. Le mois de décembre est dès lors celui
qui connaît la plus forte activité touristique. Les hôtels de l’Eurométropole de Strasbourg ont
notamment enregistré en décembre 341 000 nuitées en 2019, soit 26 % de la fréquentation
régionale de ce mois
2
.
Pendant le reste de l’année, Strasbourg est aussi la première destination touristique de la
région avec environ 20 % de la fréquentation hôtelière. La cathédrale est le site le plus
fréquenté de la ville. Le patrimoine architectural et culturel alsacien et la tradition
gastronomique et viticole sont les premières motivations des visiteurs dont un tiers viennent
1
Bulletin de l’association des géographes français,
95-4, 2018,
Les marchés de Noël en A
lsace. De l’extraordinaire
à l’ordinaire du tourisme événementiel
, Alexandra Monot.
2
Insee Analyses Grand Est, n° 124, 15/12/2020,
Été 2020 : entre deux vagues épidémiques, une brève respiration
pour le tourisme.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
7/68
de l’étranger
- majoritairement en provenance des pays frontaliers
3
. Les touristes séjournent
en moyenne quatre jours dans la ville à partir de laqu
elle un tiers d’entre eux effectuent des
excursions en Alsace à destination de Colmar et des villages de la route des vins. La présence
du Parlement européen et d’organisations internationales telles que le Conseil de l’Europe
suscite par ailleurs un flux
important de tourisme d’affaires.
Figure 1 : Nuitées par mois dans le Grand Est en 2019 (en milliers)
Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT).
Depuis le début des années 2010, la location d’hébergements chez des particuliers via
des
plateformes en ligne a également contribué à la croissance de la fréquentation touristique
4
. Au
mois de décembre 2019, 165
000 nuitées dans ce type d’hébergement s’additionnaient aux
341
000 nuitées enregistrées dans l’hôtellerie traditionnelle. Sur l’ensemble de l’année 2019,
Strasbourg figure au 46
ème
rang européen et au 8
ème
rang à l’échelle nationale au classement
des destinations visitées par les utilisateurs de ces plateformes. Afin de réguler les
conséquences de ce type de location sur l’accessibilité de l’habitat, l’Eurométropole de
Strasbourg a adopté le 30 juin 2016 un règlement qui limite à 120 jours par an la location de
locaux d’habitation.
La série d’attentats terroristes qui a touché la France depuis 2015 et Strasbourg le
11 décembre 2018
pèse fortement sur l’organisation du marché de Noël. Les impératifs
sécuritaires augmentent son coût et entraînent des contraintes pour les riverains sans effet
significatif cependant jusqu’à présent sur la fréquentation touristique.
A l’inverse, la crise
sanitaire a eu pour conséquence la suspension de toute activité touristique
lors du confinement de mars 2020. Elle a redémarré progressivement en juin 2020, mais les
chiffres d’affaires des secteurs de la restauration et de l’hébergement sont demeurés infé
rieurs
à leur niveau antérieur. Les hôtels du Bas-Rhin ont accusé une chute de la fréquentation de
44 % à 47 % entre juillet et septembre 2020 par rapport à 2019
5
.
Le secteur du tourisme de la zone d’emploi de Strasbourg regroupait en 2017 près de 17
%
des emplois liés à la présence de touristes (9 700) de la région Grand Est et 42 % des emplois
3
Étude sur les clientèles touristiques de la destination Strasbourg, observatoire régional du tourisme et agence
d’attractivité de l’Alsace
, juin 2018.
4
Insee Première, n° 1879, 26/11/2021,
Hébergements proposés par des particuliers via des plateformes : En 2019,
Paris et Nice dans le top 10 des
villes les plus fréquentées de l’Union européenne
.
5
Insee Analyses Grand Est, n° 124, 15/12/2020,
Été 2020 : entre deux vagues épidémiques, une brève respiration
pour le tourisme.
0
10
20
30
40
50
0
200
400
600
800
1 000
1 200
1 400
1 600
Sep
Oct
Nov
Déc
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Juin
Juil
Aoû
Strasbourg Eurométropole
Bas-Rhin hors Eurométropole
Haut-Rhin
Reste du Grand-Est
Part des nuitées passées dans l'Eurométropole de Strasbourg (en %)
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
8/68
touristiques relevaient de la restauration
6
. Le développement de ce secteur figure comme un
des objectifs de la stratégie
« Éco 2030 »
de l’Eurométropole de Strasbo
urg.
En réponse à la crise sanitaire et en lien avec les orientations politiques du conseil
métropolitain élu en juillet 2020, l’Eurométropole de Strasbourg
souhaite désormais réorienter
la stratégie des
« 5 C »
(cathédrale, choucroute, coiffe, colombages et cigognes) qui a
accompagné la massification et l’internationalisation du tourisme à Strasbourg pour viser la
clientèle du bassin rhénan et valoriser davantage les atouts touristiques de l’ensemble du
territoire métropolitain.
2.1.2
La personnalité juridique et
l’objet
de l’association
L’OTSR est une association régie par les articles 21 à 79
-III du code civil local du
18 août 1896
7
maintenu en vigueur par la loi du 1
er
juin 1924 mettant en vigueur la législation
civile française dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle
8
.
Conformément à l’article
55 du code civil local, ses statuts sont déposés au registre des
associations du tribunal judiciaire de Strasbourg, dont l’extrait mentionne qu’ils ont été
enregistrés le 6 juillet 1945 et modi
fiés en dernier lieu par l’assemblée générale extraordinaire
du 11 juillet 2002.
Conformément à l’article 57 du
code civil local, les statuts
de l’OTSR définissent précisément
son objet. Les statuts
de l’association disposent que son objet social est notam
ment
«
l’accueil
des touristes et visiteurs ainsi que la promotion touristique de Strasbourg et de sa
région »
. L’association ne commercialise pas de prestation hotellière.
En plus de l’accueil et de l’information des visiteurs et de la promotion du touris
me,
l’association a également pour objet
«
la conception, réalisation et diffusion de toute
documentation susceptible de contribuer à mieux faire connaître les atouts touristiques de sa
circonscription
»
, la mise en œuvre de
«
toute prospection et communication en France et à
l’étranger tendant à favoriser le tourisme individuel et collectif
» et «
le montage et la
commercialisation de produits touristiques au sens de l’article
2 de la loi n° 92-645 du
13 juillet
1992 fixant les conditions d’exercice des activités relatives à l’organisation et à la
vente de voyages ou de séjours
». «
Chargée d’un service d’intérêt public
», elle peut enfin
prendre «
toutes initiatives (et organiser), en liaison avec les instances publiques,
professionnelles et privées, locales, régionales et internationales, toutes les manifestations
susceptibles de contribuer à la réalisation de son objet
». Elle a son siège à Strasbourg et sa
«
zone d’influence (…) couvre la région Alsace, ainsi que la zone géographique constituée par
les Vosges, le pays de Bade (centre et sud) et la forêt noire centrale
».
Conformément à l’article 58 du
code civil local applicable aux associations inscrites, les statuts
prévoient des dispositions relatives aux adhésions et à l’organisation de la vie associa
tive.
L’association rassemble les membres de droit et les professionnels et acteurs institutionnels
du tourisme à jour de leur cotisation dont la candidature a été acceptée par le conseil
d’administration qui dirige l’association. Il élit le président et un bureau composé d’au moins
un vice-président, un secrétaire général et un trésorier.
Au 1
er
janvier
2020, l’association regroupait 463
adhérents, dont 26 membres de droit,
15 membres associés, 107 hôtels et campings, 136 entreprises proposant des services
touristiques, 62
exploitants de meublés touristiques ou de chambre d’hôtes et
117 restaurants
ou débits de boisson.
6
Insee Analyses Grand Est, n° 49, 07/07/2017,
58 500 emplois touristiques dans le Grand Est, portés par
l’hébergement et la restauration
.
7
Modifié en dernier lieu par l’ordonnance
n° 2015-904 du 23 juillet 2015 portant simplification du régime des
associations et des fondations.
8
Les associations qui relèvent de ces dispositions en application du code civil local ne relèvent pas de la loi du
1
er
juillet 1901 relative au contrat d'association comme dans le reste de la France.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
9/68
Au regard des dispositions du code civil local
, l’OTSR dispose de la capacité juridique dans
les mêmes conditions que les associations déclarées constituées sur le fondement de la loi du
1
er
juillet 1901 relative au contrat d'association et dans celles spécifiquement applicables aux
associations relevant du code civil local.
2.1.3
La convention d’objectifs relative aux missions d’accueil des visite
urs et de promotion
du tourisme
Le tourisme est une compétence partagée de l'État, des régions, des départements et des
communes (article L. 111-1 du code du tourisme). En ce qui concerne le bloc communal, la
création d’un office du tourisme est une compét
ence facultative du conseil municipal qui en
fixe par délibération le statut et l'organisation (articles L. 133-1 et L. 133-2 du code du
tourisme) pour assurer la mission de service public
9
que constitue
« l'accueil et l'information
des touristes ainsi que la promotion touristique »
et
« (la contribution) à coordonner les
interventions des divers partenaires du développement touristique local »
(article L. 133-3 du
code du tourisme). La création d’un office du tourisme est facultative, mais si la commune l’
a
institué, il doit obligatoirement exercer ces deux missions
10
.
L’office du tourisme peut également, si l’assemblée délibérante le décide, exercer des
missions facultatives de
«
participation à l'élaboration (…) de la politique touristique locale
»
et de «
mise en œuvre
des programmes locaux de développement touristique, notamment
dans les domaines de l'élaboration des services touristiques, de l'exploitation d'installations
touristiques et de loisirs, des études, de l'animation des loisirs, de l'organisation de fêtes et de
manifestations culturelles
» (article L. 133-3 du code du tourisme).
Il peut enfin «
commercialiser des prestations de services touristiques dans les conditions
prévues au chapitre unique du titre I
er
du livre II
» relatif à la vente de voyages et de séjours et
être «
consulté sur des projets d'équipements collectifs touristiques
» (article L. 133-3 du code
du tourisme).
Les missions facultatives d’un office du tourisme pouvant générer des recettes commerciales
substantielles, l’ensemble d
es missions qui lui sont déléguées peut constituer soit un service
public administratif soit un service public commercial selon la nature de son financement
11
.
Si l’office du tourisme est constitué sous forme associative,
le conseil municipal lui confie
l’
exercice de ces missions par une convention
12
.
Cette convention
ne constitue pas, dans le cas d’un service public
administratif, une délégation
au sens des articles L. 1411-1 et suivants du CGCT et L. 1121-3 du code de la commande
publique
13
et n’est pas conditionnée à l’organisation d’un appel préalable à la concurrence. Si
la convention prévoit que l’association partage un risque financier avec la collectivité, il s’agit
néanmoins d’une délégation de service public au sens de la jurisprudence
14
.
Au cas présent, l
’objet associatif
large de l’OTSR, qui peut prendre «
toutes initiatives
(et organiser) toutes les manifestations susceptibles de contribuer à la réalisation de son
objet »
lui permet de mettre en œuvre l’intégralité des missions obligatoires et facul
tatives que
peut lui déléguer la collectivité compétente en matière de tourisme.
9
Conseil d'État, 5 / 3 SSR, du 13 novembre 1996, n° 173500, inédit au recueil Lebon.
10
Réponse du ministère de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales à la question
écrite n° 23855 de M. Daniel Chasseing (Corrèze - Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 02/02/2017 -
page 408.
11
Réponse du secrétariat d'État chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du
tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation à la question écrite n° 15919 de
M. Yves Pozzo di Borgo (Paris - UC) publiée dans le journal officiel du Sénat du 11/08/2011 - page 2109.
12
Conseil d'Etat, 7 / 10 SSR, 10 juillet 1996, n° 140606, mentionné aux tables du recueil Lebon.
13
Conseil d'État, Section, 6 avril 2007, n° 284736, publié au recueil Lebon.
14
Conseil d'État, 7
ème
- 2
ème
chambres réunies, 24 mars 2022, n° 449826.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
10/68
Sur la période examinée, la convention
d’objectifs 2016
-2018 établie entre la ville de
Strasbourg, l’Eurométropole de Strasbourg et l’OTSR prévoit que lui sont déléguées
l’intégralité des missions obligatoires et facultatives prévues à l’article
L. 133-3 du code du
tourisme pour la période 2016-2018.
La convention prévoyant que les missions de service public sont principalement financées par
des subventions et accessoirement p
ar des recettes commerciales, il s’agit d’une délégation
de service public qui ne devait pas faire l’objet d’un appel à la concurrence. La convention
assigne trois objectifs déclinés en 28
actions à l’OTSR
:
-
« p
oursuivre les efforts en termes de qualité d’
accueil, de services et de produits ;
-
optimiser les outils et supports numériques comme levier de promotion, de découverte
et de partage d’expérience
;
-
renforcer la connaissance des clientèles et les actions marketing ».
La convention d’objectifs n’a pas été renouvelée à l’échéance mais les conventions financières
signées avec la ville
et l’
Eurométropole de Strasbourg pour 2019 prévoient sa prorogation pour
une année. Dans le contexte de la réflexion engagée par l’Eurométropole de Strasbourg
sur
la mise en
œuvre de la politique du tourisme évoquée dans la partie 2.1.4, u
ne nouvelle
convention tripartite a été signée pour
l’année 2020
. Elle reprend les objectifs de la convention
2016-2018 en précisant que le deuxième objectif comprend également la
« fidélisation »
des
touristes et que la connaissance de la clientèle prévue pour le troisième objectif consiste à
déterminer les différentes catégories de visiteurs ou «
segmentation des clientèles
».
Les conventions d’objectifs prévoient un comité de suivi distinct du conseil d’administration de
l’OTSR pour évaluer la mise en œuvre du programme d’action.
Il a été réuni pour la première
fois pendant la période contrôlée le 9 novembre
2020 à l’initiative des dirigeants élus le
2 octobre 2020.
Conformément au dernier
alinéa de l’article
L. 133-3
du code du tourisme, l’OTSR a transmis
chaque année à la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg un rapport annuel d’activité
accompagné d’un
rapport financier
comprenant les comptes annuels de l’exercice passé et le
budget de
l’exercice en cours.
2.1.4
Le transfert de la compétence de promotion du tourisme à l’Eurométropole de
Strasbourg
L’article 43 de la loi
n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique
territoriale et d'affirmation des métropoles a modifié l
’article
L. 5217-2 du CGCT relatif aux
compétences des métropoles qui prévoit désormais que les métropoles exercent de plein droit
en lieu et place des communes membres
la compétence en matière de
« promotion du
tourisme, dont la création d'offices du tourisme »
.
La compétence de
« promotion du tourisme »
mentionnée dans les articles L. 5217-2 du
CGCT et L. 134-1
du code du tourisme doit s’entendre comme recouvrant les compétences
obligatoires d’accueil et d’information des touristes
, de promotion touristique et de coordination
des acteurs locaux du secteur mentionnées à l’article
L. 133-3 du code du tourisme
15
.
15
Réponse du ministère de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales à la question
écrite n° 23855 de M. Daniel Chasseing (Corrèze - Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 02/02/2017 -
page 408.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
11/68
Sous réserve des exceptions prévues par le législateur
16
et selon le principe d’exclusivité
applicable aux compétences facultatives comme la promotion du tourisme
17
, les métropoles
devaient se prononcer sur le maintien des offices de tourisme existants dans un délai de six
mois à compter de l’entrée en vigueur de ces dispositions.
Lorsque la délibération institue un
seul office du tourisme, celui-ci prend
«
la dénomination d’office de tourisme métropolitain
»
(L. 134-1-1 du code du tourisme).
Depuis sa création le 1
er
janvier 2015
18
, l’Eurométropole de Strasbourg s’est substituée à la
ville de Strasbourg pour l’exercice de la compétence de promotion du tou
risme.
La communauté urbaine de Strasbourg qui lui préexistait exerçait déjà à cette date des
compétences en matière de
« soutien à la promotion et au développement touristique de
l’agglomération par le versement d’une subvention à l’office de tourisme et
le soutien aux
initiatives communales dans le domaine des équipements touristiques et de loisirs
d’agglomération
» conjointement avec la ville de Strasbourg. La dernière modification des
statuts de l’OTSR en avril 2002 tire les conséquences de cette compé
tence par la création de
deux sièges de droit pour la communauté urbaine de Strasbourg à l’assemblée générale et au
conseil d’administration.
L’Eurométropole de Strasbourg s’est dotée d’une stratégie en matière de tourisme intégrée à
la feuille de route du développement économique
« Strasbourg Éco 2030 »
et perçoit la taxe
de séjour en lieu et place de ses membres. Elle est le principal financeur de l’OTSR et de
l’association Strasbourg
Convention Bureau spécifiquement en charge du développement du
tourisme
d’affaire
s.
Malgré le transfert de compétence à l’Eurométropole de Strasbourg à compter du
1
er
janvier
2015 et alors que les exceptions prévues par le législateur ne s’appliquent pas à
l’OTSR, la
convention
d’objectifs 2016
-2018 prévoit que la ville de Strasbourg lui délègue une
compétence qu’elle ne détient plus et lui verse
une subvention de fonctionnement de
510 000
€ par an.
Lors de l’assemblée générale de l’association du
8 juin 2017
, le président de l’Eurométropole
de Strasbourg a annoncé la volonté conjointe de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg
de réaliser un audit de l’OTSR préala
blement au renouvellement de la convention triennale.
Le rapport
de la mission d’audit présenté lors de la réunion du bureau de l’OTSR du
26 avril 2018
soulève la question de l’organisation de la compétence tourisme à l’échelle du
territoire de la métropole.
Lors de la réunion du conseil d’administration de l’association du
5 juin 2018, le représentant
de l’Eurométropole de Strasbourg a annoncé la constitution d’un groupe de travail associant
des élus de la ville et la métropole sur cette question. Le groupe de travail a appuyé ses travaux
sur le rapport d’une seconde mission réalisée par le service d’audit interne de la ville et de
l’Eurométropole de Strasbourg présenté en
août 2019. Sur la base de ces travaux, le groupe
de travail a décidé de s’adjoindre les conseils d’une mission d’appui conduite par le cabinet
ayant réalisé le premier audit. Le rapport du groupe de travail a été rendu en février 2020 sous
la forme d’une feuille de route à destination des assemblées délibérantes qui seraient issues
des él
ections municipales de 2020 actant le principe de l’achèvement du transfert de la
promotion du tourisme à l’Eurométropole de Strasbourg.
16
L’article
L. 133-1 du code du tourisme prévoit que peuvent subsister les offices du tourisme communaux
intervenant sur un périmètre où existe
« des marques territoriales protégées distinctes par leur situation, leur
appellation ou leur mode de gestion
». La loi n° 2016-1888 du 28 décembre 2016 de modernisation, de
développement et de protection des territoires de montagne
dispose qu’une station touristique peut conserver son
office du tourisme si l’office intercommunal n’est pas situé sur son territoire
et la loi n° 2019-1461 du
27 décembre
2019 relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique dispose qu’une
station touristique intégrée à une communauté de communes peut récupérer la compétence.
17
Cour Administrative d'Appel de Marseille, 5
ème
chambre - formation à 3, 11/04/2014, 12MA00381, Inédit au
recueil Lebon.
18
Par le décret n° 2014-1603 du 23 décembre 2014 portant création de la métropole dénommée
« Eurométropole
de Strasbourg »
.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
12/68
Pendant la conduite de ces travaux, la ville de Strasbourg a versé de nouvelles subventions
de fonctionnement à l’OTSR
pour les exercices 2019 et 2020.
Lors de l’assemblée générale du
2 octobre 2020, la maire de Strasbourg et la présidente de
l’Eurométropole de Strasbourg nouvellement élues ont annoncé leur volonté de suivre la feuille
de route définie par les équipes précédentes.
La présidente de l’OTSR a annoncé lors de la réunion du
16 décembre 2020 la constitution de
quatre commissions thématiques (consolider les filières touristiques, s’adapter aux mutations
de la destination urbaine, favoriser les dynamiques inter-te
rritoires, enrichir l’écosystème) au
sein de l’OTSR pour préparer cette évolution.
Le conseil métropolitain du 18 décembre 2020 a décidé que la subvention auparavant versée
par la ville de Strasbourg serait désormais intégrée à celle versée par l’Eurométro
pole et
s’est
adjoint les services d’une nouvelle mission d’appui en vue de la révision des statuts de l’OTSR
ou de la création d’un organisme d’une autre nature juridique pour regrouper l’exercice de ses
missions et celles de Strasbourg Convention Bureau avant 2024. La présidente de
l’Eurométropole de Strasbourg indique qu’il a été acté que le regroupement prendrait la forme
d’une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) dont la rédaction des statuts a commencé
en septembre 2022.
La chambre invite l’
OTSR à conduire à son terme la démarche de dissolution en cours et
observe que le futur office du tourisme constitué sous forme de SCIC devra prendre la
dénomination d’office du tourisme métropolitain conformément à l’article
L. 134-1-1 du code
du tourisme.
2.1.5
La coordination avec les autres instances en charge du tourisme
Si les compétences dans le domaine du tourisme sont partagées entre l’État, les régions, les
départements et le bloc communal, l’article
L. 111-1
du code du tourisme prévoit qu’ils
« exercent ces compétences en coopération et de façon coordonnée »
et l’article
L. 133-3 du
même code que l'office de tourisme assure ses missions
« en coordination avec le comité
départemental et le comité régional du tourisme ».
La coordination de l’OTSR avec les
autres instances en charge du tourisme se concrétise par
leur participation au conseil d’administration au sein du collège des collectivités publiques.
Avec les services de l’État
La coordination de l’action de l’OTSR avec les services de l’État est reche
rchée dans les
statuts par la participation de droit d’un de leur représentant au collège des collectivités
publiques. Ce siège est toutefois vacant depuis la suppression du poste de chargé de mission
responsable du tourisme en leur sein.
Avec la région Grand Est et le comité régional du tourisme
Le conseil régional est chargé d' «
assurer le recueil, le traitement et la diffusion des données
relatives à l'activité touristique dans la région
», de «
coordonner, dans la région, les initiatives
publiques et privées, dans les domaines du développement, de la promotion et de l'information
touristiques
» (article L. 131-2 du code du tourisme ) et de créer un comité régional du tourisme
dont la composition prévoit la participation des offices du tourisme communaux
(article L. 131-4 du code du tourisme).
Le conseil régional Grand Est a adopté un schéma régional de développement touristique
(SRT) pour la période 2018-2023 qui se décline en cinq pactes de destination dont un est
consacré à la destination Alsace. La région Grand Est
est à l’origine de la création le
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
13/68
8 février
2019 de l’agence régionale du tourisme Grand Est (ART
GE) qui se substitue aux
comités régionaux du tourisme de Lorraine et de Champagne-Ardenne et reprend pour partie
les missions relatives au tou
risme confiées par le conseil régional d’Alsace à l’agence
d’attractivité d’Alsace, qui assurait également la promotion économique à l’international et la
gestion de la marque partagée
« Alsace »
.
Conformément à l’article
L. 131-4
du code du tourisme, l’OTSR est membre de l’ART
GE. Les
statuts de l’OTSR prévoient la participation de droit de la région Grand Est au conseil
d’administration et ses représentantes successives ont régulièrement participé à ses réunions.
Après sa création, la représentation de la
région au sein du conseil d’administration de l’OTSR
a été assurée par la conseillère régionale également présidente de l’ART
GE.
Avec la collectivité européenne d’Alsace et le comité départemental du tourisme
Le conseil départemental est chargé de l’élab
oration de la
« politique touristique du
département »
(article L. 132-4
du code du tourisme) qu’il
confie au comité départemental du
tourisme dont la mission est de «
la préparer et de la mettre en œuvre
»
(article L. 132-2 du
code du tourisme).
L’article
L. 132-3
du code du tourisme prévoit l’adhésion des offices du
tourismes du département au comité départemental du tourisme.
La collectivité européenne d'Alsace
dispose d’une compétence
renforcée dans le domaine du
tourisme. Elle
« est compétente pour pr
omouvoir l’attractivité touristique de son territoire en
France et à l’étranger
»
(article L. 3431-7 du CGCT) et son comité départemental du tourisme
est
« chargé d'animer et de coordonner l'action des collectivités territoriales et des autres
acteurs concernés, en cohérence avec le schéma régional de développement du tourisme et
des loisirs »
(article L. 132-1 du code du tourisme).
À
la suite de l’échec du référendum organisé en 2014 sur la fusion des départements
alsaciens, les conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ont décidé en 2016 de
fusionner
les
comités
du
tourisme
départementaux
pour
créer
l’association
Alsace Destination
Tourisme (ADT) à qui ils ont confié l’animation de la stratégie d’innovation
et de développement touristique de l’Al
sace adoptée en décembre 2017 pour la période
2017-2021.
En anticipation de la création de la collectivité européenne d’Alsace (CEA) au 1
er
janvier 2021,
les missions liées à la qualité de l’accueil touristique exercées par l’agence d’attractivité
d’Alsac
e pour le compte de la région ont été confiées à ADT en février 2019 et celle-
ci s’est
vu confiée l’animation du
pacte de destination Alsace qui décline le schéma régional de
développement touristique à cet échelon. La CEA et ADT sont membres de droit du conseil
d’administration de l’OTSR. Conformément à l’article
L. 132-3
du code du tourisme, l’OTSR
est membre d’ADT.
2.1.6
La coordination des divers partenaires du développement touristique local
En plus de la coordination avec le comité départemental et avec le comité régional du tourisme,
l’article
L. 133-3 du code du tourisme prévoit que l'office de tourisme
« contribue à coordonner
les interventions des divers partenaires du développement touristique local »
et cette mission
fait partie de celle qu’il doit obligatoirement mettre en œuvre.
La contribution de l’OTSR à la coordination des acteurs locaux du secteur du tourisme se
concrétise par leur participation aux collèges du conseil d’administration au sein desquels ils
sont représentés.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
14/68
Le collège des institutionnels
Au sein du conseil d’administration, le collège des
« institutionnels »
compte neuf membres de
droit. Il est composé d’un représentant de l’archevêché de Strasbourg, du président de la
chambre de commerce et d’industrie Alsace Eurométropole (CCI AE), d’un de ses
représentants, d’un représentant de l’aéroport de Strasbourg
-Entzheim, du président de la
société Electricité de Strasbourg, du président du port autonome de Strasbourg, du président
de la compagnie des transports strasbourgeois, du directeur régional de la SNCF, du directeur
des musées municipaux de Strasbourg et d’un ou deux autres membres élus par l’assemblée
générale.
Entre 2016 et 2020, la société Strasbourg Evénements, qui gère et exploite le Palais de la
Musique et des Congrès, et l
’association Jeune chambre économique de Strasbourg jusque
fin 2017 ont disposé de représentants élus au conseil d’administration dans ce collège.
La chambre constate que près de la moitié des sièges au sein du collège des
« institutionnels »
sont demeurés vacants
ou n’ont pas été occupés pendant la période contrôlée. Elle invite
l’OTSR à revoir sa composition
.
Si
la présidente de l’Eurométropole de Strasbourg
déclare que la composition des collèges de
la SCIC à qui seront confiées les missions de l’office
du tourisme et de Strasbourg Convention
Bureau permettra une meilleure coordination des partenaires institutionnels, la chambre
observe qu’à ce jour l’association Strasbourg Convention Bureau, chargée par l’Eurométropole
de Strasbourg de l’animation de la
politique relative au tourisme d’affaires, n’est pas
représentée au sein de ce collège.
Le collège des socio-professionnels
Le collège des
« socio-professionnels »
compte huit membres de droit et regroupe le président
du groupement des hôteliers, restaurateurs et débitants de boissons du Bas-Rhin, le président
du groupement des chaînes hôtelières d’Alsace, le président du syndicat des hôteliers,
restaurateurs et débitants de boissons de Strasbourg et de sa région, le président du syndicat
national des agences de voyage de la région Est, un représentant des compagnies aériennes,
le président de l’association
« les vitrines de Strasbourg »
, le président de l’association
« Accueil jeunes Alsace »,
le président de l’union nationale des associations de
tourisme-
Alsace et un autre membre élu par l’assemblée générale.
Entre 2016 et 2020, le directeur du groupement des hôteliers, restaurateurs et débitants de
boissons du Bas-Rhin a siégé au titre de membre élu au sein de ce collège.
La rotation des titulaires des si
èges est faible. Quatre d’entre eux les ont occupés pendant
toute la période sous revue et figurent parmi les 15
membres du conseil d’administration qui
ont participé à plus de la moitié de ses réunions.
Selon la présidente de l’Eurométropole de Strasbourg
, la composition du collège des
socio-
professionnels de la SCIC à qui seront confiées les missions de l’office du tourisme et
de Strasbourg Convention Bureau donnera
« une place significative aux partenaires
socio-professionnels ».
La chambre constate néanmoins que le siège du représentant des compagnies aériennes a
été vacant pendant toute la période contrôlée et l’est encore à ce jour. Elle invite en
conséquence l’OTSR à s’interroger sur l’opportunité de maintenir sa représentation au sein de
l’instance d
e direction dans le cadre de la réflexion en cours sur ses statuts.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
15/68
Le collège des « personnalités qualifiées »
Le collège des «
personnalités qualifiées »
est composé d’un maximum de 12
membres élus
par l’assemblée générale sur proposition du conseil d’
administration.
Le nombre de personnalités qualifiées a varié entre huit et 11 sur la période contrôlée. Les
membres sont majoritairement des exploitants d’établissements hôteliers, de restauration ou
de débits de boisson de Strasbourg ou des guides touristiques et la rotation des titulaires des
sièges est fréquente puisque 20 personnes différentes ont été désignées entre 2016 et 2020.
Toutefois, quatre d’entre elles ont occupé un siège au sein du collège pendant toute la période
contrôlée et figurent parmi les 15
membres du conseil d’administration qui ont participé à plus
de la moitié de ses réunions.
Le président en fonctions jusqu’au
2 décembre 2020
a été désigné par l’assemblée générale
président d’honneur et membre du conseil d’administration comme per
sonnalité qualifiée
après l’élection de la représentante de la présidente de l’Eurométropole de Strasbourg à la
présidence de l’association.
Conformément à l’article
L. 133-3
du code du tourisme, l’OTSR contribue
à coordonner les
interventions des acteurs du secteur qui sont tous représentés au sein des différents collèges
du conseil d’administration à l’exception de l’association Strasbourg Convention Bureau.
Les
comptes rendus de ses réunions font apparaître que le conseil d’administration constitue un
li
eu d’échanges entre acteurs du tourisme de l’Eurométropole de Strasbourg sur les questions
qui concernent le secteur.
2.2
Le fonctionnement des instances
2.2.1
L’assemblée générale
Le nombre d’adhérents de l’association tend à diminuer entre 2016 et 2020. L’associat
ion
comptait 720
membres actifs en 2016 et n’en compte plus que 463 au 1
er
janvier 2020.
Certains prestataires touristiques qui adhéraient à l'OTSR pour y trouver un canal de
distribution et de commercialisation, notamment les loueurs de meublés touristiques et de
chambres d’hôte, privilégient désormais l’adhésion aux plateformes en ligne dont l’activité se
développe pendant la période contrôlée.
Parmi les membres de droit, qui disposent également de sièges au conseil d’administration, la
ville et l’Euromét
ropole de Strasbourg sont les mieux représentés avec respectivement trois
et deux sièges. Jusqu’en
2017
cependant, le président de l’Eurométropole de Strasbourg
occupait seul ces deux sièges, ayant également été désigné comme représentant de
l’Eurométropol
e par une délibération du 5 mai 2014.
« Une même personne ne pouvant être
membre que d’un seul collège et ce à un seul titre
»
(article 11 des statuts), il ne disposait
toutefois que d’une seule voix. Le conseil municipal de Strasbourg a désigné les trois
représentants prévus par les statuts dès le début de la mandature.
La chambre observe qu’en prévoyant une telle représentation dans les modifications
statutaires de 2002, l’assemblée générale extraordinaire a entendu privilégier les collectivités
en charge
de la compétence d’accueil des visiteurs et de promotion du tourisme. Cette
compétence ayant désormais été transférée de manière exclusive à l’Eurométropole de
Strasbourg, cette dernière devrait dès lors disposer davantage de membres de droit que la
ville
de Strasbourg au sein de l’assemblée générale.
Conformément aux statuts
, une assemblée générale ouverte à l’ensemble des adhérents a
été convoquée chaque année entre 2016 et 2020 pour déterminer le montant des cotisations
des membres, examiner le rapport
établi par le conseil d’administration sur les activités de
l’association, le rapport financier comprenant les comptes de l’exercice passé et le budget de
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
16/68
l’exercice à venir et valider l’affectation du résultat proposée par le conseil d’administration.
Con
formément aux statuts qui lui confient cette attribution, l’assemblée générale s’est
également prononcée sur les candidatures des adhérents au conseil d’administration.
Conformément aux articles L. 612-4 et D. 612-5
du code de commerce, l’assemblée général
e
a désigné un commissaire aux comptes et examiné son rapport. Le mandat de six années du
commissaire aux comptes étant arrivé à échéance en 2017, celui-ci a été renouvelé lors de
l’assemblée générale de la même année. Conformément à l’article
L. 823-1 du code de
commerce, un commissaire aux comptes suppléant a également été désigné par l’assemblée
générale. Suite au décès du commissaire aux comptes en janvier 2020, le commissaire
suppléant a pris ses fonctions à compter de l’adoption des comptes de l’exerc
ice 2019.
L’article
L. 612-5 du code de commerce prévoit que le commissaire aux comptes doit présenter
à l’organe délibérant de l’association un rapport spécial sur les conventions
passées entre la
personne morale et l'un de ses administrateurs ou l'une des personnes assurant un rôle de
mandataire social
. Ce rapport vise notamment à informer les membres de l’association du
salaire versé aux dirigeants élus et des participations prises par l’association dans d’autres
organismes.
Le rapport spécial du commis
saire aux comptes n’a pas été produit pour l’exercice 2016. Il a
été produit pour les exercices 2017 à 2020 mais aucune mention n’en est faite dans les
procès-verbaux des assemblées générales qui se sont réunies pendant la période contrôlée.
Le président indique que le commissaire aux comptes a été informé de cette situation et a
présenté en conséquence
son rapport spécial sur l’exercice 2021 lors de l’assemblée générale
du 5 juillet 2022.
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de faire présenter à l’ass
emblée générale par le
commissaire aux comptes le rapport spécial sur les conventions réglementées signées par
l’association et prend note de l’engagement du président de l’OTSR à mettre en œuvre cette
obligation à l’avenir.
Rappel du droit n° 1 :
Conformément à l’article
L. 612-5 du code de commerce, faire
présenter à l’assemblée générale par le commissaire aux comptes le rapport spécial qu’il
établit sur les conventions réglementées.
2.2.2
Le conseil d’administration
La participation au conseil d’administration
Le conseil d’adminis
tration est constitué des membres des quatre collèges précités dont aucun
ne détient la majorité des voix et dont les membres ne le sont qu’à un seul titre et ne peuvent
pas être membre d’un autre collège. Il est composé d’au moins 20 et d’au plus 40
membres
renouvelés par tiers au cours de l'assemblée générale suivant chaque exercice social.
Conformément aux statuts, ce nombre a varié de 30 à 39 entre 2016 et 2020.
Conformément aux statuts, le conseil d’administration s’est réuni au moins deux fois par an
et
14
fois au total entre 2016 et 2020. Le président en fonctions jusqu’au 2
décembre 2020 est
le seul membre à avoir participé à la totalité de ces réunions.
En prenant en compte les pouvoirs donnés par les absents à leur représentant, le taux de
participation qui atteint 80 % en moyenne sur la période permet de satisfaire la condition de
réunion d’un quorum de la moitié des membres prévu par les statuts.
En ne prenant en compte que les membres présents, ce taux de participation atteint 46 % du
fait de la présence de 15 membres à plus de la moitié des réunions.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
17/68
La représentation de la ville et de l’Eurométropole d
e Strasbourg au sein du collège
des collectivités publiques
En plus des représentants des collectivités et des instances territoriales en charge du tourisme
précités, le maire de Strasbourg ou son représentant, un autre représentant du conseil
municipal, le président de l’Eurométropole de Strasbourg ou son représentant et un autre
représentant du conseil métropolitain sont membres du collège des
« collectivités publiques »
.
Le président de l’Eurométropole de Strasbourg représentait seul l’établissement public aux
réunions du conseil d’administration jusqu’en septembre 2017.
Après la désignation de
l’
adjoint au maire en charge du commerce et du tourisme entre octobre
2016
et la fin de la mandature, comme membre du conseil d’administration en tant que
personnalité qualifiée par l’assemblée générale du
8 juin 2017, la ville de Strasbourg disposait
de trois représentants au sein du conseil d’administration. La désignation par l’Eurométropole
de Strasbourg d’un second représentant quelques semaines après l’élection de l’adjoint en
charge du commerce et du tourisme
au conseil d’administration n’a pas permis de rétablir la
parité prévue par les statuts et
même après cette désignation, l’Eurométropole de Strasbourg
n’a pas été présente ou représentée à toutes les réunions du conseil d’administration.
Les statuts ne définissent pas les critères sur la base desquels les personnalités qualifiées
sont désignées.
Ils précisent toutefois que les candidatures au conseil d’administration ne
peuvent émaner que d’adhérents ayant au moins un an d’appartenance à l’association, ce qui
exclut la possibilité pour un membre de droit non soumis à la condition d’adhésion de se
présenter à ce titre.
À
supposer qu’une interprétation extensive permette d’admettre l’hypothèse contraire, la
condition liée au délai de présence
à l’assemblée générale comme représentant de la ville de
Strasbourg n’était pas remplie par
l’adjoint en ch
arge du commerce et du tourisme à la date
de son élection au conseil d’administration
.
En outre le compte rendu de l’assemblée générale
du 8 juin 2017
fait apparaître que sa qualification repose sur sa qualité d’adjoint au maire de
Strasbourg alors que les statuts disposent que les représentants du conseil municipal de
Strasbourg doivent siéger au sein du collège des
« collectivités publiques ».
Enfin les statuts
prévoient que les membres du conseil d’administration
«
ne peuvent être membres que d’un
seul collège et à un seul titre ».
Or
cet élu
est déjà présent au conseil d’administration du
3 mai 2017
lors duquel il intervient en tant qu’adjoint au tourisme de la ville de Strasbourg.
La chambre observe que la désignation de
l’adjoint au maire en charge du
commerce et du
tourisme au conseil d’administration
n’était pas régulière au regard des statuts.
Les attributions du conseil d’administration
Les statuts prévoient que le conseil d’administration prend toutes les décisions qui ne sont pas
réservées à l’ass
emblée générale par un vote à la majorité simple.
Cependant, contrairement à ce que prévoien
t les statuts, le conseil d’administration n’a
délibéré pendant la période contrôlée que sur les procès-verbaux des séances précédentes,
les projets de budgets et
par exception sur des décisions relatives à l’activité de l’association
comme la rémunération du président ou la validation de certaines dépenses associées au
projet de marché de Noël à New-
York. Lorsqu’il a été sollicité par le président ou le président
d
élégué, l’avis du conseil d’administration n’a pas été soumis au vote et n’a pas été formalisé
par une délibération jointe au compte rendu.
Le conseil d’administration n’a pas délibéré sur toutes les autres décisions qui constituent
l’objet même de l’assoc
iation comme la signature des conventions de délégation et de
subvention avec la ville et l’Eurométropole de Strasbourg, la
signature des contrats de
prestations
évènementielles
dans
le
cadre
de
l’organisation
des
manifestations
« Strasbourg, mon amour »
, la création de la filiale OTSR USA Inc. et du fonds de dotation
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
18/68
dans le cadre de l’organisation du marché de Noël à New
-
York ou la signature d’un
avenant
au contrat de travail du directeur lui accordant une hausse de rémunération.
L’article
1134 du code civil dispose que les conventions tiennent lieu de loi à ceux qui les ont
formées. L’article 15 des statuts de l’OTSR prévoit que le conseil d’administration est l’organe
directeur de l’association. La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de se conformer a
ux
règles prévues par les statuts. Elle lui recommande également de formaliser les délibérations
que le conseil d’administration adopte dans les comptes rendus de ses réunions en faisant
apparaître les résultats du vote auquel il a été procédé. Elle prend
note de l’engagement du
président à respecter cette obligation et à mettre en œuvre cette recommandation à l’avenir.
Rappel du droit n° 2 :
Mettre en œuvre les dispositions statutaires de l’article 15 relatives
au pouvoir de direction attribué au conseil d’administration, conformément à l’article L.
1134
du code civil.
Recommandation n° 1 : Formaliser
les
délibérations
adoptées
par
le
conseil
d’administration,
conformément à l’article 15 des statuts,
dans les comptes rendus de ses
réunions en faisant apparaître les résultats du vote par lequel il s
’est prononcé.
2.2.3
Le bureau
Le conseil d’administration élit en son sein un bureau pour une durée de trois ans, composé
d’un président, de vice
-
présidents, d’un secrétaire général, d’un secrétaire général adjoint,
d’un trésorier, d’un trésorier adjoint et d’a
ssesseurs. Il est chargé de
«
préparer et d’exécuter
les décisions du conseil d’administration
»
.
Entre 2016 et 2020, le bureau élu compte parmi ses membres les trois représentants de la
ville de Strasbourg qui sont également président et vice-présidents et aucun représentant de
l’Eurométropole de Strasbourg, sauf après l’élection de la représentante de l’Eurométropole
comme présidente de l’OTSR le 2
décembre
2020. Il s’est réuni une fois par an sauf en 2019.
Le taux moyen de participation des membres du bureau aux réunions est de 55 %.
Les statuts prévoient la possibilité pour le président de
« déléguer temporairement une partie
de ses pouvoirs à un ou plusieurs administrateurs »
. En application de ces dispositions, le
président a délégué par convention de délégation sa signature aux deux autres représentants
de la ville de Strasbourg également membres du bureau et vice-
présidents de l’OTSR pour
des actes nécessitant un engagement financier et une procuration bancaire.
Les comptes rendus des réunions du bur
eau font apparaître que les points de l’ordre du jour
sont proches de ceux examinés par le conseil d’administration. Le bureau n’exerce pas les
fonctions d’instance préparatoire qui lui sont assignées par les statuts. Par exemple, il
n’examine pas les déli
bérations budgétaires et fonctionne comme une formation restreinte du
conseil d’administration, comme l’illustre la réunion du
26 avril 2018 consacrée aux
conclusions de l’audit commandé par la ville et l’Eurométropole de Strasbourg.
2.2.4
Le président et le président-délégué
Les attributions du président et du président-délégué
Le président de l’OTSR
est
élu par le conseil d’administration tous les trois ans et
« chargé
d’assurer le fonctionnement de l’association et d’exécuter les décisions du bureau. Il
représ
ente l’association en justice et dans tous les actes de la vie civile
».
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
19/68
Pendant la période contrôlée, le représentant du maire de Strasbourg au conseil
d’administration qui exerce alors la fonction de président depuis le 14
octobre 2014 est réélu
le 3 octobre 2017
. Lors du conseil d’administration du
2 décembre 2020, la représentante de
la présidente de l’Eurométropole de Strasbourg est élue à cette fonction.
L’article 16 des statuts prévoit également la possibilité pour le conseil d’administration de
désigner un ou deux présidents-délégués, sans définir précisément les attributions attachées
à cette fonction. Sans application sur la période contrôlée jusqu’au
17 mai 2018, elle est dès
lors attribuée à l’adjoint au maire en charge du tourisme jusqu’à son départ de l’OTSR en
octobre 2020.
De manière irrégulière par rapport aux statuts de l’association, des décisions qui auraient dû
faire l’objet de délibération du conseil d’administration comme la signature des conventions de
délégation et de subvention avec
la ville et l’Eurométropole de Strasbourg, la création de la
filiale OTSR USA Inc. et du fonds de dotation dans le cadre de l’organisation du marché de
Noël à New-
York ou la signature d’un avenant au contrat de travail du directeur ont été prises
par le p
résident sans qu’il en ait reçu mandat.
Les rémunérations du président et du président-délégué au regard du régime fiscal
de l’association
Si une association opte pour le régime d’imposition applicable aux organismes à but non
lucratif
prévu
par
l’article
261
du code général
des
impôts,
l’instruction fiscale
BOI-IS-CHAMP-10-10-20 du 7 juin 2017 précise «
qu’il est admis que le caractère
désintéressé de la gestion de l'organisme ne soit pas remis en cause si la rémunération brute
mensuelle totale versée à chaque dirigeant, de droit ou de fait, n'excède pas les trois quarts
du SMIC ».
L’article
261 du code général des impôts énonce que des conditions relatives à la
transparence financière, au fonctionnement démocratique de l’association et au montant de la
rémunération versée doivent être respectées.
En matière de transparence financière, l’article
261
du code général des impôts et l’instruction
précitée précisent que le versement de la rémunération doit être prévu par les statuts, que le
vote de l’instance dél
ibérative doit avoir lieu hors de la présence du dirigeant concerné à la
majorité des deux tiers, que leurs rémunérations doivent figurer dans l’annexe des comptes et
que le montant des ressources le cas échéant hors ressources issues des versements
effectués par des personnes morales de droit public doit être constaté par un commissaire aux
comptes.
Le fonctionnement démocratique de l’association est vérifié par le contrôle effectif des
membres de l’association sur sa gestion et le renouvellement régulier
des dirigeants.
Le montant de la rémunération doit être proportionné aux sujétions imposées au dirigeant et
inférieur à un plafond correspondant à trois fois le montant du plafond visé à l’article
L. 241-3
du code de la sécurité sociale
19
.
Enfin, l’article
261
du code général des impôts prévoit qu’un nombre limité de dirigeants peut
être rémunéré en fonction du montant des ressources de l’organisme hors versements
effectués par des personnes morales de droit public.
L’OTSR a
opté pour le régime fiscal applicable aux organismes à but non lucratif. Les
ressources ne provenant pas de subventions publiques de l’OTSR se situant au
-
delà d’1
M€,
il est autorisé à rémunérer trois dirigeants.
L
’article 11 des statuts
de l’OTSR
prévoit que «
les fonctions de membre du conseil
d’administration
sont en principe gratuites. Néanmoins, lorsque les administrateurs
s’impliquent de manière importante, une indemnisation pourra être prévue dans les limites
autorisées par les textes. Cette indemnisation fixée par le conseil d’administration veillera à
19
Soit sur la période : 9 654
€ en 201
6, 9 807
€ en 2017, 9
933
€ en 2018, 10
131
€ en 2019, 10
284
€ en 2020.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
20/68
ne
pas remettre en cause le caractère désintéressé de l’association et le but non lucratif
poursuivi par celle-ci
».
Le conseil d’administration a décidé
le 23 février 2015
d’accorder au président de l’OTSR une
rémunération de 2 800
€ nets mensuels
«
jusqu’aux prochaines élections du bureau
»
. Lors
de la réunion du 3 octobre 2017, trois propositions sont soumises au vote des membres
(le maintien de la rémunération, sa réduction de moitié et son retrait) et la rémunération du
président est revue à la baisse à hauteur de 1 400
€ nets mensuels. Le conseil d’administration
instaure le 5 juin 2018 une rémunération pour le président délégué et plafonne les indemnités
du président et du président délégué aux deux tiers du salaire minimum de croissance, soit
1 014,15
€ bruts par mois.
Les rémunérations accordées au président entre 2016 et 2018 ont fait l’objet d’une demande
de rescrit fiscal le 21 septembre 2016 sur la base des conditions prévues à cette date. Le
rescrit de l’administration fiscale communiqué à l’OTSR le
5 janvier 2017 conclut que la
rémunération versée au président de l’OTSR n’est pas de nature à faire perdre à l’association
le caractère désintéressé de sa gestion.
Les rémunérations du président et du vice-
président n’excédant pas les trois quarts du SMIC
à partir du 5 juin 2018, elles ne remettent pas en cause le caractère désintéressé de la gestion
après cette date.
Les rémunérations du président et du président-délégué au regard des subventions
publiques reçues par l’OTSR
Le président s’est retiré de la séance du 3
octobre 2017 lors de laquelle le conseil
d’administration a décidé d’abaisser sa rémunération à 1
400
€. Au contraire, ni lui ni le
président-délégué ne se sont retirés de la séance du 5 juin 2018 lors de laquelle le conseil
d’administration de l’OTSR leur a attribué une rémunération de 1
014,15
€ bruts par mois, bien
qu’ils aient proposé aux autres membres du conseil d’administration de ne pas assister au
vote.
La chambre observe que leur qualité d’élus du conseil municipal et métropolitain est
susceptible d’avoir compromis l’impartialité du vote des rémunérations qui leur ont été
attribuées par le conseil d’administration.
2.2.5
Le trésorier
Le trésorier est selon les statuts
« responsable du suivi de la comptabilité générale
» de
l’association
.
Selon les comptes rendus de leurs réunions, le trésorier en fonction pendant la période
contrôlée présente chaque année au conseil d’administration et à l’assemblée géné
rale qui lui
donne décharge les comptes annuels et le projet de budget de l’exercice à venir.
L’OTSR ne dispose pas d’un règlement financier précisant les fonctions du trésorier et
l’organisation comptable et financière de l’association.
À la différence du directeur, le trésorier ne dispose pas
d’une procuration bancaire
de la part
du président, tandis que le président cumule la fonction d’ordonnateur des dépenses et celle
de caissier de l’association.
La chambre recommande à l’OTSR de confier à titre exc
lusif la fonction de caissier de
l’association au trésorier et de formaliser dans un règlement financier les procédures
budgétaires et comptables applicables.
Elle observe que l’instauration en cours d’un contrôle
interne établissant une piste d’audit fiab
le contribue partiellement
à la mise en œuvre de cette
recommandation.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
21/68
Recommandation n° 2 : Confier la fonction
de caissier de l’association au trésorier et
formaliser dans un règlement financier les procédures budgétaires et comptable.
2.2.6
Le directeur de l’association
Les délégations accordées au directeur
La fonction de directeur n’est pas prévue par les statuts.
Une délégation de signature a été
accordée par le président au directeur de l’OTSR. Elle donne notamment au second la
possibilité de signer au nom du président des de
vis et bons de commande jusqu’à 30
000
hors taxes, les titres de paiement jusqu’à 5
000
€ et les contrats à durée déterminée et
indéterminée des salariés de l’association.
La délégation de signature accordée au directeur se limite aux
« actes nécessitant un
engagement financier »
identifiés par la convention de délégation «
afin de limiter les
procurations bancaires »
. Elle ne prévoit pas de délégation de pouvoir au directeur et ne
concerne pas les autres actes de gestion et d’organisation de l’associatio
n.
L’absence de délégation de pouvoir en matière de gestion des ressources humaines comme
par exemple la sécurité des salariés peut être interprétée par le juge judiciaire comme une
négligence fautive du représentant légal de l’association en cas d’acciden
t et peut justifier sa
condamnation personnelle (Cass. Crim, 1
er
octobre 1991, n° 90-85-024).
La chambre recommande à l’OTSR de prévoir dans les statuts qu’une délégation de pouvoir
peut être accordée au directeur dans les matières qui sont nécessaires à l
’exercice de son
pouvoir de gestion et d’organisation et d’élargir la délégation accordée aux actes qui s’y
rattachent sans impliquer d’engagement financier.
Pour les actes dont la signature est déléguée au directeur, les termes de la convention de
délégation sont imprécis. En matière de ressources humaines par exemple, le directeur peut
signer tous les actes relatifs aux
« contrats du personnel »
. Le juge judiciaire estime qu’en la
matière, le pouvoir de licencier par exemple doit être délégué de manière
explicite par l’autorité
associative qui en a le pouvoir (Cass. Soc., 21 septembre 2017, n° 16-10305).
La chambre recommande à l’OTSR de préciser davantage les pouvoirs qui sont délégués au
directeur en lien avec les actes qui entrent dans le champ de la convention de délégation de
signature.
Enfin, il apparaît que le directeur exerce dans certains domaines un pouvoir de décision qui
ne se rattache pas aux pouvoirs qui lui sont délégués. À
titre d’illustration, le directeur a signé
le contrat de prestations évènementielles
pour l’édition 2020 de l’opération
« Strasbourg, mon
amour »
alors que le montant engagé (203 173,36
€) dépasse le seuil des actes pour lesquels
il a reçu délégation de signature.
La chambre observe que le fait de remplir des fonctions normalement dévolues aux dirigeants
de droit fait partie des critères identifiés
par l’instruction fiscale
BOI-IS-CHAMP-10-50-20 du
7 juin 2017 comme étant susceptibles de caractériser une direction de fait. Elle recommande
à l’OTSR de mettre en place des mécanismes de contrôle de l’activité du directeur.
Elle prend
note de l’engageme
nt du président à prendre en compte cette recommandation pour la
rédaction des statuts de la future SCIC.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
22/68
Recommandation n° 3 :
Prévoir dans les statuts qu’une délégation de pouvoir peut être
accordée au directeur dans les matières qui sont nécessaires à l’exercice de son po
uvoir
de gestion et d’organisation, élargir les délégations qui lui sont accordées à l’ensemble des
actes qui s’y rattachent en les identifiant avec précision et mettre en œuvre des mécanismes
de contrôle de son activité.
La rémunération du directeur
La convention collective nationale des organismes de tourisme et son avenant n° 29 du
3 novembre 2020 relatif à la valeur du point
prévoient pour les directeurs d’organisme à
vocation intercommunale au 1
er
janvier 2021 une rémunération minimale au dernier échelon
de 3 865,58
€ brut, auquel il convient d’ajouter une prime d’ancienneté plafonnée à 20
%, ainsi
qu’une gratification assimilable à un 13
ème
mois (17,5 % de la rémunération de base brute
mensuelle du salarié), soit un montant minimal total de 5 315,17
20
brut mensuel après 20 ans
d’ancienneté. Elle prévoit également u
ne indemnité brute de fin de carrière au moins égale à
25 % du salaire brut mensuel par année de présence effective.
Le directeur a été embauché par l’association le 28
juin 1994. Sa rémunération évolue de
7 264
€ nets (
9 699
€ bruts) par mois en 2016 à 8
730
€ nets (11
110
€ bruts) par mois en
2020 à la suite d’un avenant à son
contrat de travail signé par le président le
18 décembre 2018 avec effet rétroactif au 1
er
août de la même année. Cet av
enant n’a fait
l’objet d’aucune délibération du conseil d’administration.
Le plafond de la rémunération des dirigeants non-
salariés d’un organisme à but non lucratif
visé à l'article L. 261 du code général des impôts est 10 284
brut.
La chambre observe q
u’en cas de requalification du rôle du directeur en dirigeant de fait, le
montant de sa rémunération serait susceptible de faire perdre à l’association la
reconnaissance du caractère désintéressé de sa gestion.
Si une association est dotée d’un budget annu
el supérieur à 150 000
€ par an et bénéficie
d’une subvention publique supérieure à 50
000
€, elle doit indiquer dans l’annexe de ses
comptes annuels les rémunérations des trois plus hauts cadres dirigeants en application de
l’article
20 de la loi n° 2006-586 du 23 mai 2006 relative à l'engagement éducatif.
Sur la période contrôlée, les annexes aux comptes ne comportent pas d’indication du montant
des rémunérations versées aux dirigeants. Seuls les rapports spéciaux du commissaire aux
comptes sur les conventions réglementées font mention des rémunérations accordées au
président et au président-délégué. La chambre rappelle
à l’OTSR l’obligation de faire figurer
dans l’annexe des comptes les rémunérations de ses dirigeants.
Elle prend note de
l’
engagement du président à la respecter pour les prochains exercices.
Rappel du droit n° 3 :
Conformément à l’article 20 de la loi n°
2006-586 du 23 mai 2006
relative à l'engagement éducatif
, mentionner dans l’annexe des comptes annuels les
rémunérations des trois plus hauts cadres dirigeants.
3.
LES MISSIONS D’ACCUEIL ET D’INFORMATION
DES VISITEURS ET DE
PROMOTION DU TOURISME
Aux termes de l’article
L. 133-3
du code du tourisme, l’office du tourisme doit exercer les
missions de service public obligatoires que constituent l’accueil et l’informati
on des visiteurs
et la promotion du tourisme dans la métropole.
20
Indice 3 379 x 1,144 x 1,2 + (17,5 %*3 865,58
€).
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
23/68
Le classement de l’OTSR
L’article
L. 133-10-1 du code du tourisme prévoit que «
l'office de tourisme peut faire l'objet
d'un classement dans des conditions fixées par décret »
. Ce classement est une condition
déterminante pour celui de la collectivité compétente prévu aux articles L. 133-11 à L. 133-18
du code du tourisme en
« commune touristique »
ou en
« station de tourisme »,
qui est une
des conditions lui ouvrant la faculté de collecter la taxe de séjour prévue aux articles
L. 2333-26 à L. 2333-47 du code général des impôts.
Conformément à l’article
R. 133-36
du code du tourisme, l
a demande de classement de
l’OTSR a été effectuée par l’Eurométropole de Strasbourg en
2015 et renouvelée en décembre
2020. Sur la base de critères
21
relatifs à l’accessibilité du bureau d’information, à la qualité de
l’information mise à disposition des visiteurs, à la formation du personnel et au pilotage de la
stratégie touristique du territoire, l’OTSR est class
é en office du tourisme de catégorie I par
arrêté préfectoral.
L’attribution de la marque
«
Qualité tourisme™
»
Parallèlement au classement des offices du tourisme, le ministère en charge du tourisme
promeut une démarche de certification de la qualité de l
’accueil des visiteurs par l’attribution
de la marque
« Qualité tourisme
™ »
. En partenariat avec ADN Tourisme, qui fédère au niveau
national les acteurs institutionnels du tourisme, la marque
«
Qualité tourisme™
»
est attribuée
pour cinq ans aux offices du tourisme qui atteignent le niveau de performance requis.
L’OTSR est détenteur de la marque
«
Qualité tourisme™
»
depuis le 7 janvier 2016 et son
attribution lui a été renouvelée en 2019
. Le rapport d’audit de
2015 ne relève pas de
non-conformité majeure et identifie des non-conformités mineures relativement aux relations
avec les professionnels du tourisme et avec les fournisseurs et aux délais d’attente élevés
pour les visiteurs au téléphone ou au bureau d’accueil. Le rapport d’audit de
2019 souligne
l’amélioration de l’accueil des visiteurs en lien avec le réaménagement du bureau
d’information. Il relève trois non
-conformités mineures relatives aux relations avec les
professionnels du tourisme comme en 2015, au dysfonctionnement de l’enquête de
satisfact
ion des clients et à l’investissement insuffisant de l’OTSR pour la gestion de sa
réputation numérique.
3.1
L’accueil et l’information des visiteurs
La convention
d’objectifs 2016
-2018 prévoit comme objectifs prioritaires n° 1 et n° 2 la
poursuite des efforts
«
en termes de qualité d’accueil, de services et de produits
»
et
l’optimisation
« des outils et supports numériques comme levier de promotion, de découverte
et de partage d’expérience
».
3.1.1
Les locaux du bureau d’information
Les locaux de l’OTSR sont
loués à quatre propriétaires par des baux à échéances
échelonnées. L’OTSR est également locataire d’un espace de stockage situé à Schiltigheim.
Le bureau d’information situé au rez
-de-chaussée est un local à usage commercial dont la
signature du contrat de locati
on en 1991 a été conditionnée par le règlement d’un droit d’entrée
de 625 040
€. Selon les termes du
contrat, la ville de Strasbourg est
« co-débiteur solidaire »
de l’OTSR pour le paiement du droit d’entrée qu’elle a réglé dans son intégralité. Le bail a
été
21
Définis par l’a
rrêté du 12 novembre 2010 fixant les critères de classement des offices de tourisme abrogé par
l’arrêté
du 16 avril 2019 fixant les critères de classement des offices de tourisme du ministre en charge du tourisme.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
24/68
étendu en 1999 par avenant à un autre local commercial attenant au local principal dont la
signature était conditionnée au règlement d’un droit d’entrée de 274
409
€ payé par l’OTSR.
Le fonds commercial est valorisé pour un montant de 899 449
€ au comp
te 206 - droit au bail
et le montant versé par la ville de Strasbourg au bailleur au nom de l’OTSR pour un montant
de 625 040
€ au compte 195
- fonds dédiés de la ville de Strasbourg.
La chambre observe qu’en application de l’article
L. 5211-5
du CGCT, l’e
nsemble des droits
et obligations relatifs à l’exercice de la compétence de promotion du tourisme de la ville de
Strasbourg ont été transférés à l’Eurométropole à compter du 1
er
janvier
2015 et invite l’OTSR
à comptabiliser le droit d’entrée réglé par la ville en fonds dédié de l’Eurométropole de
Strasbourg.
L’OTSR disposait jusqu’au 30
juin
2016 d’un second bureau d’accueil des visiteurs dans la
gare de Strasbourg. En raison
de la nature des demandes adressées aux agents d’accueil,
dont une faible part seu
lement concernait le tourisme, l’OTSR n’a pas demandé le
renouvellement du bail à l’échéance en vue de réduire les charges de fonctionnement. La
fermeture du bureau d’accueil de la gare a permis une réduction des charges de locations de
9 000
€ entre 2016
et 2017. Le coût des loyers augmente régulièrement par la suite et atteint
en 2020 (178 798
€) un niveau proche de celui constaté en 2016.
Les loyers constituent l’essentiel des charges de services extérieurs qui diminuent de 58
%
entre 2016 et 2020 (de 302 595
€ à 258
880
€) du fait de la baisse des frais d’entretiens
consécutive aux travaux de rénovation entrepris en 2017.
Prévus par les actions A3 et A5 dans la convention
d’objectifs 2016
-2018, ces travaux ont
également permis de moderniser l’aménagement
du bureau d’information et les conditions
d’accueil des touristes. Le conseil d’administration a
approuvé le 23 novembre 2015 un
programme de travaux de rénovation pour un montant de 350 000
€ et donné au président
l’autorisation de contracter le
seul emprunt en cours sur la période contrôlée pour les financer.
Les travaux ont démarré en janvier 2017 et le bureau d’accueil rénové a été inauguré le
8 juin 2017
. Le montant total des travaux engagés s’élève à
418 000
, soit un surcoût de
20 % par rapport au montant programmé.
3.1.2
L’accueil des visiteurs
L’amplitude des horaires d’ouverture du bureau d’information
-
tous les jours de l’année de
9 h 00 à 19 h 00 -
lui permet de répondre à l’objectif de disponibilité du personnel pendant les
évènements à fort rayonn
ement pour la destination prévue par la convention d’objectifs
(action A11).
Les rémunérations des agents en charge de l’accueil des visiteurs constituent le poste
principal des charges relatives au bureau d’information. Elles baissent de
6 % entre 2016 et
2019 (de 358 897
€ à
337 868
€) et diminuent en 2020 (
207 893
€) du fait du recours au
dispositif d’activité partielle et de l’arrêt du recours à l’intérim pendant la crise sanitaire.
Entre 2018 et 2019
, le nombre de visiteurs accueillis au bureau d’infor
mation baisse de
671 000 à 588 000
22
. En raison de la crise sanitaire, le nombre de visiteurs accueillis diminue
fortement et atteint 120 000 en 2020. Selon une étude comparative réalisée en 2020 par
ADN Tourisme auprès de 29 offices du tourisme, la fréquen
tation du bureau d’accueil de
l’OTSR est inférieure à celle de l’office du tourisme de Bordeaux et supérieure à celle des
offices de Nice, Lyon ou Marseille.
22
En raison d’une évolution de la méthode de comptage (comptabilisation des personnes entrées et non plus des
personnes ayant demandé un renseignement au
comptoir) et de la fermeture du bureau d’information pendant les
travaux de rénovation, les données disponibles pour 2016 et 2017 ne sont pas comparables avec les exercices
suivants.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
25/68
Le rapport de l’audit
«
Qualité tourisme™
»
établi fin 2015 met en avant la qualité et
l’engagement du personnel de l’OTSR et la situation stratégique du bureau d’information sur
la place de la cathédrale mais identifie une non-
conformité mineure aux délais d’attente élevés
pour les visiteurs au téléphone ou au bureau d’accueil. Le rapport d’audit étab
li en 2019
souligne l’amélioration de l’accueil des visiteurs en lien avec le réaménagement du bureau
d’information.
Si les orientations de la convention de délégation 2016-
2018 relatives au bureau d’information
ont été globalement mises en œuvre, celle
-ci prévoyait également la mise en place de bornes
d’information numérique dans le bureau d’information (action A5) qui ne l’ont
pas été à ce jour.
3.1.3
Les publications d’information à destination des visiteurs
L’OTSR
édite et met à jour chaque année des document
s gratuits d’information et de
promotion à destination des visiteurs.
Les
«
éditions d’accueil
»
sont constituées de neuf publications donnant accès à des
informations sur le programme des visites-conférences organisées par les guides touristiques,
les sites remarquables de Strasbourg, des circuits ludiques avec un jeu de questions et de
réponses pour découvrir la ville et des recommandations d’hébergement et de restauration qui
sont disponibles en plusieurs langues. Un plan de la ville en fait partie.
Les
« éditions spécifiques »
comptent six publications destinées qui comprennent notamment
un plan destiné aux chauffeurs d’autocars et les supports des audio
-guides et des visites
guidées
.
Conformément à l’action A4 prévue par la convention d’objectifs 2016
-
2018, l’OTSR a distribué
à ses adhérents un agenda évènementiel permettant d’améliorer l’information des visiteurs sur
les activités proposées pendant leur séjour.
Les charges liées à la distribution gratuite de documents baissent de 71 % entre 2016
(77 716
€) et 2020 (12
857
€) du fait de la dématérialisation des informations publiées sur le
site internet de l’OTSR sur toute la période et de la crise sanitaire en 2020.
Le rapport de l’audit
«
Qualité tourisme™
» établi en 2019 identifie comme un point sensible
la faible lisibilité des éditions de l’OTSR liée à leur nombre.
3.1.4
La stratégie digitale
L’objectif prioritaire n°
2 de la convention d’objectifs 2016
-2018 doit se concrétiser par
l’adaptation de la stratégie numérique de l’OTSR. Certaines actions prévue
s pour mettre en
œuvre l’objectif n°
1 (actions A1
« diagnostic externalisé du site internet »
, A2 «
moderniser la
photothèque »
et A6
« évolution du site internet »
) sont également des composantes du
programme associé à cette orientation.
Conformément à l
a convention d’objectifs, une
stratégie digitale
a été élaborée par l’OTSR et
arrêtée en octobre 2016. Elle prévoit d’augmenter la visibilité du site internet et des messages
diffusés par l’OTSR sur les réseaux sociaux, d’améliorer l’image de marque de la
destination
en s’appuyant sur la refonte complète du site et le développement de contenus vidéos, de
mettre en œuvre une stratégie de fidélisation et d’utiliser la mercatique expérientielle
(intégration de témoignages d’expériences réelles des touristes) pour différencier l’image de
la ville. Elle doit aussi servir l’objectif de promotion de la destination par la proposition de
nouveaux services dont la vente en ligne et permettre la diminution des frais de fonctionnement
en réduisant le recours au papier.
Le coût de la définition de la stratégie digitale et de l’achat du nouveau site s’élève à
49 672
entre décembre 2016 et décembre 2017. Ces dépenses ont fait l’objet en décembre 2017 de
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
26/68
subvention d’investissement d’un montant de
13 000
de la part de la ville de Strasbourg et
de 25 900
de la part de l’Eurométropole de Strasbourg.
Le nouveau site internet a été mis en ligne le 27 novembre 2019 et concrétise la mise en
œuvre des orientations déterminées par la stratégie digitale et la convention d’objectifs
2016-2018 en matière de contenu. Le nombre de visites sur le site a augmenté de 21 % entre
2016 et 2019 (657 922
visiteurs en 2019) et l’OTSR a augmenté sa visibilité sur les
réseaux
sociaux. Les ventes en ligne ont généré 7 753
de recettes en 2020.
Selon
l’étude comparative
précitée, le nombre de visiteurs du site internet de l’OTSR le situe
au niveau de celui de Lille et est inférieur à celui des sites des offices du tourisme de Nice,
Marseille ou Lyon qui dépassent les deux m
illions de visiteurs. La performance de l’OTSR sur
les réseaux sociaux le classe entre la 10 et la 16
ème
place en nombre d’abonnés selon les
réseaux.
Suite à la crise sanitaire, le nombre de visiteurs sur le site a chuté à 391 912
en 2020. L’OTSR
a mené une campagne active sur les réseaux sociaux pour assurer la visibilité de la destination
comme la campagne
« #StrasbourgChezVous ».
Des photos de différents lieux et monuments
de la ville ont été postées
avec un commentaire permettant de les découvrir ou d’e
n apprendre
davantage.
3.2
La promotion du tourisme
La convention de délégation 2016-
2018 prévoit en tant qu’objectif prioritaire n°
3
« le renforcement de la connaissance de la clientèle et des actions marketing ».
3.2.1
Les actions de promotion du tourisme
La prom
otion de Strasbourg en tant que destination touristique fait l’objet d’une
commission
spécifique
au sein de l’OTSR, qui se réunit une à deux fois par an pour préparer le plan d’action
associé et son budget. Elle réunit des professionnels du tourisme membre
s de l’OTSR et les
acteurs institutionnels du tourisme (ART-GE et ADT) et programme les rendez-vous
professionnels auxquels l’OTSR participe pour promouvoir la destination sur les marchés de
proximité et les marchés lointains, en lien avec les autres opéra
tions mises en œuvre
comportant un volet lié à la promotion touristique comme l’export du marché de Noël.
En 2019
, 94 accueils de presse ont été réalisés pour partie en coopération avec l’agence
d’attractivité d’Alsace, Alsace destination tourisme ou Atout
France. Ils ont donné lieu à des
contacts avec 139 journalistes ou blogueurs de 23 pays différents. L’OTSR a participé à deux
rencontres avec la presse nationale et organisé six conférences de presse à l’occasion des
temps forts de la saison touristique. Sur toute la période contrôlée et en coordination avec
l’ART
-GE et ADT, la promotion de la destination en Chine est assurée en permanence par le
recours à un consultant local.
Le programme de promotion touristique a été adapté en 2020 pour tenir compte de
l’impossibilité de participer à des rencontres professionnelles à l’étranger. L’OTSR a participé
à trois rencontres professionnelles organisées en visio-conférence en lien avec des marchés
de proximité et à des séminaires en ligne organisés par Atout France. Un plan de
communication de relance du tourisme centré sur la clientèle de proximité a été mis en œuvre
en s’appuyant notamment sur les fonctionnalités offertes par le nouveau site internet. Il a
donné lieu à l’attribution d’une subvention exceptionnell
e de 125 000
€ par l’Eurométropole de
Strasbourg le 26 juin 2020.
Les charges associées à l’activité de promotion du tourisme diminuent de 16
% entre 2016 et
2019 (de 160 037
à 134 855
). Elles augmentent à nouveau en 2020 du fait de la mise en
œuvre du
plan de relance du tourisme pour un montant de 98 637
.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
27/68
Toutes les actions prévues dans le cadre du plan de relance n’ont pas pu être engagées en
2020. Conformément au règlement n° 2018-06 du 5 décembre 2018 relatif aux comptes
annuels des personnes morales de droit privé à but non lucratif applicable à partir du
1
er
janvier 2020, le montant de 25 000
€ restant à engager en 2021 a été enregistré en fonds
dédiés à sa mise en œuvre au compte
194000.
En 2019
, les retombées médiatiques identifiées par l’OTSR
se traduisent par 253 articles ou
citations radio ou télévision pour une contre-valeur publicitaire estimées à 3,8
M€
23
.
À
l’exception de la réalisation d’une base de données des clients individuels (action C6), les
orientations prévues par la convention de délégation 2016-
2018 ont été mises en œuvre par
l’OTSR.
3.2.2
Les voyages et les déplacements
La promotion du tourisme implique des déplacements fréquents en France et à l’étranger. Ils
sont enregistrés au compte 625100 - Voyages et déplacements mais aussi de manière
irrégulière dans chacun des comptes enregistrant les opérations spécifiques non prévues par
la convention d’objectifs
24
.
L’article 2 de l’arrêté du 20 décembre 2002 relatif aux frais professionnels déductibles pour le
calcul des cotisations de sécurité sociale pour les missions en France précise
que
l'indemnisation des frais professionnels s'effectue soit sous la forme du remboursement
des dépenses réellement engagées, soit sur la base d'allocations forfaitaires dans la limite
d’un barème qu’il prévoi
t.
L’OTSR retient la première option et rembourse les frais de missions
sur la base des justificatifs des dépenses. Les services concernés produisent un état
récapitulatif des frais engagés pour chaque événement en précisant le lieu, la date et la
ventilat
ion des dépenses engagées directement par l’OTSR via la carte bancaire de
l’association et de celles avancées par le salarié qui donnent lieu à remboursement.
Les
déplacements sont validés par la direction et par le conseil d’administration. La chambre
obs
erve toutefois qu’aucun ordre de mission ne matérialise cette validation. Elle prend note
de l’engagement du président de l’OTSR d’établir de manière systématique un
ordre de
mission
à l’avenir.
L
’OTSR s’est doté en
mai 2019
d’un
barème
afin d’encadrer
le remboursement des frais de
déplacements en fixant des plafonds de prise en charge. Le barème détermine les modes de
transport et les tarifs éligibles au remboursement et les règles applicables pour la réservation
de billets de train et d’avion. Les frais d’hébergement et de repas sont remboursés sur
justificatifs dans la limite de plafonds de 255
€ pour une nuitée à Paris (195
€ en province et
320
€ à New
-York en hiver) et de 45
€ par repas à Paris (35
€ en province).
Une tolérance de
30 % est prévue pour tenir compte des spécificités de certains déplacements dans le cadre de
salons touristiques ou lors d'événements internationaux. Le dépassement de ce seuil de 30 %
est également possible après autorisation préalable écrite de la direction. La chambre observe
que la procédure
d’autorisation préalable
n’est pas systématiquement respectée.
Sont également remboursés sur le compte 625100 et de manière intégrale des abonnements
de vélos et de tram pour le président et le vice-président, qui ne correspondent pas à des frais
de mission mais à un remboursement des frais de trajet domicile travail. La chambre invite
l’OTSR à enregistrer ces charges au compte relatif aux charges
de personnel comme pour les
autres salariés de
l’OTSR.
23
Selon une pratique courante mais sujette à débat chez les professionnels des relations publiques au regard des
questions liées à la fiabilité des méthodes de calcul
, l’évaluation de l’impact médiatique est mesurée par la
contre-valeur publicitaire
, c’est
-à-
dire le tarif d’achat d’un espace publicitaire pour une exposition méd
iatique
comparable à celle offerte par l’article ou l’émission.
24
Cf. partie 4.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
28/68
Enfin, des frais divers dont le lien avec
l’activité de l’association
n’est pas suffisamment justifié
ont été pris en charge pendant la période contrôlée, comme des repas dans des restaurants
de Strasbourg et
des cartes d’abonnement SNCF
.
3.3
Le dispositif
« Euraccueil »
En plus des trois objectifs prioritaires, la convention d’objectifs 2016
-2018 prévoit également
que l’OTSR est le partenaire de la ville de Strasbourg pour la mise en œuvre du dispositif
« Euraccueil »
dans le cadre d’une convention triennale spécifique. L’établissement de ce
cadre conventionnel constitue une des actions prévues par l’objectif n°
1 (action A11).
La convention entre la ville de Strasbourg et l’OTSR a été signée en
2016 pour une période
de trois ans, tacitement renouvelable. Elle s’inscrit dans la politique de
« renforcement de la
dimension européenne de la ville »
qui accueille le siège du Conse
il de l’Europe et du
Parlement européen. Dans ce cadre, un agent de l’OTSR est chargé de traiter les demandes
d’hébergement des parlementaires et des fonctionnaires européens et plus largement du
personnel des délégations amenées à séjourner à Strasbourg d
ans le cadre de l’activité des
institutions européennes et internationales et des représentations diplomatiques et
consulaires. Il assure une permanence avec les services de la ville au Parlement européen
pendant la durée des sessions.
La convention
« Euraccueil »
prévoit que les frais liés à la mission sont couverts par la
subvention versée chaque année à l’OTSR en application de la convention de délégation des
missions de service public touristique.
Le nombre de nuitées réservées par le public bénéficiair
e auprès de l’agent en charge de la
mission
« Euraccueil »
diminue de 5 257 en 2016 à 2 647 en 2019 (395 en 2020 du fait de la
suspension des sessions pendant la crise sanitaire). La diminution du nombre de réservations
s’explique par la diminution des fra
is de mission des parlementaires et des agents du
Parlement européen et par le développement des réservations via les plateformes de location
d’hébergements de particuliers en ligne.
La chambre observe que la mission
« Euraccueil »
ne fait pas partie des missions se rattachant
au service public touristique qui peuvent être déléguées à l’OTSR aux termes de l’article
L. 133-3
du code du tourisme. Elle recommande à l’OTSR, s’il est à l’initiative de ce dispositif,
de présenter à la ville de Strasbourg une demande de subvention distincte de celle prévue
dans le cadre de la délégation de service public.
Le président indique que l’OTSR procédait
de cette manière jusqu’en 2015
et
que les deux missions font l’objet d’une seule demande
depuis 2016 à l’initiative de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg
. Il
s’engage à mettre
en œuvre la recommandation de la chambre pour ce qui le concerne.
Recommandation n° 4 : Présenter à la ville de Strasbourg une demande de subvention
pour le financement du dispositif
« Euraccueil »
distincte de la demande liée au financement
des missions de service public qui lui sont déléguées
.
La chambre observe que toutes les actions prévues par la convention de délégation
2016-
2018 renouvelée jusqu’en 2020 ont été au moins partiellement mises en œuvre sur cet
te
période.
3.4
La commercialisation de services touristiques
L’OTSR commercialise des services touristiques conformément à la convention d’objectifs
dont les actions A7
« construire des offres formatées »
et A8
« créer des produits à destination
des cibles spécifiques »
invitent l’OTSR à développer cette activité.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
29/68
3.4.1
Les visites guidées
L’OTSR propose des visites guidées organisées selon trois modalités
: des visites en groupes
commercialisées
auprès
des
agences
de
voyages
et
des
autocaristes,
des
« visites conférences »
assurées par un guide commercialisées au bureau d’information et des
visites réalisées en autonomie par les visiteurs au moyen d’un audioguide.
Le nombre de visites groupées est en baisse constante sur la période de 3 257 en 2016 à
2 695 en 2019 (238 en 2020). Elles sont réalisées majoritairement et à part égale en français
et en allemand (80 % des visites groupées), pour 15
% d’entre elles en anglais et pour le reste
majoritairement en italien, espagnol et en russe. Le nombre de touristes optant pour les
« visites conférences »
est stable sur la même période (10 753 en 2019).
En conséquence, le produit des ventes de visites guidées est en baisse de 8 % entre 2016 et
2020 (de 190 272
à 174 548
). Il chute à 37 087
du fait de la crise sanitaire.
Depuis 2016, le nombre de guides salariés de l’OTSR diminue et ils ne sont plus que deux en
2020. L’OTSR a davantage recours aux prestations de guides indépendants qui paient une
cotisation sur les prestations desquelles il prélève des frais de gestion. Les honoraires des
visites groupées sont payés par les touristes directement aux guides tandis que les honoraires
des
« visites conférences »
sont payés à l’OTSR qui les reversent aux guides
indépendants.
Depuis 2021, l’intégralité des honoraires sont prélevés par l’OTSR qui les reverse aux guides
indépendants.
Entre 2016 et 2019, les charges liées aux rémunérations des guides salariés diminuent de
36 % (de 136 237
à 86 630
) tandis que les honoraires reversés aux guides indépendants
pour les
« visites conférences »
augmentent de 60 % (de 22 822
à 36 595
). Au total, le
coût des visites guidées baisse de 20 % (de 169 614
à 135 546
). Il atteint 89 488
en 2020.
L’OTSR dispose d’un catalogue
fourni de visites guidées thématiques dont une partie est
renouvelée chaque année pour fidéliser la clientèle locale. Il contribue à l’atteinte des objectifs
fixés par la convention d’objectifs 2016
-2018 en matière de val
orisation de l’offre touristique
de la destination.
3.4.2
Le « Strasbourg pass »
Le
« Strasbourg pass »
a été créé en 1995 et consiste à proposer une offre de cinq entrées
gratuites et cinq à moitié prix pour un montant total inférieur au prix à plein tarif des deux
entrées les plus chères pour accéder aux services de partenaires de l’OTSR proposant un
service touristique. Il est réservé aux visiteurs individuels qui ne bénéficient pas des remises
négociées par les opérateurs de tourisme auprès de ces mêmes partenaires. Il est décliné en
deux versions, pour les adultes et les enfants.
Entre 2016 et 2019, le nombre de
« Strasbourg pass »
vendus diminue régulièrement et passe
de 22 301 à 19 738. Il atteint 3
839 unités pendant l’année 2020 du fait de la crise sanit
aire.
La chute des ventes
s’explique
par l’augmentation des tarifs ou le retrait de certains
partenaires majeurs qui ont réduit l’attractivité économique du produit et ont conduit l’OTSR à
augmenter son prix en conséquence.
Entre 2016 et 2019, les charges liées aux
« Strasbourg pass »
augmentent de 15 %
(397 647
€ en 2019) en lien avec les hausses du tarif des prestations qu’il contient malgré la
diminution des ventes. L’augmentation des recettes liées à l’augmentation du tarif permet de
stabiliser les produits (416 461
en 2019). Le solde demeure positif en fin de période
(18 814
) mais diminue de 78 % par rapport à 2016. Il est stable en 2020 malgré la crise
sanitaire.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
30/68
En 2021, la commercialisation du
« Strasbourg pass »
a été stoppée et une nouvelle offre est
en cours de préparation
. Sur la période contrôlée, il a contribué à l’atteinte des objectifs fixés
par la convention d’objectifs 2016
-
2018 en matière de valorisation de l’offre touristique de la
destination.
3.5
La commercialisation de produits touristiques
Dans l’espace ouvert au public du bureau d’information, l’OTSR gère une boutique où il
commercialise divers produits locaux et des souvenirs. En plus des publications distribuées
gratuitement aux visiteurs, l’OTSR propose également à la vente en boutique un guide de
promenades et une édition enrichie du plan de la ville.
Les ventes en boutique croissent de 24 % entre 2016 et 2019 (de 317 092
à 392 249
).
Elles chutent à 99 512
en 2020 du fait de la crise sanitaire.
Les charges relatives à la commercialisation de produits touristiques augmentent de 33 %
entre 2016 et 2019 (de 190 825
à 253 620
) et se réduisent fortement en 2020 (73 789
).
Si les statuts de l’OTSR prévoient qu’il peut commercialiser des
« produits touristiques au sens
de l’article
2 de la loi n° 92-645 du 13 juillet
1992 fixant les conditions d’exercice des activités
relatives à l’organisation et à la vente de voyages ou de séjours
», cette mention fait référence
à la commercialisation de
« services touristiques dans les conditions prévues au chapitre
unique du titre I
er
du livre II
» relatif à la vente de voyages et de séjours prévues par
l’article
L. 133-3 du code du tourisme. La commercialisation de souvenirs, de produits
alimentaires et de documentation en boutique ne fait pas partie des produits qu’il pe
ut vendre
à ce titre.
De même, les services touristiques commercialisés par l’OTSR ne correspondent pas à la
définition des services de voyage et forfaits touristiques prévue par l’article L.
211-2 du code
du tourisme, qui dispose qu’ils doivent inclure un
e prestation de transport ou de
d’hébergement.
L’article
L. 442-10
du code du commerce dispose qu’
«
aucune association ou coopérative
d'entreprise ou d'administration ne peut, de façon habituelle, offrir des produits à la vente, les
vendre ou fournir des services si ces activités ne sont pas prévues par ses statuts
». La
chambre rappelle à l’OTSR l’interdiction d’exercer toute activité commerciale qui n’est pas
prévue dans ses statuts.
Elle prend note de l’engagement du président de l’OTSR à
en tenir
compte.
Rappel du droit n° 4 :
Conformément à l’article L.
422-10 du code du commerce, ne pas
réaliser d’opération commerciale qui ne soit pas prévue par les statuts.
La gestion d’une boutique de produits touristiques n’est pas non plus prévue par la convention
d’objectifs. Si elle n’entre pas dans le champ des missions relatives à l’accueil et à l’information
des visiteurs et à la promotion du tourisme prévues par l’article
L. 133-3 du code du tourisme,
elle peut constituer, au regard de la jurisprudence du juge administratif, une mi
ssion d’intérêt
public complémentaire de ce service public si elle contribue à son équilibre financier
25
à
condition qu’elle soit prévue par la convention d’objectifs.
La chambre recommande à l’OTSR de déterminer en lien avec l’Eurométropole de Strasbourg
si cette activité entre dans le champ de la mission de service public qui lui est déléguée et de
25
CE, 4 juin
1954, Dame Berthod, à propos d’une activité de vente de fournitures funéraires, accessoires au
monopole des pompes funèbres, assurée
«
tant en vue d’assurer l’équilibre financier de la régie que dans l’intérêt
de la population »
, ou Conseil d'Etat, 8
ème
et 3
ème
sous-sections réunies, du 23 mai 2003, n° 249995, publié au
recueil Lebon, à propos de la création d'un service facultatif de réhabilitation des installations d'assainissement qui
« contribue à l'équilibre financier global du service de l'assainissement non collectif ».
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
31/68
le préciser le cas échéant dans la convention d’objectifs, sous réserve que les statuts de
l’association aient été actualisés pour lui permettre de la mettre en
œuvre.
3.6
Le financement des missions d’accueil et d’information des visiteurs et de promotion
du tourisme
3.6.1
Les stipulations relatives à l’équilibre financier du service prévues par la convention
d’objectifs
La convention
d’objectifs 2016
-2018 prévoit que «
l
’association est invitée à renforcer autant
que possible ses recettes de fonctionnement autres, celles-ci devant lui permettre de
renouveler ou de développer régulièrement ses actions tout en contenant voire en réduisant
la sollicitation des financements publics
».
La convention d’objectifs 2020 ne fait pas mention des produits issus des activités
commerciales de l’OTSR.
En application des dispositions de l’article
L. 133-3 du code du tourisme et de la jurisprudence
du juge administratif précitée, les recettes commerciales du service public administratif de
promotion du tourisme doivent contribuer à son équilibre financier.
Les subventions versées par la ville et l’Eurométropole de Strasbourg doivent en conséquence
équilibrer le résultat des activités déléguées compte tenu des recettes commerciales prévues
par la convention de délégation qui doivent lui être intégralement affectées. Les recettes de la
commercialisation de services touristiques et le cas échéant de produits touristiques prévues
par la conventi
on d’objectifs constituent des recettes du service public délégué. Elles ne
constituent pas des ressources propres de l’OTSR qui pourraient lui permettre de mettre en
œuvre des initiatives que la convention ne prévoirait pas.
La chambre recommande de préci
ser dans la convention d’objectifs que les recettes
commerciales du service public administratif de promotion du tourisme doivent être affectées
à son financement et que les recettes issues des autres activités gérées régulièrement
constituent des ressourc
es propres de l’OTSR susceptibles de financer des engagements non
prévus par la convention d’objectifs.
Le président s’engage pour ce qui le concerne à tenir
compte de cette recommandation.
Recommandation n° 5 :
Préciser
dans
la
convention
d’objectifs
que
les
recettes
commerciales générées par les activités conventionnelles déléguées sont intégralement
affectées au financement du service public administratif et sont distinctes des produits
propres de l’OTSR qui ne peuvent financer que des engagements non prévus par la
conventio
n d’objectifs.
3.6.2
Les cotisations des membres et les recettes publicitaires et annexes
Les statuts
de l’OTSR prévoient que l’adhésion à l’association est soumise au versement d’une
cotisation annuelle pour les membres qui ne sont adhérents ni de droit ni d’ho
nneur. Son
montant est fixé par le conseil d’administration.
Depuis 2017, les membres peuvent décider de contribuer par une part de cotisation
supplémentaire de 50 % afin de figurer dans une rubrique du site internet permettant de donner
une visibilité à leur offre. Depuis 2019, ces prestations assimilées à des prestations
publicitaires soumises à la TVA font l’objet d’une comptabilité distincte.
Ces prestations s’ajoutent aux recettes publicitaires enregistrées par l’OTSR pour les espaces
qu’il commercialise dans les publications qu’il produit et sur son site internet. Ces recettes sont
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
32/68
en baisse de 5 % entre 2016 et 2019 (de 20 196
€ à 19
129
€) et diminuent davantage en
2020 (4 529
€).
Enfin, l’OTSR a également enregistré en 2016 et en 20
19 des recettes commerciales issues
d’activités annexes pour des montants de 19
333
€ et de 2
000
€ au compte 708
- Produits
des activités annexes.
La chambre observe que, comme la vente de produits touristiques en boutique, les activités
publicitaires sont réalisées par l
’OTSR sans que ses statuts le prévoient.
En considérant que les ventes en boutique font partie des recettes commerciales du service
public délégué, les cotisations de ses membres et les recettes publicitaires et annexes
constituent les seules ressources p
ropres dont l’OTSR peut disposer librement pour
développer des projets conformes à ses statuts.
3.6.3
Les recettes issues des activités commerciales
Le montant des recettes commerciales du service public d’accueil et d’information
des visiteurs et de promotion du tourisme
En intégrant les ventes de produits touristiques en boutique, les recettes commerciales
affectées au financement du service public d’accueil et à l’information des visiteurs et de
promotion touristique augmentent de 3 % entre 2016 et 2019 (de 957 483
à 985 258
). Elles
baissent fortement en 2020 (227 694
) du fait de la crise sanitaire.
Les recettes commerciales du service public délégué représentent entre 37 % et 41 % des
ressources affectées aux missions prévues par la convention d’objectifs
26
entre 2016 et 2019
et 27 % en 2020.
La contractualisation des recettes issues des activités commerciales
L’article
L. 5211-10 du CGCT prévoit que la détermination des tarifs des services publics
locaux est la compétence exclusive de l’assemblée délibérante d’un établissement public de
coopération intercommunale (EPCI) qui ne peut les déléguer ni à son président ni au
délégataire du service. La détermination des tarifs permet à l’EPCI qui délègue la mise en
œuvre d’un service public de définir l’équilibre fina
ncier du service auquel il contribue par le
versement de subventions et de s’assurer que les modalités de délégation sont conformes à
la nature du service public délégué.
La convention d’objectifs 2016
-
2018 prévoyant que l’OTSR finance une partie des missi
ons
qui lui sont confiées par des recettes issues d’activités commerciales, l’association supporte
un risque financier. En conséquence, la convention d’objectifs constitue une délégation de
service public au sens de la jurisprudence
27
.
La vente de services
touristiques est prévue par la convention d’objectifs 2016
-2018 qui
précise qu’elle contribue à mettre en valeur l’attractivité touristique du territoire. Cependant, ni
la convention d’objectifs ni les conventions financières signées avec la ville et l’Eur
ométropole
de Strasbourg pour sa mise en œuvre ne déterminent les tarifs des services commercialisés
par l’OTSR et le conseil métropolitain n’a pas approuvé les tarifs pratiqués par l’OTSR pendant
la période contrôlée.
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de respecter la compétence de l’Eurométropole de
Strasbourg en matière de détermination des tarifs relatifs au service public d’accueil et
d’information des visiteurs et de promotion du tourisme.
26
Cf. partie 5.1.
27
Conseil d'État, 7
ème
- 2
ème
chambres réunies, 24 mars 2022, n° 449826.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
33/68
Si la commercialisation de produits touristiques devai
t à l’avenir être intégrée aux missions de
service public déléguées à l’OTSR, le conseil métropolitain devrait également approuver la
grille tarifaire des produits vendus dans la boutique.
La fiscalisation des recettes issues des activités commerciales
Les recettes issues des activités commerciales sont supérieures au seuil déterminé par
l’article
261 du code général des impôts (
72 432
€)
au-delà duquel elles ne peuvent être
considérées comme accessoires des missions exercées sans but lucratif. Conformément aux
dispositions de cet article, l’OTSR a opté pour leur imposition à la taxe sur la valeur ajoutée et
enregistre les activités commerciales soumises à la TVA dans des comptes spécifiques.
3.6.4
Les subventions de fonctionnement
Le montant des subventions de fonctionnement
La convention
d’objectifs 2016
-
2018 prévoit que la ville et l’Eurométropole de Strasbourg
contribuent au financement des missions déléguées à l’OTSR pour des montan
ts annuels
respectifs de 510 000
€ et de 1
367 000
€ sous réserve de l’inscription des crédits aux budgets
de l’exercice par le versement d’une subvention de fonctionnement. Entre 2016 et 2020, les
montants versés à l’OTSR correspondent aux montants progra
mmés par la convention
d’objectifs 2016
-2018.
La convention d’objectif signée en 2020 ne précise par les montants versés par la ville et
l’Eurométropole de Strasbourg.
Les modalités de vote et de versement de la subvention de fonctionnement de l’Eurométro
pole
de Strasbourg ont été modifiées en 2020 en conséquence de la mission conduite par le conseil
métropolitain sur la gouvernance de la compétence de promotion du tourisme. Contrairement
aux années précédentes, seule la moitié de la subvention a été votée en février 2020, le vote
de la deuxième moitié ayant été reporté après les élections municipales prévues à cette date
au mois de juin 2020. Suite à la crise sanitaire et au report des élections, le président de
l’Eurométropole a signé un arrêté le
16 juin 2020
attribuant à l’OTSR un quart de la subvention
prévue par la convention d’objectifs
« afin de ne pas fragiliser la trésorerie et le bon
fonctionnement de l’association
»
, et le dernier quart a été voté par le conseil métropolitain
issu des élections le 25 septembre 2020.
Entre 2016 et 2020, le montant des subventions d’exploitation affectées à la mise en œuvre
de la convention d’objectifs est stable (de 1
897 000
€ à 1
877 000
€) et il augmente en 2020
(2
M€).
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
34/68
Tableau 1 :
Subventions accordées à l’OTSR pour la
mise en œuvre de la convention d’objectifs
2016
2017
2018
2019
2020
Subventions des collectivités - compte
740000
1 897 000 €
1 887 000 €
1 877 000 €
1 877 000 €
1 877 000 €
dont montant conventionné avec Strasbourg
510 000 €
510 000 €
510 000 €
510 000 €
510 000 €
dont montant conventionné avec l’EMS
1 367 000 €
1 367 000 €
1 367 000 €
1 367 000 €
1 367 000 €
dont montant conventionné avec la CCI AE
20 000 €
10
000 €
-
-
-
Autres ressources publiques affectées au financement d
e la convention d’objectifs
Subventions opé. Spécifiques - compte
740009
-
-
-
-
125 000
Subventions d’investissement
-
38 900
-
-
-
Affectation du résultat N-2
compte 741310
72 581
-
-
-
-
Source :
comptes de l’OTSR
et conventions financières
, à l’exception de la subvention de
156 564
€ enregistrée
au compte 740009 en 2018 considérée comme ne se rattachant pas à la convention d’objectifs.
Selon les termes de la convention
d’objectifs 2016
-2018, les subventions de fonctionnement
accordées pour l’appliquer doivent
«
permettre à l’association de financer son fonctionnement
général et toute opération qu’elle souhaitera mener dans le cadre de ses missions et de ses
objectifs tels que définis (par) la convention
». La chambre observe que la stratégie digitale
fait partie de ces missions mais a néanmoins fait l’objet de subventions d’investissement
supplémentaires de la part de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg.
Jusqu’en 2017, le résultat de l’exercice N
-2 était enregistré comme une subvention reportée à
l’exercice N au compte 74310. Suite au
rapport
de l’audit réalisé en 2017, la présentation des
comptes a évolué et les excédents de l’OTSR sont intégralement affectés au
report à nouveau
sans distinction de la part des
excédents générée par les subventions d’exploitation affectées
au financement des actions prévues par la convention d’objectifs.
La contractualisation des subventions de fonctionnement
L’OTSR étant constituée sous forme associative, les subventions qu’il reçoit s’inscrivent dans
le cadre prévu par les dispositions relatives à la transparence financière de la loi n° 2000-321
du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations
(articles 9-1 à 15)
28
.
Conformément au décret n° 2016-1971 du 28 décembre 2016 précisant les caractéristiques
du formulaire unique de demande de subvention des associations, les demandes de
subvention
sont présentées par l’OTSR sur la base d’une note stratégique accompagnée d’un
projet de budget
analytique par mission. Cependant, elles ne sont pas accompagnées d’un
projet de budget conforme au plan comptable comme le prévoit le décret précité. Les services
de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg ne sont par conséquent pas en mesure de
rap
procher les comptes de l’exercice passé et le projet de budget pour mesurer ses effets au
regard de la situation financière de l’association et notamment des éventuels excédents de
subvention accumulés.
Selon son président, l’OTSR s’est conformé à cette ob
ligation à
compter de l’exercice 2021.
En outre, les projets de budget analytiques prévoient les dépenses et les charges relatifs à
l’ensemble des activités de l’OTSR et non celles relatives aux seules opérations prévues par
la convention d’objectifs et ne
sont pas accompagnés des budgets analytiques spécifiques à
ces actions comme le prévoit le décret précité. Par conséquent, ils ne permettent pas à la ville
et à l’Eurométropole de Strasbourg de constater que les subventions demandées seront
affectées excl
usivement à la mise en œuvre de la convention d’objectifs.
28
Réponse du ministère chargé des collectivités territoriales à la question écrite n° 12579 de M. Jean Louis Masson
(Moselle - NI) publiée dans le journal officiel du Sénat (Moselle - NI) du 10/11/2011 - page 2862.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
35/68
Conformément au décret n° 2001-495 du 6 juin 2001 pris pour l'application de l'article 10 de la
loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 et relatif à la transparence financière des aides octroyées par
les personnes publiques
, l’attribution des subventions de fonctionnement donne lieu à
l’établissement de conventions financières. En conformité avec ces dispositions, l’OTSR
présente à la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg
un compte rendu financier
d’ex
écution
qui fait apparaître les écarts constatés entre le budget prévisionnel et les réalisations.
Cependant, ce compte rendu financier n’est pas établi conformément au plan comptable
applicable et n’est pas accompagné du
tableau de répartition entre le budget principal et le
bilan financier des charges communes indiquant les critères utilisés pour répartir les charges
selon les missions subventionnées comme le prévoit l’arrêté
du 11 octobre 2006 relatif au
compte-rendu financier
. La ville et l’Eurométropo
le de Strasbourg ne peuvent par conséquent
ni rapprocher le compte rendu financier des comptes annuels de l’association pour s’assurer
de leur concordance, ni vérifier que les subventions accordées ont été utilisées conformément
à leur objet, ni constater
l’existence d’un éventuel excédent.
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de présenter à l’appui des conventions de
subvention des projets de budget conformes au plan comptable applicable accompagnés de
projet de budgets analytiques prévoyant les recettes et les dépenses exclusivement affectées
à la réalisation des actions subventionnées et des bilans financiers établis sur le même format
faisant apparaître les éventuels excédents.
Elle prend note de l’engagement du président à se
conformer à cette obl
igation à l’avenir.
Rappel du droit n° 5 :
Présenter, à l’appui des conventions de subvention, des projets de
budget et des comptes rendus financiers conformes à l’article 10 de la l
oi n° 2000-321 du
12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations
et à ses textes d’application.
3.6.5
Les comptes du service public d’accueil et d’information des visiteurs et de promotion
du tourisme
La comptabilité analytique de l’OTSR
Les activités commerciales rattachées aux missions de service public comm
e celles qui ne s’y
rattachent pas entrent dans le champ de l’article
L. 410
1 du code de commerce qui introduit
le livre IV du même code relatif à la liberté des prix et de la concurrence. À ce titre, les
subventions perçues par l’OTSR ne doivent pas avoir d’incidence sur les tarifs pratiqués
29
.
Pour s’assurer du respect de ce principe, l’Autorité de la concurrence
30
recommande la tenue
d’une comptabilité sectorisée des activités commerciales.
Les dispositions de l’article 10 de la l
oi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des
citoyens dans leurs relations avec les administrations en vigueur depuis le 3 juillet 2021
prévoient que les conventions attribuant des subventions doivent déterminer les conditions
dans lesquelles l’OTSR peut conserver tout ou partie de la subvention n'ayant pas été
intégralement consommée.
Pour respecter ces obligations et pour produire des bilans financiers analytiques réguliers,
l’OTSR doit être en mesure de communiquer à la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg une
information financière analytique permettant d’identifier les charges et les
produits associés
aux activités de service public déléguées faisant apparaître la part relative aux activités
commerciales.
29
CJCE, 19 mai 1993, Corbeau, affaire C
320/91.
30
V. pour une régie directe, avis n° 99
A
11 du 9 juin 1999 relatif à une demande d
avis de la Chambre
professionnelle des transporteurs routiers de l
Isè
re sur la situation créée par l’octroi d’une aide financière à une
régie départementale de transport par un conseil général.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
36/68
L’information financière produite par l’OTSR permet de distinguer certaines charges selon les
activités rattachées à la mission de service public déléguée comme les rémunérations du
personnel, qui sont ventilées entre les missions d’accueil, de promotion du tourisme et
d’administration générale.
Cependant, cette information financière ne permet pas d’identifier la part des charges
d’adm
inistration générale affectées aux missions déléguées ni les charges imputables aux
seules activités commerciales. À
titre d’illustration, elle ne permet de distinguer ni la part du
loyer des locaux imputable au bureau d’information et celle imputable à la
boutique, ni la part
du temps de travail du personnel d’accueil imputable à l’information des touristes et celle
imputable aux activités commerciales, ni celle du personnel en charge de la promotion
imputable à la commercialisation de prestations publicitaires.
Afin de prévenir le risque d’atteinte à la liberté du commerce et de permettre à la ville et à
l’Eurométropole de Strasbourg de contrôler la bonne mise en œuvre de la convention
d’objectifs, la chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de mettre en œuv
re une comptabilité
analytique permettant d’identifier les charges et les produits du service public délégué et
faisant apparaître la part issue des activités commerciales.
Rappel du droit n° 6 :
En application des normes comptables applicables et de l’article
10
de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations
avec les administrations,
mettre en œuvre une comptabilité analytique permettant
d’identifier les charges et les produits du service public délégué et faisant apparaître la part
issue des activités commerciales.
La publication des comptes de l’OTSR
Le décret n° 2009-540 du 14 mai 2009 portant sur les obligations des associations et des
fondations relatives à la publicité de leurs comptes annuels prévoit que les comptes des
associ
ations soumises à l’obligation de désigner un commissaire aux comptes et les rapports
de ce dernier doivent être publiés sur le site internet de la direction de l'information légale et
administrative. L’OTSR n’a pas procédé à la publication de ces document
s pendant la période
contrôlée.
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de publier ses comptes annuels et les rapports de
son commissaire aux comptes au j
ournal officiel des associations et fondations d’entreprise
.
Elle prend note de l’engagement du président de l’OTSR de se conformer à cette obligation
dès l’année 2022.
Rappel du droit n° 7 : Conformément au décret n° 2009-540 du 14 mai 2009 portant sur les
obligations des associations et des fondations relatives à la publicité de leurs comptes
annuels, publier les comptes annuels et les rapports du commissaire aux comptes au journal
officiel des associations et fondations d’entreprise
.
4.
LES MISSIONS D’ORGAN
ISATION DE PROGRAMMES DE DÉVELOPPEMENT
TOURISTIQUE, DE FÊTES ET DE MANIFESTATIONS CULTURELLES
Conformément à l’article
L. 133-3
du code du tourisme, l’OTSR est également en charge des
missions facultatives d'élaboration et de mise en œuvre de programmes locaux de
développement touristique et de l'organisation de fêtes et de manifestations culturelles.
À
ce titre, l’OTSR orga
nise chaque année la manifestation à vocation touristique
« Strasbourg mon amour »
et mène des opérations spécifiques visant à promouvoir le marché
de Noël de Strasbourg à l’international. En 2018, il a également organisé un concert dans le
cadre des commémorations nationales du centenaire de la première guerre mondiale.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
37/68
La convention d’objectifs
2016-2018
prévoit la possibilité pour l’OTSR de réaliser ces missions
facultatives et stipule que «
tout projet exceptionnel, non prévu au budget prévisionnel de
l
’année N présenté avant le 30
juin de l’année N
-
1 pourra faire l’objet d’une demande de
subvention supplémentaire. (…)
.
Dans l’hypothèse d’une suite favorable à cette demande, un
avenant au présent document ou une convention spécifique sera rédigée entre les parties
».
4.1
« Strasbourg, mon amour »
L’opération
« Strasbourg mon amour »
(SMA) est une opération d’animation de la ville
organisée autour de la Saint-
Valentin, imaginée et mise en œuvre par l’OTSR depuis 2013
pour promouvoir l’image romantique de la vi
lle et augmenter la fréquentation touristique
pendant la basse saison. Elle repose sur un programme composé d’actions organisées et
financées par l’OTSR, comme l’installation d’un
« café des amours »
sur la place Kleber à
Strasbourg en 2018 et en 2019, et
d’initiatives privées organisées par les acteurs locaux
partenaires de l’opération (expositions et dîners à thème, concerts, projections de films
romantiques, etc.).
Si l'organisation de fêtes et de manifestations culturelles peut être déléguée à l’OTSR en
application de l’article
L. 133-3 du code du tourisme, elle continue de relever également de la
ville de Strasbourg au titre de sa compétence générale sur les affaires de la commune après
le transfert de la compétence d’accueil et d’information des touris
tes et de la promotion
touristique à l’Eurométropole de Strasbourg.
4.1.1
Le financement de l’opération
« Strasbourg mon amour »
Entre 2016 et 2020, les charg
es liées à l’opération qui figurent dans les états financiers varient
entre un minimum de 229 995
€ en 2019 et un maximum de 339
421€ en 2016.
Tableau 2 :
Charges associées à l’opération
« Strasbourg mon amour »
Compte
2016
2017
2018
2019
2020
Strasbourg mon amour (SMA)
623130
339 421 €
232 924 €
303 593 €
229 995 €
290 152 €
Source :
comptes de l’OTSR
.
L’opération est financée à titre principal par des subventions attribuées par la ville et
l’Eurométropole de Strasbourg dans le cadre de conventions distincte
s de celles relatives aux
missions d’accueil et d’information des touristes et de promotion du tourisme. L’OTSR reçoit
également de la région Grand Est une subvention pour l’organisation de cette opération. Le
montant total de ces subventions croît de 75 000
€ en 2016 à 285
000
€ en 2020.
Tableau 3 :
Montants des subventions attribuées pour le financement de l’opération
« Strasbourg mon amour »
2016
2017
2018
2019
2020
Ville de Strasbourg
-
-
60 000 €
60 000 €
60 000 €
Eurométropole de Strasbourg
60 000 €
10
0 000 €
130 000 €
130 000 €
130 000 €
Région Grand Est
15 000 €
15 000 €
15 000 €
15 000 €
15 000 €
Apports en nature de la ville de Strasbourg
-
-
-
80 000 €
80 000 €
Total
75 000 €
115 000 €
205 000 €
285 000 €
285 000 €
Source : conventions f
inancières ou arrêtés d’attribution de subvention
.
Les montants des subventions attribuées par la ville et l’Eurométropole de Strasbourg
enregistrés dans les états financiers sont compensés de la taxe sur la valeur ajoutée payée
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
38/68
par l’OTSR (à l’exception de l’exercice 2016) au sein du même compte de sorte que le montant
des subventions enregistrées au compte de résultat ne correspond pas aux montants
déterminés par les conventions financières.
Tableau 4 :
Subventions affectées à l’opération
« Strasbourg, mon amour »
2016
2017
2018
2019
2020
Compte 740010 - subventions
SMA
75 000 €
95 833 €
170 833 €
170 833 €
169 044 €
Source :
comptes de l’OTSR
.
En outre, les contributions volontaires et les prestations en nature correspondantes de la ville
de Strasbourg ne f
igurent ni au compte de résultat ni en annexe pour l’exercice 2019.
En application du 1° de l’article
266
du code général des impôts, les subventions n’entrent
dans le champ de la TVA que lorsqu’elles peuvent être analysées comme la contrepartie d'une
livraison de biens ou d'une prestation de services individualisée rendue au profit du financeur
ou comme le complément de prix d'une opération imposable. Les subventions versées pour
la réalisation de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
, qui n’est pas factur
ée au public
participant, ne répondent pas à cette définition. La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de
comptabiliser les subventions au titre de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
conformément
à l’article
266 du code général des impôts. Elle prend
note de l’engagement du président à s’y
conformer à l’avenir.
Rappel du droit n° 8 :
Conformément à l’article 266 du code général des impôts, ne pas
comptabiliser
les
subventions
reçues
pour
la
mise
en
œuvre
de
l’opération
« Strasbourg, mon
amour »
comme la rémunération d’une pr
estation de service
individualisée ou le complément d’un prix facturé au financeur.
L’opération est également financée par des recettes spécifiques provenant du mécénat, du
parrainage ou de la billetterie des évènements organisés dans ce cadre.
Tableau 5 : Recettes
issues de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
Comptes
2016
2017
2018
2019
2020
Mécénat SMA
706300
60 021 €
91 677 €
62 216 €
79 586 €
53 918 €
Parrainage SMA
706301
5 000 €
4 167 €
8 333 €
-
-
Billetterie SMA
707005
49 451 €
19 810 €
18 325 €
26 144 €
14 916 €
Source :
comptes de l’OTSR
.
Sous réserve des observations rela
tives à la fiabilité des comptes de l’opération formulées
dans la partie 4.1.3, le solde des produits et des charges relatives à l’opération fait apparaître
un besoin de financement non couvert par les produits et les subventions prévues dans le
cadre de l
’opération, sauf en 2019.
Tableau 6 :
Solde des produits et des charges relatifs à l’opération
« Strasbourg, mon amour »
2016
2017
2018
2019
2020
Produits (comptes706300/706302/207005)
- Charges (compte 740010)
-
149 949 €
-
21 437 €
-
43 886 €
46 568 €
-
52 274 €
Source :
Comptes de l’OTSR
.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
39/68
Le coût total annuel de la manifestation
« Strasbourg, mon amour »
est supérieur aux
prévisions budgétaires et au montant des ressources propres de l’OTSR identifiables
en l’état
des comptes pour l’exercice 2016.
4.1.2
La contractualisation des subventions relatives à
l’opération
« Strasbourg, mon
amour »
En dépit de l’absence de mention de l’opération dans la convention d’objectifs 2016
-2018, les
conventions financières signées en 2016 et 2017
avec la ville et l’Eurométropole de Strasbourg
pour financer l’opération
« Strasbourg, mon amour »
se rattachent aux subventions de
fonctionnement qu’elle prévoit et disposent que l’association s’engage
« à utiliser les fonds
octroyés co
nformément à son objet associatif et à la convention d’objectif 2016
-2018 ».
À
l’inverse, les
conventions financières 2018, 2019 et 2020 sont des conventions
spécifiquement affectées au financement de l’opération et prévoient que
«
l’association
s’engage à
utiliser les fonds octroyés à la bonne réalisation de l’opération
».
Cependant, les
projets de budget remis à la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg à l’appui des demandes
de subventions de fonctionnement font apparaître une contribution de l’OTSR à l’opération
«
Strasbourg, mon amour »
(sauf pour l’exercice 2019), qui reste par conséquent financée en
partie par les subventions de fonctionnement affectées aux missions de service public
obligatoires.
Afin d’améliorer la lisibilité du budget de l’opérat
ion et de faciliter le contrôle des subventions
affectées à son financement par la ville et l’Eurométropole, la chambre invite l’OTSR à ne pas
faire apparaître les coûts associés à la manifestation
« Strasbourg, mon amour »
dans les
projets de budget remis
à l’Eurométropole de Strasbourg à l’appui de la demande de
subvention de fonctionnement, mais uniquement dans le cadre conventionnel spécifique à
l’opération.
Comme pour les subventions de fonctionnement, les projets de budget et les bilans financiers
de
l’opération
« Strasbourg, mon amour »
ne sont pas établis selon le plan comptable
applicable. En outre, les bilans financiers de l’opération ne font pas apparaître les écarts
constatés avec le budget prévisionnel et ne permettent pas à la ville et à l’Euro
métropole de
Strasbourg de contrôler la bonne affectation des subventions versées.
4.1.3
La fiabilité de l’enregistrement comptable de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
Les charges liées à l’opération
« Strasbourg, mon amour »
sont toutes comptabilisées dans
un compte 623 - Publicité, publications, relations publiques et traitées comme des charges de
même nature alors que les bilans financiers analytiques
de l’opération font apparaître qu’il
s’agit de charges de nature différente.
En outre, des recettes comme la redevance perçue
auprès de l’exploitant du
« café des amours » sont imputées analytiquement sur ce compte et
compensent les charges qui y sont comptabilisées.
L’article
911-5
du règlement de l’autorité des normes comptables
n° 2014-03 relatif au plan
comptable général également applicable aux associations prévoit que «
le compte est la plus
petite unité retenue pour le classement et l'enregistrement des mouvements comptables. Les
opérations sont enregistrées dans les comptes dont l'intitulé correspond à leur nature. La
compensation des comptes est interdite, sauf lorsqu'elle est expressément prévue par les
dispositions en vigueur ».
En application de cet article, les charges et les produits relatifs à l’opération
« Strasbourg, mon
amour »
doivent être enregistrés dans un compte correspondant à leur nature sans
compensation et non dans un compte global.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
40/68
Les éléments de comptabilité analytique relatifs à l’opération produits par l’OTSR dans les
comptes rendus financiers
de l’opération ne correspondent pas
avec le compte correspondant
dans les états financiers annuels. Ils sont provisoires pour les années 2016 à 2018 et, quand
ils sont définitifs, divergent selon les financeurs à qui ils sont adressés.
À
titre d’illustration, le bilan financier définitif de
l’opération en
2020 présenté à la ville et à
l’Eurométropole de
Strasbourg
fait mention d’un total de dépenses toutes taxes comprises
hors prestations en nature de 298 789
€ tandis que le bilan financier présenté à la
région
Grand Est affiche un total de 317 046
€ et le compte 623130 –
« Strasbourg, mon amour »
dans les états financiers 2020 fait apparaître un montant de 290 152
.
Tableau 7 :
Bilans financiers de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
Montant total toutes taxes comprises
2016 (p)
2017 (p)
2018 (p)
2019 (d)
2020 (d)
Subventions (A)
75 000 €
115 000 €
205 000 €
285 000 €
285
000 €
Ressources OTSR (B)
348 804 €
115 654
131 800 €
158 714 €
93 789 €
dont
contributions propres de l’
OTSR
220 064 €
2 139
22 200 €
30 187 €
25 955 €
Contributions en nature privées (C)
140 000
140 000
140 000
60 000
60 000
Dépenses totales hors prestation en nature (D)
423 804 €
232 793
336 800 €
363 714 €
298 789 €
Prestations en nature (E)
140 000 €
140 000
140 000 €
140 000 €
140 000 €
Coût total (F=A+B+C=D+E)
563 804 €
372 793
476 800 €
503 714 €
4
38 789 €
Source :
bilans financiers de l’opération
« Strasbourg, mon amour
» produits à la ville et à l’Eurométropole de
Strasbourg, rapport financier 2017 pour 2017 ; p : prévisionnel, d : définitif.
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation d’enregistrer l’intégralité des charges et des produits
selon leur nature et leur montant exact sans compensation dans ses états financiers.
Rappel du droit n° 9 : Conformément au
règlement de l’au
torité des normes comptables
n° 2014-03 relatif au plan comptable général, enregistrer dans les états financiers
l’intégralité des charges et des recettes selon leur nature et leur montant exact sans
compensation.
4.1.4
La mise en œuvre des règles du code de la commande publique
En application de l’article
L. 1211-1
du code de la commande publique, l’O
TSR agit en tant
que pouvoir adjudicateur soumis au code de la commande publique pour la mise en œuvre
des missions de service public administratif qui lui sont déléguées dans le cadre des
conventions qui le lient avec la ville et l’Eurométropole de Strasb
ourg.
Le bilan financier
2020 de l’opération fait état d’une prestation de
« conception, création et
réalisation »
réalisée par une agence d’évènementiel déjà associée à toutes les éditions
précédentes pendant la période contrôlée pour un montant de 179 112
€ hors taxe. Au regard
du montant et de la nature de la prestation
, l’OTSR pouvait opter pour la procédure adaptée
prévue par les articles L. 2123-1, R. 2122-8 et R. 2123-1 du code de la commande publique
dans sa rédaction alors en vigueur. Aucune pièce
n’a cependant été produite pour attester que
l’OTSR a respecté pour la signature de ce
contrat les principes de liberté d'accès à la
commande publique, d'égalité de traitement des candidats et de transparence de la procédure
énoncés par l’article
L. 3 du même code.
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation d’appliquer le code de la commande publique quand
il agit en tant que pouvoir adjudicateur en application de l’article
L. 1211-1 du même code.
Rappel du droit n° 10 :
Appliquer le code de la commande publique quand l’OTSR agit
en
tant que pouvoir adjudicateur en application de l’article
L. 1211-1 du même code.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
41/68
4.1.5
L’effet de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
sur la fréquentation touristique
Les conventions signées avec la ville et de
l’Eurométropole de Strasbourg
prévoient que
l
’opération
« Strasbourg, mon amour »
est conçue pour répondre à la
« problématique »
que
constitue le fait que
«
le premier trimestre demeure le point faible de l’activité touristique de
l’agglomération strasbourgeoise
».
Entre 2016 et 2019, les données relatives au nombre de nuitées en hôtellerie dans
l’Eurométropole de Strasbourg ne font pas apparaître d’effet significatif de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
sur le nombre de nuitées observées en février par rapport à celui
des mois de janvier et de mars de la même année. En 2018, le nombre de nuitées observé en
février dans l’Eurométropole de Strasbourg est même inférieur à celui observé pendant les
mois de janvier et mars.
Les données relatives aux évènements organisés dans le cadre de l’opération et
communiquées par l’OTSR font apparaître que la fréquentation touristique est stable sur la
période (55 000
visiteurs) et qu’elle est principalement le fait de résidents de l’Eurométropole
de Strasbourg.
Figure 2 :
Nombre de nuitées en hôtellerie dans l’Eurométropol
e de Strasbourg
Source : INSEE et OTSR, traitement CRC Grand Est.
La chambre observe qu’entre 2016 et 2019, l’objectif d’augmentation de la fréquentation
touristique entre le marché de Noël et le printemps assigné à la manifestation
« Strasbourg, mon amour »
n’est pas atteint.
4.2
Le concert de commémoration de la Grande Guerre
Le groupement d’intérêt public (GIP) de la mission du centenaire de la première guerre
mondiale était l’opérateur des manifestations mémorielles présidées par le président de la
République lors de son déplacement du 4 au 10 novembre 2018 dans les départements
concernés par le conflit. Le 20 novembre 2018, le GIP de la mission du centenaire a signé
avec l’OTSR une
convention
qui lui confie l’organisation du concert qui s’était tenu dans
la
cathédrale de Strasbourg le 4 novembre et du cocktail dînatoire qui l’avait suivi.
La chambre observe que l’organisation d’un tel concert n’entre pas dans le cadre de la mission
d’organisation de fêtes et de manifestations culturelles confiée à l’OTSR p
ar la ville et par
l’Eurométropole de Strasbourg et qu’elle ne correspond pas à la mission de promotion du
tourisme qui constitue l’objet statutaire de l’association.
0
50000
100000
150000
200000
250000
300000
350000
400000
janv-16
févr-16
mars-16
avr-16
mai-16
juin-16
juil-16
août-16
sept-16
oct-16
nov-16
déc-16
janv-17
févr-17
mars-17
avr-17
mai-17
juin-17
juil-17
août-17
sept-17
oct-17
nov-17
déc-17
janv-18
févr-18
mars-18
avr-18
mai-18
juin-18
juil-18
août-18
sept-18
oct-18
nov-18
déc-18
janv-19
févr-19
mars-19
avr-19
mai-19
juin-19
juil-19
août-19
sept-19
oct-19
nov-19
déc-19
nombre total de nuitées
nombre moyen de nuitées de janvier à mars
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
42/68
Une lettre de la mission du centenaire datée du 16 octobre 2018 mentionne un accord de
pr
incipe pour la signature de la convention, qui a donné lieu au versement d’une subvention
d’un montant total de 156
564
€ après la signature de deux
avenants le 20 décembre 2018.
L’OTSR n’a pas produit de demande de subvention manifestant qu’il était à l’o
rigine du projet
justifiant l’attribution d’une subvention au sens de l’article
9-1 de la loi n° 2000-321 du
12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations.
Comme pour l’opération
« Strasbourg, mon amour »
, les charges relatives au coût de
l’opération sont imputées au compte
623301- Actions de promotion diverses (156 564
€ en
2018 et 41
€ en 2019) et traitées comme des charges de même nature de manière irrégulière
par rapport au règlement
de l’autorité des normes comptables n°
2014-03 relatif au plan
comptable général.
4.3
L’export du m
arché de Noël et de
« Strasbourg, mon amour »
L’OTSR a réalisé entre 2016 et 2020 des opérations d’export du marché de Noël à l’étranger.
Ces opérations consistent à organiser des marchés de Noël en format réduit dans des lieux
emblématiques de capitales d
e pays dont l’OTSR cible la clientèle pour promouvoir la
destination. Le premier objectif est d’organiser une opération commerciale permettant aux
partenaires exposants d’exporter leurs produits sur les marchés ciblés. Le second
objectif est
de toucher une
clientèle aisée sur des marchés lointains dont l’OTSR estime qu’ils
représentent un potentiel de développement permettant d’augmenter la durée des séjours et
le montant moyen des dépenses des visiteurs. Le troisième objectif est de toucher
indirectement la clientèle française via les retombées médiatiques associées.
Un quatrième objectif est assigné au marché de Noël à New-York (NY) et vise à exporter la
marque
« Strasbourg, capitale de Noël »
sur tous les marchés du fait de la visibilité médiatique
confér
ée par l’organisation d’un évènement dans cette ville.
En 2016, une opération d’export de la manifestation
« Strasbourg, mon amour »
au Japon a
également été réalisée sur ce modèle.
En 2016 et en 2017, les opérations relatives à l’export du marché de Noë
l à Taïpei et à Séoul
et de
« Strasbourg, mon amour »
au Japon ont entraîné pour l’OTSR des charges d’environ
200 000
€ par an. L’opération d’export du marché de Noël à Dubaï a donné lieu à des frais
préparatoires (voyages sur place) mais n’a pas été menée à son terme. L’opération d’export
du marché de Noël à New-York représente un total de charges de 650 131
€ sur la période
2017-
2020 dans les comptes de l’OTSR.
Tableau 8 :
Charges relatives aux opérations d’export du marché de Noël à l’étranger
Comptes
2016
2017
2018
2019
2020
SMA Japon 2016
623135
83 086
-
-
-
-
Marché Noël Taipei 2016
625145
119 477
555
-
-
-
Marché Noël Dubaï 2017
625146
-
12 325
-
-
-
Marché Noël NY 2018-2019
625147
-
50 640
56 824
410 844
131 823
Marché Noël Seoul 2017
625148
-
129 001
12 251
-
-
Source :
comptes de l’OTSR
.
Comme pour les autres missions facultatives exercées par l’OTSR, l’enregistrement globalisé
des charges relatives aux opérations d’export dans un compte
623 - Publicité, publications,
relations publiques ou 625
déplacements, missions et réceptions ne correspond pas à la
nature réelle des dépenses et affecte la régularité des comptes de l’OTSR.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
43/68
Les comptes font apparaître des recettes liées à l’export des marchés de Noël et de l’opération
« Strasbourg, mon amour »
pour un montant de 67 437
en 2016, 20 912
en 2017 et
310 476
€ en 2020.
Tableau 9 :
Recettes relatives aux opérations d’export du marché de Noël et de SMA
Comptes
2016
2017
2018
2019
2020
Partenariat marchés de Noël Asie
706008
57 700
20 912 €
-
-
-
Ventes export SMA
707900
9 737 €
-
-
-
-
Refact. Frais marché de Noël NY
708800
-
-
-
-
310 476 €
Source :
comptes de l’OTSR
.
Le solde des charges et des produits affectés à l’opération fait apparaître un besoin de
financement compris entre 69 075
en 2017 et 410 844
€ en 2019 sauf pour l’exercice 2020.
Tableau 10 :
Solde des produits et des charges relatifs à l’export du marché de Noël et de SMA
2016
2017
2018
2019
2020
Produits (comptes
706008/707900/708800) - charges
(comptes 623135/625145/625146/
625147/625148)
-
135 126 €
-
171 609 €
-
69 075 €
-
410 844 €
178 653 €
Source :
Comptes de l’OTSR
.
4.3.1
L’export du marché de Noël à Séoul, Dubaï et Taipei
Les opérations d’export du marché de Noël à Taïpei, à Dubaï et à Séoul ne sont pas prévues
pa
r la convention d’objectif 2016
-
2018 et n’ont fait l’objet ni d’étude de marché préalable ni
d’approbation du conseil d’administration de l’OTSR.
L’initiative de l’organisation des opérations d’export est prise par le président en lien avec la
ville de Strasbourg
sans concertation avec l’Eurométropole. Le conseil d’administration est
informé de l’opération d’export à Taipei lors de la réunion du conseil d’administration du
29 septembre 2016
et de l’opération à Séoul le
3 mai 2017
sans qu’il ait été préalab
lement
consulté.
Les statuts prévoient que l’OTSR peut mettre en œuvre «
toute prospection et communication
en France et à l’étranger tendant à favoriser le tourisme individuel et collectif à Strasbourg
».
Cependant
, l’organisation de ces opérations n’a ét
é coordonnée ni avec Alsace Destination
Tourisme ni avec le comité régional du tourisme d’Alsace qui préexistait à l’agence régionale
du tourisme Grand Est alors que l’article
L. 131-5 du code du tourisme prévoit que les
«
actions de promotion sur les marchés étrangers sont coordonnées par le comité régional du
tourisme et par le comité départemental du tourisme
».
La chambre rappelle à l’OTSR l’obligation de respecter les compétences du comité
départemental et du comité régional du tourisme en matière de coordination des actions de
promotion sur les marchés étrangers.
Rappel du droit n° 11 :
Conformément à l’article
L. 131-5 du code du tourisme, inscrire
l’organisation d’actions de promotion sur les marchés
étrangers dans un cadre coordonné
par le comité départemental et le comité régional du tourisme.
Les prévisions de charges relatives aux opérations d’export figurent dans les budgets remis à
la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg à l’appui des demandes de subvention de
fonctionnement pour un montant de 60 000
€ en 2016 et
23 000
€ en 2017.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
44/68
Les prévisions budgétaires de leur coût s’avèrent très sous
-estimées par rapports aux
montants des charges enregistrés dans les comptes de l’OTSR.
Ni les projets de budget ni les
comptes rendus financiers transmis à la ville et à l’Euromé
tropole de Strasbourg ne leur
permettent de vérifier que ces opérations sont financées par les ressources propres de
l’OTSR.
La chambre observe que le coût total annuel des opérations d’export à Taïpei, à Dubaï et à
Séoul est supérieur aux prévisions budgétaires et au montant des ressources propres de
l’OTSR identifiables en l’état des comptes.
4.3.2
Le marché de Noël de Strasbourg-Alsace à New-York
4.3.2.1
La conception de l’opération
Au mois de septembre 2016, le conseil
d’administration de l’OTSR examine le projet
d’o
rganiser un marché de Noël à New-York en décembre 2018.
Au début de l’année 2017,
des dépenses d’un montant de
38 000
correspondant à une
prestation d’accompagnement
à la collecte des fonds nécessaires sont engagées sans
consultation préalable du conseil
d’administration. Ses membres sont seulement invités à
exprimer leurs éventuelles réticences lors de la réunion du 3 octobre 2017 sur le principe de
l’organisation du marché de Noël à New
-
York et sur le versement d’un acompte pour la
réservation de l’empl
acement.
Le projet de budget pour 2018 examiné par le conseil d’administration
le 17 mai 2018 prévoit
54 000
€ de dépenses préparatoires et une réunion dédiée à son organisation
est planifiée le
5 juin 2018
. Le programme de l’opération est arrêté lors de cette réunion. Il est prévu de mettre
en place des chalets au Madison square Park pour vendre des spécialités alsaciennes et
d’organiser des animations liées à l’univers de Noël et de l’Alsace. Le coût prévisionnel s’élève
à 2,5
M€ et son financement doit reposer principalement sur le mécénat. Un comité de pilotage
ad
hoc distinct du conseil d’administration est créé. Les réunions de cette instance n’ont pas
donné lieu à des comptes rendus.
La chambre prend note de l’engagement du président
à
formaliser le travail des instances de préparation d’un évènement de cette ampleur à l’avenir.
Entre octobre 2018 et février 2019
, le conseil d’administration constate l’insuffisance du
résultat de l’appel aux dons, acte le principe de l’élargissement de la prospection aux
partenaires institutionnels en Alsace et reporte l’opération à décembre 2019. L’agence
régionale du tourisme Grand
Est annonce le principe d’un accord pour participer au
financement jusqu’à hauteur de 353
000
€ dans le cadre du
pacte de destination Alsace. Le
coût prévisionnel est abaissé à 1,6
M€ et le comité de pilotage est élargi à ces nouveaux
partenaires de l’opér
ation renommée
« Marché de Noël de Strasbourg
Alsace à New-York »
.
Entre mai et octobre 2019,
le conseil d’administration valide le transfert de l’emplacement au
parc de Bowling Green et le plan de financement définitif est arrêté. La ville et l’Eurométr
opole
de Strasbourg accordent pour la réalisation de l’opération des subventions de respectivement
66 660
et 133 340
en juillet 2019 à l’issue de débats animés au sein de leurs assemblées
délibérantes. Le budget définitif abaisse les prévisions de dépenses à 1,2
M€.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
45/68
Tableau 11 : Budget du marché de Noël Strasbourg-Alsace à New-York
Recettes
Dépenses
Pacte de destination Alsace
368 000 €
Dépenses aux Etats-Unis
445 500 €
Eurométropole de Strasbourg
66 660 €
Location des espaces publics
25 200 €
Ville de Strasbourg
133 340 €
Dépenses en France
478 995 €
Mécénat
284 000 €
Autres dépenses connexes / pacte de
destination
140 000 €
OTSR
177 695 €
Achats de marchandises en France
150 000 €
Recettes d'exploitation
210 000 €
Total
1 239 695 €
Total
1 239 695 €
Source : OTSR.
Le marché de Noël de Strasbourg-Alsace à New-York a lieu du 6 au 22 décembre 2019. Alors
que le conseil d’administration de l’OTSR envisage en
février 2020
de reconduire l’opération
sur plusieurs années, la crise sanitaire qui débute le mois suivant ne lui permet plus
d’envisager cette hypothèse.
4.3.2.2
La société filiale « OTSR USA Inc. »
En application de
l’article 21
du code civil local, l’OTSR a créé une société dénommée
« OTSR-USA Inc. »
immatriculée le 31 mai
2019 et domiciliée chez un mandataire dans l’État
du Delaware afin d’encaisser les recettes des ventes réalisées pendan
t le marché de Noël et
de supporter les charges liées à son organisation sur place. Le capital est entièrement détenu
par l’OTSR représenté par son président qui est également nommé
directeur non rémunéré
de la société en application des statuts. Le
trésor
ier de l’OTSR
est nommé trésorier de la
société.
Aucune délibération du conseil d’administration de l’OTSR n’a autorisé la création de cette
filiale dont l’existence n’est jamais mentionnée dans les
comptes rendus de ses réunions.
Lors de l’exercice 2019,
l’OTSR verse à sa filiale des avances d’un montant total de
395 535
inscrit à son compte d’associé dans le
bilan de la société pour 441 197
$. L’avance est
financée par transfert depuis les comptes de disponibilités et figure au tableau des filiales et
participations dans l’annexe des états financiers conformément au règlement comptable
applicable. Une provision pour dépréciation de l’immobilisation financière que constitue la
créance de l’OTSR est constituée pour un montant de 120
000
€ et reprise lors du l’exercice
2020.
Ni l’avance ni la provision n’ont été inscrites au budget 2019 de l’OTSR et n’ont fait l’objet
d’une délibération du conseil d’administration.
Lors de la séance
pendant laquelle le conseil d’administration approuve les comptes de
l’exercice, le trésorier ne fait mention ni de l’avance ni de l’appréciation pesant sur le
recouvrement de la créance qui motive la constitution de la provision et sa reprise quelques
mois seulement après le versement de l’avance. De manière irrégulière par rap
port aux
dispositions des articles L. 225-38 et R. 612-6
du code du commerce, le versement de l’avance
n’est pas encadré par une convention dont par conséquent aucune mention n’est faite dans le
rapport
spécial du commissaire aux comptes de l’association sur les comptes de l’exercice
2019.
Lors de l’exercice
2019
, la société OTSR USA Inc. enregistre des produits d’un montant de
423 062,83 $ (406 291
31
) liés aux ventes réalisées pendant la manifestation et à
31
La conversion euro-
dollar est établie sur la base d’un euro pour 1,1
dollar qui correspond au taux de change
moyen constaté en 2019.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
46/68
l’encaissement de dépenses
refacturées
à l’OTSR p
our un montant de 88 055,15 dollars
(79 250
€). Le résultat net de l’exercice est négatif (
- 27 999,47 dollars, soit 25 200
€).
À l
’actif
de la société figurent notamment 28
chalets qu’elle a
acquis pour un montant total de
130 119
.
Aucune convention app
rouvée par le conseil d’administration de l’OTSR n’autorisait son
président à engager pour son compte en tant que directeur de la société OTSR USA Inc. les
dépenses qui lui ont été refacturées. En outre, les factures relatives à l’achat des chalets ont
été
payées sur ordre du directeur de l’OTSR sans qu’il n’en ait reçu le mandat du directeur de
la société OTSR USA Inc.
En l’absence de perspective de reconduction de l’opération, l’exercice 2020 est consacré à
l’organisation de la liquidation de la filiale
OTSR USA Inc.
qui est dissoute le 15 avril 2021. Le
compte d’associé de l’OTSR alimente le résultat de liquidation qui permet notamment de
couvrir la perte correspondant à la valeur nette comptable des chalets. Ceux-ci ont été
endommagés pendant leur transport de retour à Strasbourg et
24 d’entre eux
sont revendus
à la société à qui ils avaient été achetés à un prix 13 fois inférieur
au montant de l’achat. L
es
quatre autres ne sont pas mentionnés sur la facture de revente et ne figurent plus
à l’actif de
l’O
TSR.
La chambre observe que les
comptes de l’exercice 2020
de l’OTSR constatent une charge
financière correspondant à la perte de la part de l’avance accordée à la société
OTSR USA Inc. pour un montant de 295 362
€.
4.3.2.3
Le fonds de dotation de l’office du
tourisme de Strasbourg et sa région
L’OTSR a créé le 5
juin 2019 un fonds de dotation afin de permettre aux quatre mécènes de
l’opération de bénéficier des avantages fiscaux prévus aux
articles 200 et 238 bis du code
général des impôts (CGI)
32
. Si le fonds de d
otation de l’OTSR constitue un élément du plan de
financement de l’opération d’export du marché de Noël à New
-York, ses statuts
prévoient qu’il
a pour mission de contribuer à toutes les opérations d’organisation de marchés de Noël à
l’étranger. Il est
présidé
jusqu’à sa dissolution par
le président de la Fondation pour
Strasbourg, également
membre du conseil d’administration de l’OTSR jusqu’en 2017
. Le
trésorier
de l’OTSR est nommé trésorier du fonds de dotation.
Conformément à l’article
140 de la loi n° 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de
l'économie, la création du fonds de dotation a fait l’objet d’une déclaration à la préfecture du
Bas-Rhin qui a été publiée au journal officiel des associations le 29 juin 2019 et le conseil
d’administration du fon
ds a désigné un commissaire aux comptes. Cependant, les comptes du
fonds de dotation n’ont pas été publiés comme le prévoit l’article précité. Le fonds est doté
d’un capital initial de 15
000
€ versé par l’OTSR qui correspondant au montant minimum prévu
par le décret n° 2009-158 du 11 février 2009 relatif aux fonds de dotation.
Si la création d’un fonds de dotation a été évoquée lors de la réunion du conseil
d’administration de l’OTSR le
3 octobre 2017, elle
n’a cependant donné lieu à aucune
délibération fo
rmelle manifestant la volonté de l’OTSR d’approuver cette décision et de verser
une dotation en capital.
Comme l’avance versée à OTSR USA Inc., la dotation de l’OTSR n’est pas encadrée par une
convention et le trésorier n’en a pas fait mention lors de la
séance pendant laquelle le conseil
d’administration approuve les comptes de l’exercice 2019.
Pendant l’exercice 2019
-2020, le fonds de dotation a enregistré un montant de dons de
198 000
€ et une contribution volontaire en nature d’une valeur de 32
000
€ de la société
à qui
32
Pour les particuliers, une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66 % du montant des dons dans la limite de
20 % du revenu imposable et pour les sociétés
une réduction d’impôt
égale à 60 % du montant des dons dans la
limite de 5
‰ du chiffre d'affaires.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
47/68
les chalets ont été achetés
au titre de l’article
238 bis du code général
des impôts. L’intégralité
des apports financiers et de la dotation initiale ont été affectés à des achats relatifs à
l’organisation du marché de Noël à New
-York pour un montant de 211 535
€ et le résultat
comptable atteint 727
€ à la fin du premier exercic
e, qui couvre la période allant de la création
du fonds à la fin de l’année 2020.
L’annexe des comptes du fonds ne comporte ni le compte de résultat par origine et par
destination ni le compte d'emploi annuel des ressources collectées auprès du public
33
prévus
pour les organismes dont le montant collecté auprès du public dépasse 153 000
€. En
conséquence, les comptes produits par le fonds de dotation ne permettent pas aux mécènes
de vérifier que les fonds qu’ils ont versés ont été affectés au financement du
marché de Noël
à New-York.
L’OTSR ayant délégué au fonds de dotation la responsabilité d’effectuer un appel au don pour
son compte et en son nom, en application de l’
article 3 bis de la loi n° 91-772 précitée, celui-ci
aurait dû lui reverser les sommes collectées ou préciser dans une déclaration déposée auprès
du préfet du Bas-Rhin les critères d'attribution de la part des ressources collectées non
reversée à l’OTSR. Au surplus, les dépenses ont été engagées par le président du fonds de
dotation sans approb
ation par le conseil d’administration du programme d’action prévu par
les
statuts. À défaut de ce document de cadrage, le fonds de dotation a pris en charge des
dépenses relatives à l’organisation du marché de Noël à New
-
York sans logique d’intervention
finie en cohérence avec celle de l’OTSR.
Le fonds de dotation a été liquidé
par décision de son conseil d’administration le
23 décembre
2020 déclarée à la préfecture qui l’a publiée le
25 mai 2021. Le boni de
liquidation de 753,74
34
a été attribué à la Fondation pour Strasbourg.
4.3.2.4
Le mécénat de la société cessionnaire des chalets à la société OTSR USA Inc.
Les factures émises pour l’achat des chalets du marché de Noël de Strasbourg
-Alsace à
New-York ont été payées
par la société OTSR USA Inc. et la sélection de l’entreprise
retenue
n’a pas fait l’objet de la procédure adaptée prévue à l’article
L. 2123-1 du code de la
commande publique. La contribution en nature de l’entreprise enregistrée dans les comptes
du fonds
de dotation est néanmoins susceptible d’avoir constitué la contrepartie des
prestations qu’elle a fournies à titre onéreux à la filiale américaine de l’OTSR
et la
jurisprudence du juge administratif établit qu’elle
est
susceptible d’être considérée comme
faisant partie intégrante des prestations onéreuses qui auraient dû être soumises au code des
marchés publics
35
.
En outre, elle a permis à la société qui a vendu les chalets à OTSR USA Inc. de bénéficier
d’une fiscalité réduite pour les prestations fournies
à titre gracieux dans le cadre de la
convention de mécénat signée avec le fonds de dotation de l’OTSR. L’instruction fiscale
BOI-BIC-RICI-20-30-10-20 dans sa version en vigueur à la date de la signature de la
convention de mécénat précise que
« pour ouvri
r droit à la réduction d’impôt, le versement doit
procéder d’une intention libérale de l’entreprise et ne doit pas être la contrepartie d’une
prestation que l’organisme a effectuée à son profit
»
.
La contribution en nature enregistrée dans les comptes du fonds de dotation et réalisée par la
société qui a vendu les chalets à OTSR USA Inc.
est susceptible d’avoir constitué la
contrepartie des prestations qu’elle a fournies à titre onéreux à la filiale américaine de l’OTSR
33
Prévus par l’article
4 de la loi n° 91-772 relative au congé de représentation en faveur des associations et
mutuelles et au contrôle des
comptes des organismes faisant appel à la générosité publique, l’article
140 de la loi
n° 2008-776 du 4 août
2008 de modernisation de l'économie et l’article
432-1 du règlement ANC n° 2018-06 du
5 décembre 2018.
34
Les comptes du fonds de dotation au 31/12/2020 faisaient pourtant apparaître un actif net de 726,74
€ et non
753,74
€ (disponibilités), compte tenu d’une dette bancaire de 27
€.
35
Conseil d'État, Assemblée, 04/11/2005, n° 247298, Publié au recueil Lebon.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
48/68
et à l’OTSR. Le risque d’une requalification de la convention en parrainage n’ouvrant pas droit
aux avantages fiscaux attachés aux opérations de mécénat est établi.
4.3.2.5
Le bilan financier de l’opération
Le bilan financier
présenté par l’OTSR à ses financeurs comporte des rubriques dont le détail
ne correspond ni à celles présentées dans le projet de budget ni aux comptes prévus par le
plan comptable applicable et ne présente pas les écarts entre les prévisions et les dépenses
constatées. Il fait apparaître un total de dépense d’un montant de
1 260 738
légèrement
inférieur au montant prévu par le budget de l’opération sans participation financière de l’OTSR.
Tableau 12 :
Bilan financier du marché de Noël Strasbourg-Alsace à New-York
Recettes
Dépenses
Pacte de destination Alsace
345 000 €
Dépenses aux États-Unis
591 481 €
Eurométropole de Strasbourg
134 000 €
Location des espaces publics
62 757 €
Ville de Strasbourg
66 000 €
Dépenses en France
401 179 €
Mécénat
230 000 €
Achats de marchandises en France
205 321 €
OTSR
-
Recettes d'exploitation
426 500 €
Total
1 201 500 €
Total
1 260 738 €
Source : OTSR.
Il n’existait entre l’agence régionale du tourisme Grand Est (ART
-
GE) et l’OTSR ni de
convention prévoyant le versement d’une subvention ni de convention de mandat autorisant
le
président de l’OTSR à engager pour le compte de l’ART
-GE les dépenses qui lui ont été
refacturées. Ces dépenses ont été engagées par le directeur de l’OTSR qui a indiqué qu’il
disposait d’une ligne ouverte lui permettant d’engager les dépenses sans avoir p
u produire de
justificatif.
La contribution de l’ART
-GE pourrait apparaître au compte 708800
refacturation des frais du
marché de Noël à New-
York dans le compte de résultat de l’exercice 2020 mais la pièce
justificative correspondante à cette opération n
’a pas été produite par l’OTSR. Le montant de
l’opération (310
476
€) ne correspond pas avec le montant indiqué dans le bilan financier.
Dans l’hypothèse où un mandat aurait été donné à l’OTSR par l’ART
-
GE, l’article 621
-11
règlement ANC n° 2014-03 relatif au plan comptable général prévoit que
« les opérations
traitées par l'entité pour le compte de tiers en qualité de mandataire sont comptabilisées dans
un compte de tiers »
et que
« seule la rémunération de l'entité est comptabilisée dans le
résultat ».
E
n conséquence, les dépenses supportées par l’OTSR et les produits issus de leur
refacturation à l’ART
-
GE n’auraient pas dû figurer aux comptes de résultat des exercices 2019
et 2020 et le solde positif correspondant majore fictivement le résultat
de l’exer
cice 2020.
Sous réserve des observations relatives à leur graves défauts de fiabilité, la consolidation des
comptes de l’OTSR, de sa filiale américaine et de son fonds de dotation fait apparaître que le
coût total du projet s’élève à
1 487 737
, soit un montant supérieur de 20 % au coût prévu
par le budget de l’opération et de 24
% au coût apparaissant dans le bilan financier
communiqué par l’OTSR à la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
49/68
Tableau 13 : Charges et produits relatifs au marché de Noël Strasbourg-Alsace à New-York
enregistrés dans les états financiers de l’OTSR et de ses filiales
Charges
2019
2020
Total
OTSR USA Inc. (A)
406 291 €
294 469 €
700 760 €
Dépenses refacturées à l'OTSR (B)
-
79 250 €
-
-
Fonds de dotation (C)
-
244 310 €
244 310 €
OTSR (D)
410 844 €
131 823 €
542 667 €
Total (A-B+C+D)
817 135 €
670 602 €
1 487 737 €
Produits
OTSR USA Inc. (E)
381 091 €
319 676 €
700 767 €
dont avance OTSR (F)
395 535 €
-
395 535 €
Dépenses refacturées à l'OTSR (G)
-
79 250 €
-
-
Fonds de dotation (H)
-
245 037 €
245 037 €
dont dotation OTSR (I)
15 000 €
-
15 000 €
OTSR (J)
200 000 €
310 476 €
510 476 €
Total (E+G+H+J)
581 091 €
875 189 €
1 456 280 €
Solde
OTSR USA Inc. (E-A)
-
25 200 €
25 207 €
7 €
Fonds de dotation (H-C)
-
727 €
727 €
OTSR (J-D-F-I)
-
621 379 €
178 653 €
-
442 726 €
Total
-
236 044 €
204 587 €
-
31 457 €
États financiers de l’OTSR, du fonds de dotation de l’OTSR et de la société OTSR
USA Inc. Le taux de change
adopté est 1 $ pour 0,9
€ comme dans le bilan financier de l’OTSR et explique l’écart résiduel de 7
€ entre les
résultats 2019 et 2020 de la société OTSR USA Inc.
Compte tenu des financements apportés par les autres partenaires institutionnels et du solde
négatif de 31 457
€ entre les produits et les charges relatifs à l’opération, la contribution nette
de l’OTSR s’élève à
474 183
pour la période 2019-2020, soit un montant trois fois supérieur
à celui prévu par le budget de l’opération qui n’a pas été mentionné dans le compte rendu
financier de l’opération remis à la ville et à l’Eurométropole de Strasbourg.
Tableau 14 : Ressources affectées au financement du marché de Noël Strasbourg-Alsace à New-York
enregistrées dans les états financiers de l’OTSR et de ses filiales entre 2019 et 2020
Ressources
Etats financiers
Budget
de l’opération
Bilan financier de l'OTSR
OTSR
474 183 €
177 695 €
-
Ville de Strasbourg
66 660 €
66 660 €
66 660 €
Eurométropole de Strasbourg
133 340 €
133 340 €
133 340 €
Pacte de destination Alsace*
310 476 €
368 000 €
345 000 €
Mécénat
230 037 €
284 000 €
230 000 €
Autres recettes
273 041 €
210
000 €
426 500 €
1 487 737
1 239 695 €
1 201 500 €
Source :
États financiers de l’OTSR, du fonds de dotation de l’OTSR et de la société OTSR USA Inc., *Agence
régionale du tourisme Grand Est, ville de Colmar, Colmar Agglomération, ville de Mulhouse, Mulhouse Alsace
Agglomération, comité interprofessionnel des vins d’Alsace.
En tenant compte des dépenses enregistrées dans les comptes 2017 et 2018, qui
n’apparaissent ni dans les budgets remis aux financeurs publics à l’appui des demandes de
subvention
ni dans le bilan financier définitif de l’opération, le coût total non financé par les
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
50/68
subventions affectées à l’organisation du marché de Noël Strasbourg
-Alsace à New-York
s’élève à
581 647
sur la période contrôlée.
Ce montant est supérieur aux montants issus des cotisations des adhérents de l’association
et des recettes publicitaires, qui constituent les seules ressources propres identifiables de
l’OTSR en l’état des comptes.
4.3.3
L’atteinte des objectifs assignés aux opérations d’export du marché de Noël
Au regard des états financiers de l’OTSR, le premier objectif assigné aux opérations d’export
du marché de Noël à l’étranger
-
l’organisation d’une opération commerciale équilibrée
-
n’est
jamais atteint sur la période contrôlée.
L’atteinte de l’objectif visant à développer le tourisme en Alsace sur des marchés lointains est
difficilement mesurable. Le conseil d’administration de l’OTSR estimait cependant en
mai 2018
que le
bilan de l’opération
d’export à Séoul
était décevant et que la pertinence des
manifestations en Asie hors du Japon devait être remise en cause.
Concernant le marché de Noël à New-
York, la chambre observe qu’en raison de sa
programmation en décembre 2019, l’opération n’a pas produit l’effet escompté sur le volume
de touristes et sur la dépense moyenne journalière des visiteurs du fait de l’interruption du
tourisme consécutif à la crise sanitaire.
Selon l’OTSR, le troisième objectif relatif à la sensibilisation de la clientèle f
rançaise via les
retombées médiatiques associées et le quatrième objectif
assigné à l’organisation du marché
de Noël à New-York visant à exporter la marque
« Strasbourg, capitale de Noël »
ont été
concrétisés par une contre-valeur publicitaire des retombées médiatiques estimée à 623 767
pour les opérations organisées à Taipei et à Séoul et à 6,2
M€ pour le marché de Noël à
New-York.
La chambre observe cependant que les retombées médiatiques, dont la méthode de
valorisation monétaire est au demeurant sujette à caution, ne sauraient constituer la mesure
définitive du succès de l’opération qui n’est établie par aucune autre donnée objective.
5.
LA SITUATION FINANCIÈRE
5.1
Le résultat
Le chiffre d’affaires de l’OTSR baisse de 4
% entre 2016 et 2019 et diminue de 45 % entre
2019 et 2020, en raison de la crise sanitaire.
Le maintien des ventes de
« Strasbourg pass »
et la hausse des ventes de produits en
boutique ne compensent pas intégralement la baisse
des ventes de visites guidées et des
recettes issues des opérations menées en dehors
du champ de la convention d’objectifs que
constituent l’opération
« Strasbourg, mon amour »
, les prestations publicitaires et les
opérations d’export du marché de Noël dont les recettes disparaissent à compter de l’exercice
2018.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
51/68
Tableau 15 : Composition du chiffre
d’affaire part selon la nature des activités de l’OTSR
En euros HT
2016
2017
2018
2019
2020
Ventes de produits touristiques
317 092 €
347 905 €
425 346 €
392 249 €
99 512 €
Ventes de services touristiques
621 058 €
523 500 €
513 035 €
591 009 €
128 182 €
Sous-total missions de SP obligatoires
938 150 €
871 405 €
938 381 €
983 258 €
227 694 €
SMA / partenaires privés (SP facultatif)
114 472 €
115 654 €
88 874 €
105 730 €
68 834 €
Export Marché de Noël (SP facultatif)
67 437 €
20 912 €
-
-
310 476 €
Recettes publicitaires et activités annexes
39 529 €
17 722 €
17 211 €
19 129 €
4 529 €
Chiffres d'affaires
1 159 588 €
1 025 693 €
1 044 466 €
1 108 117 €
611 533 €
Produits d'exploitation du SP délégué
2 835 150 €
2 758 405 €
2 815 381 €
2 860 258 €
2 229 694 €
Part du CA dans les produits du SP délégué
41 %
37 %
37 %
39 %
27 %
Source :
comptes annuels de l’OTSR
.
La stabilité des charges de services extérieurs et autres services (- 4 %) entre 2016 et 2019
s’explique par le fait que la baisse des coûts associés aux publications destinées à
l’information des visiteurs et aux visites gui
dées est compensée par les coûts associés aux
opérations d’export du marché de Noël et à la manifestation
« Strasbourg, mon amour »
qui
ne sont pas prévues par la convention d’objectifs.
La hausse des subventions attribuées à l’OTSR pour financer ces opéra
tions ne permet pas
de compenser le surcoût qu’elles engendrent et l’excédent brut d’exploitation est négatif entre
2016 et 2019 sauf en 2018. Les cotisations des adhérents permettent néanmoins d’atteindre
un résultat d’exploitation positif sauf en 2016.
Tableau 16 :
Évolution du résultat d’exploitation de 2016 à
2020
En euros HT
2016
2017
2018
2019
2020
+ Ventes de marchandises
825 397 €
715 592 €
789 380 €
852 162 €
201 502 €
+ Ventes de services
314 858 €
310 101 €
255 086 €
255 955 €
99 555 €
Dont recettes publicitaires
20 196 €
17 722 €
17 211 €
19 129 €
4 529 €
+ Produits des activités annexes
19 333 €
-
-
2 000 €
310 476 €
Chiffre d'affaires
1 159 588 €
1 025 693 €
1 044 466 €
1 110 117 €
611 533 €
- Coût d'achat des marchandises
532 967 €
453 923 €
516 122 €
635 971 €
134 160 €
- Variation stock de marchandise
3 211 €
28 913 €
7 918
15 717 €
4 351 €
- Consommation de matières premières
52 414 €
44 512 €
46 546 €
40 602 €
35 633 €
- Services extérieurs et autres services
1 238 263 €
1 041 969 €
1 167 034 €
1 191 983 €
1 005 710 €
- Charges de personnel
1 486 190 €
1
429 087 €
1 384 461 €
1 397 800 €
1 204 968 €
- Impôts et taxes
80 043 €
88 950 €
92 817 €
93 281 €
51 020 €
+ Subventions d'exploitation
2 041 886 €
1 982 833 €
2 204 397 €
2 247 833 €
2 177 238 €
Excédent brut d'exploitation
-
191 614 €
-
78 828 €
33 965 €
-
17 404 €
352 929 €
+ Cotisations et autres produits de gestion courante
130 856 €
106 094 €
109 053 €
124 503 €
127 508 €
- Autres charges de gestion courante
185 €
1 310 €
487 €
785 €
1 037 €
+ Reprises sur provisions et transferts de charges
33 319 €
28 951 €
8 282 €
123 407 €
-
+ Utilisation des fonds reportés et fonds dédiés
-
-
-
-
-
- Dotations aux dépréciations et amortissement
82 602 €
54 256 €
66 014 €
71 139 €
117 930 €
- Reports en fonds dédiés
-
-
-
-
25 000 €
Résultat d'exploitation
-
110 226 €
651 €
84 799 €
158 582 €
336 470 €
Source :
comptes annuels de l’OTSR
.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
52/68
En 2019, le résultat est supérieur à la somme des recettes publicitaires et des cotisations, qui
constituent les seules ressources propres de l’OTSR identifiables en l’état des comptes. Il
aurait dû être supérieur si les charges relatives au marché de Noël à New-York avaient été
comptabilisées régulièrement (410 844
). Le résultat 2019 est en conséquence constitué par
un excédent de subventions de fonctionnement versées pour la mise en œuvre des missions
de service public obligatoires.
En 2020, le montant des subventions de fonctionnement n’a pas été ajusté à la forte
contraction des charges et
le
résultat
d’exploitation
croît
fortement
(
336 470
).
L’augmentation importante des charges financières relatives à l’organisation du marché de
Noël à New-York pèse sur le résultat qui demeure positif. Si le solde négatif des dépenses
refacturées (178 653
€)
36
avait été régulièrement comptabilisé, le résul
tat de l’OTSR
(196 031
€) aurait cependant été inférieur.
L’excédent brut d’exploitation résultant du maintien des subventions de fonctionnement
pendant la crise sanitaire a permis de compenser le coût du marché de Noël à New-York. Le
résultat 2020 est par
conséquent également constitué d’un excédent de subventions de
fonctionnement versées pour la mise en œuvre des missions de service public obligatoires et
indument affecté à une opération non prévue par la convention de délégation.
Tableau 17 : Évolution du résultat comptable de 2016 à 2020
En euros HT
2016
2017
2018
2019
2020
Résultat d'exploitation
-
110 226 €
651 €
84 799 €
158 582 €
336 470 €
Produits financiers
93 754 €
16 290 €
7 259 €
4 241 €
120 958 €
Charges financières
-
1 966 €
2 105 €
121 823 €
296 895 €
Résultat financier
93 754 €
14 324 €
5 154 €
-
117 582 €
- 175 9
37 €
Résultat exceptionnel
44 183 €
29 543 €
26 697 €
21 087 €
35 498 €
Résultat de l'exercice
27 711 €
44 518 €
116 650 €
62 087 €
196 031 €
Source
: comptes annuels de l’OTSR
5.2
Le bilan
Les ressources enregistrées en fonds dédiés en 2016 au compte
« subventions pour
remboursement d’emprunts
»
(548 817
€) versées par la ville de Strasbourg ont été
transférées dans les capitaux permanents au compte «
report à nouveau »
qui est passé de
53 000
€ à 673
000
€ entre 2016 et 2017.
Seul subsistait
en fonds dédiés jusqu’en 2020 le montant du droit d’entrée dans les locaux du
bureau d’information payé par la ville de Strasbourg pour le compte de l’OTSR en 1991. Les
capitaux permanents issus des subventions accumulées par le passé servent de réserves pour
l’activité de l’OTSR sans apparaître en fonds dédiés au bilan. Entre 2016 et 2020, le report à
nouveau s’accroît de 33
% du fait des résultats positifs des exercices de l’année précédente.
36
Solde des recettes issues de la refacturation (310 476
€) et des charges supportées par l’OTSR au titre de
l’opération (
131 823
€) calculé dans l’hypothèse la plus favorable pour l’OTSR où l’intégralité des charges
enregistrées au titre de cet exercice devaient être refacturées.
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
53/68
Tableau 18 : Le fonds de roulement entre 2016 et 2020
En euros HT
2016
2017
2018
2019
2020
Fonds de roulement
317 780 €
479 286 €
552 115 €
329 290 €
819 516 €
- dont ressources stables
1 297 684 €
1 764 911 €
1 821 612 €
1 947 939 €
1 996 148 €
Capitaux permanents
123 827 €
820 228 €
917 657 €
1 084 995 €
1 14
9 504 €
Emprunt
-
319 642 €
278 914 €
237 903 €
196 603 €
Fonds dédiés sur subventions
d'exploitation
548 817 €
-
-
-
25 000 €
Fonds dédiés sur contributions
financières d'autres organismes
625 040 €
625 041 €
625 041 €
625 041 €
625 041 €
- dont emplois stables
-
979 904 €
-
1 285 625 €
-
1 269 497 €
-
1 618 649 €
-
1 176 632 €
Immobilisations incorporelles
-
910 421 €
-
907 309 €
-
938 730 €
-
934 814 €
-
933 077 €
Immobilisations corporelles
-
32 326 €
-
367 883 €
-
320 337 €
-
273 320 €
-
228 575 €
Immobilisations financières
-
10 308 €
-
10 308 €
-
10 308 €
-
10 393 €
-
10 393 €
Participations et créances
rattachées à des participations
-
122 €
-
122 €
-
122 €
-
400 122 €
-
4 587 €
Source : compt
es annuels de l’OTSR
.
Le fonds de roulement croît en conséquence du fait des excédents de résultats répétés
affectés en report à nouveau et de l’emprunt de 350
000
€ contracté pour financer les travaux
du bureau d’accueil. La chambre observe que cet emprunt était inutile et qu’il a engendré des
frais financiers non nécessaires pour l’OTSR.
Tableau 19 : Le besoin en fonds de roulement entre 2016 et 2020
En euros HT
2016
2017
2018
2019
2020
Besoin en fonds de roulement
-
866 648 €
-
759 143 €
-
825 879 €
-
563 956 €
-
256 385 €
- dont actif circulant
205 286 €
172 202 €
151 674 €
297 398 €
186 884 €
- dont passif circulant
-
1 071 934 €
-
931 345 €
-
977 553 €
-
861 354 €
-
443 269 €
Dettes Fournisseurs
-
355 561 €
-
310 445 €
-
369 193 €
-
329 569 €
-
126 825 €
Autres dettes
-
716 373 €
-
620 900 €
-
608 360 €
-
531 785 €
-
316 444 €
Source :
comptes annuels de l’OTSR
Le besoin en fonds de roulement
négatif -
s’accroît
en raison de la forte diminution des dettes
« fournisseurs »
et des
« autres dettes »
.
La trésorerie de l’OTSR reste globalement stable sur la période, sauf pendant l’exercice 2019
qui enregistre la prise de participation de 395 535
€ dans la filiale américaine dédiée au
marché de Noël à New York financée par les disponibili
tés de l’association.
La trésorerie représente en moyenne sur la période 134 jours de fonctionnement et a atteint
un niveau représentant 153 jours de fonctionnement en 2018.
Tableau 20 :
Trésorerie de l’OTSR entre 2016 et 2020
En euros HT
2016
2017
2018
2019
2020
Trésorerie
1 184 428 €
1 238 429 €
1 377 994 €
893 246 €
1 075 901 €
Nb de jours de fct
124
144
153
95
152
Source
: comptes annuels de l’OTSR
Observations définitives / ROD
OTSR
C
HAMBRE REGIONALE DES COMPTES
G
RAND
E
ST
54/68
Le niveau élevé du report à nouveau résultant de la reprise de fonds dédiés de la ville de
Strasbourg en 2017
sans autorisation de sa part et l’affectation des résultats constitués en
2019 et en 2020 d’excédents de subvention sans autorisation de la commune de Strasbourg
et de l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) contribuent
ainsi à alimenter une trésorerie trop
é
levée au regard des charges de fonctionnement de l’OTSR.
L
es dispositions de l’article
10 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des
citoyens dans leurs relations avec les administrations, en vigueur depuis le 3 juillet 2021,
prévoient que les conventions attribuant des subventions doivent déterminer les conditions
dans lesquelles une association peut conserver tout ou partie de la subvention n'ayant pas été
intégralement consommée.