Sort by

Actualités

Actualités

La Cour des comptes décerne son Prix de thèse 2019

COUR DES COMPTES

La Cour des comptes a institué en 2017 un Prix de thèse destiné à récompenser les travaux qui, quelle que soit leur filière académique, contribuent à la meilleure compréhension, au renouvellement de l’approche théorique et au développement de propositions innovantes dans le champ de la gestion et des finances publiques, témoignant ainsi des liens étroits qu’elle entretient avec l'enseignement supérieur.

Pour sa deuxième édition en 2019, le jury présidé par Didier Migaud, Premier président, a établi le palmarès suivant :

•    premier prix ex-aequo : Damien Falco, pour sa thèse de droit « La fraude à la TVA » (université Toulouse 1 Capitole), et Romain Pierronnet, pour sa thèse de gestion « Les universités gèrent-elles leurs personnels Biatss ? » (université Paris Est Créteil)
•    prix spécial : Florent Gaullier-Camus, pour sa thèse de droit public
« La responsabilité financière des gestionnaires publics » (université de Bordeaux)

À propos des thèses primées
À propos des membres du jury
À propos des lauréats

À propos des thèses primées

La thèse de Damien Falco, soutenue le 16 novembre 2017, analyse les différents types de fraude à la TVA et présente de manière approfondie et de façon prospective différents moyens de lutte contre cette fraude en examinant les avantages, les inconvénients et la faisabilité de ces moyens. L’intérêt de cette thèse repose sur son caractère très prospectif, ainsi que sur les larges développements consacrés au e-commerce et aux flux transfrontaliers. La thèse propose, de façon détaillée, une réponse plus structurelle à la fraude qui consisterait à dessaisir les entreprises de leur rôle de collecteur d’impôt par la mise en œuvre d’un paiement scindé.

La thèse de Romain Pierronnet, soutenue le 9 avril 2018, analyse les processus de gestion par les universités de leurs personnels supports : bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens santé-social (Biatss), via le dispositif de l’entretien professionnel annuel. L’enquête très approfondie, quasi-ethnographique, des processus et des jeux d’acteurs à l’œuvre dans les entretiens annuels des Biatss, apporte une contribution précieuse à la sociologie des universités, au rôle effectif des acteurs internes, et, plus largement, à la littérature portant sur les outils de gestion mis en œuvre en conditions réelles, en particulier au sein d’organisations administratives.

La thèse de Florent Gaullier-Camus, soutenue le 6 décembre 2018, interroge la possibilité d’un régime unitaire et autonome de responsabilité financière des gestionnaires publics en France, qui relèverait des juridictions financières et concernerait tous les protagonistes de l’exécution des finances publiques.

À propos des lauréats

Damien Falco est major du Master 2 de droit fiscal de l'entreprise de l’université Toulouse Capitole et docteur en droit public. Actuellement post-doctorant, il est rédacteur pour l’édition fiscale de la revue Lexbase et s’est vu décerner le prix de thèse des éditions Dalloz en 2018.

Romain Pierronnet est consultant, formateur au cabinet de conseil Adoc Mètis et expert pour le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur. Il est titulaire d’un doctorat en sciences de gestion à l'Institut de recherche en gestion de l'université Paris-Est, d’un Master 2 « Développement et management des universités » à l’université Paris-Est Créteil et d’une maîtrise de mathématiques à l’université de Lorraine. Il est adjoint au maire de Nancy, délégué à l’éducation, aux écoles et à la ville numérique.

Florent Gaullier-Camus, est diplômé d’un Master 2 en droit public fondamental et d’un doctorat en droit public. Il est membre de la Société française de finances publiques (SFFP) et co-fondateur de la revue « Jurisprudence administrative bordelaise ». Il a reçu le Prix de thèse 2019 de la SFFP.