Publications

Publications

Office public de l'habitat Romainville-Habitat (Seine-Saint-Denis)

CRC ÎLE-DE-FRANCE

Synthèse

L’office public de l’habitat (OPH) Romainville-Habitat est un établissement de taille modeste (3 500 logements environ) à l’action circonscrite à sa commune de rattachement : Romainville, 25 000 habitants, à deux kilomètres à l’est de Paris, dans la communauté d’agglomération Est-Ensemble en Seine-Saint-Denis.
Son parc de logements, majoritairement ancien (75 % de son patrimoine date d’au moins 1970) est en cours de réhabilitation et renouvellement dans le cadre d’opérations menées avec le soutien de l’agence nationale pour le renouvellement urbain (Anru).
L’office est accompagné dans cet effort par la caisse de garantie du logement locatif social (CGLLS) dans le cadre d’un premier plan de consolidation (2006-2011), renouvelé par un second (2011-2014).
La chambre a examiné la gestion de l’office pour les exercices 2006 à 2012, celui-ci étant passé au 1er janvier de la comptabilité publique à la comptabilité commerciale.
Sous réserve d’aménagements concernant la fiabilité de ses comptes, l’office présente des signes positifs en matière d’autofinancement net et de trésorerie. Ses charges d’exploitation font l’objet d’un effort de maîtrise et celles de personnel sont contenues.
Toutefois, l’excédent brut d’exploitation manifeste, sur les années 2011 et 2012, une tendance à la baisse. Eu égard, tant à un effort de maintenance et d’entretien limité sur son parc qu’au dénouement, dans un avenir proche, des opérations de renouvellement urbain, l’office doit demeurer vigilant sur l’équilibre de son bilan.
La diversification récente des modes de production du logement social (notamment par l’achat d’immeubles à rénover et réhabiliter, par vente en l’état futur d’achèvement, où l’office n’est pas maître d’ouvrage) a conduit l’établissement à développer une activité, non probante, de syndic de copropriété.
La tendance au développement du logement social en petites unités d’habitation diffuse, et non plus en grandes unités homogènes, ainsi qu’une modification des règles européennes, nécessite, pour l’OPH Romainville-Habitat comme pour ses homologues, une adaptation de sa gestion locative.
De même, la constitution de la Métropole du Grand-Paris et de ses territoires doit conduire l’office à appréhender, en lien avec ses voisins, les voies d’une mutualisation, voire d’un regroupement, des moyens.

 

 

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :