Publications

Publications

La société Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) et la Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF)

COUR DES COMPTES

La Cour a examiné les comptes et la gestion de la société concessionnaire française pour la construction et l’exploitation du tunnel routier sous le Mont-Blanc (ATMB) et de la Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF) pour les exercices 2011 à 2017. Ces deux sociétés anonymes, à capital détenu majoritairement par l’État, présentent de nombreuses similitudes : elles sont toutes deux concessionnaires de la partie française d’un tunnel routier alpin binational et de l’autoroute qui y conduit, sans être chargées de l’exploitation du tunnel, laquelle est assurée par un groupement européen d’intérêt économique (GEIE) dont elles sont actionnaires à parité avec le concessionnaire de la partie italienne du tunnel. Elles sont toutefois confrontées à des problèmes très différents : d’équilibre d’exploitation pour la SFTRF et de gouvernance du GEIE du tunnel du Mont-Blanc pour ATMB. La Cour formule trois recommandations pour y remédier.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :

Nous détectons que votre navigateur Firefox bloque l'affichage des tweets sur cette page. Veuillez vérifier l'option Protection contre le pistage dans les préférences de votre navigateur. Les tweets de la Cour des comptes sont également consultables directement sur https://twitter.com/Courdescomptes.