Publications

Publications

Institut Louis Malarde (ILM) (Polynésie française)

CTC POLYNÉSIE FRANÇAISE

Un manque de stratégie et une dispersion des moyens :  Si la recherche est une compétence de l’Etat, le Pays participe à cette dernière en Polynésie française. Ce sont ainsi une centaine de chercheurs qui exercent sur le territoire, au sein de l’université de Polynésie française (UPF) et d’antennes de sept établissements publics[1].

Compte tenu de ces moyens réduits, le projet de schéma directeur recherche et innovation 2015 à 2025 aurait nécessité à la fois le recentrage des missions et le renforcement des synergies institutionnelles. Tel n’a pas été le cas puisque ce document n’a jamais été validé, tant par le Pays que par l’Etat.

Le Pays dispose pour l’essentiel, d’un établissement public local, l’Institut Louis Malardé, dont la vocation première a été, dès 1949, de lutter contre la filariose. Fort de son succès, le champ d’intervention de cet établissement s’est étendu à l’épidémiologie, à l’analyse biomédicale et à la distribution de sérums et vaccins. Cette diversification des missions a généré des ressources commerciales pour l’ILM et justifié l’évolution vers un statut d’EPIC le 28 septembre 2000.

Sur la période contrôlée, les résultats de l’ILM, en particulier en matière de recherche, sont très favorablement orientés. Néanmoins, les pistes d’amélioration de sa gestion sont nombreuses et dépendent, pour partie de l’établissement mais également du Pays.

 


[1] CNRS, IRD, Ifremer, IRSN, CEA, Météo France et SHOM

Des comptes dont la fiabilité doit être améliorée : Les comptes de l’ILM présentent une fiabilité perfectible. En 2019, l’ILM ne respecte toujours pas les dispositions réglementaires qui résultent de son statut d’EPIC. C’est notamment le cas du compte financier et de l’état prévisionnel des recettes et des dépenses, tant en terme de délai d’adoption que de contenu. C’est également le cas de son inventaire qui devrait être réalisé régulièrement afin de permettre au comptable public d’établir un bilan reflétant la réalité du patrimoine. Le bon encaissement des recettes étant essentiel à l’équilibre financier, l’établissement devrait se doter des outils permettant de fiabiliser sa gestion financière : plan de provisionnement des créances anciennes, comptabilité analytique fiable et contrôle interne. Enfin, l’ILM doit formaliser son plan pluriannuel d’investissement lui permettant d’afficher sa stratégie et d’en assurer la mise en œuvre. En réponse, le directeur en exercice a fait part de sa volonté de suivre l’ensemble de ces recommandations.

Le Code des marchés publics doit être respecté par l’ILM : Compte tenu de son statut d’établissement public, l’ILM doit respecter les règles du Code des marchés publics permettant un bon usage des fonds publics dont d’ailleurs il dépend largement. En réponse, le directeur en exercice a indiqué vouloir suivre cette recommandation.

Un EPIC sous perfusion du Pays et dont le modèle doit évoluer : Sur la période contrôlée, la concurrence de laboratoires public (CHPF) et privés (cliniques) s’est mécaniquement soldée par une baisse tendancielle du chiffre d’affaires de l’ILM rendant complexe la réalisation de missions dispersées, allant des analyses biomédicales à la recherche appliquée. De 2001, première année d’activité sous statut d’EPIC, à 2018, l’ILM a connu autant d’exercices excédentaires que déficitaires.

Faute d’arbitrage de la tutelle sur les missions imparties, l’établissement s’avère totalement dépendant des subventions du Pays sans lesquelles il ne pourrait pas fonctionner. Malgré un accompagnement financier du Pays pour réduire ses effectifs, l’ILM n’est pas parvenu à équilibrer son modèle économique. Ce dernier est aujourd’hui inadapté et doit évoluer.

Au final, compte tenu des résultats obtenus, il est impérieux que le Pays clarifie la stratégie, les missions, le statut et le financement de l’ILM afin de doter cette structure du cadre idoine permettant d’assurer sa pérennité, tout particulièrement sur le volet recherche.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :

  • CTC POLYNÉSIE FRANÇAISE
    Commune de Paea
  • CTC POLYNÉSIE FRANÇAISE
    Collectivité de la Polynésie française - Politique de la Santé
  • CTC POLYNÉSIE FRANÇAISE
    Office polynésien de l'habitat (OPH)