Publications

Publications

École Centrale de Nantes (Loire-Atlantique)

CRC PAYS DE LA LOIRE

Rapport d'observations définitives

Principales observations du rapport

L’activité de l’École Centrale de Nantes se caractérise par son dynamisme tant dans les projets de recherche que dans les formations proposées, le nombre d’étudiants, les partenariats industriels et l’implication dans des réseaux. L’établissement a par ailleurs profité des dispositions de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, dite loi LRU, pour acquérir les responsabilités et compétences élargies en matière de budget globalet de ressources humaines à partir de janvier 2011.

Néanmoins, dans son développement, l’ECN manque d’information financière, notamment sur les coûts de la recherche et de la formation. En outre, son organisation, très éclatée, semble inadaptée et une clarification de la répartition des responsabilités de gestion entre services supports d’un côté, laboratoires et départements d’enseignement de l’autre, est nécessaire. Par ailleurs, plus de rigueur pourrait être recherchée sur les coûts de déplacement et de réception.

Le développement important des formations n’a pu être assuré que par le recours à des moyens temporaires, notamment par la très forte augmentation des heures complémentaires des enseignants-chercheurs. Dans certains cas, le volume d’heures complémentaires est susceptible de remettre en cause les missions de recherche de ces personnels.

Enfin, l’implication de l’école dans de multiples réseaux devrait faire l’objet d’une information synthétique sur ses coûts et bénéfices.

 

xxxxxxxxxxxxxxx

 

Liste des recommandations

 

1-     Vérifier a posteriori que les facturations des prestations de recherche industrielle correspondent aux objectifs de l’ECN.

2-     Estimer de manière précise le coût réel des différentes formations, notamment celles que l’école entend proposer sur le marché international.

3-     Contenir l’accroissement des heures complémentaires en exploitant l’ensemble des ressources d’enseignement dont l’école dispose au sein de son personnel.

4-     Clarifier le partage des responsabilités de gestion entre directions support et unités opérationnelles.

5-     Achever les travaux de mise à jour de l’inventaire et clarifier la responsabilité de ceux-ci entre les services utilisateurs et les services support.

6-     Mettre en place une organisation efficace pour garantir le principe d’annualité budgétaire.

7-     Elaborer un vrai projet annuel de performance déclinant annuellement les objectifs des contrats pluriannuels.

8-     Hâter la mise en œuvre de la comptabilité analytique.

9-     Faire aboutir la réflexion sur les modalités et les objectifs de la gestion de la trésorerie.

10- Analyser les frais de réception et de déplacement et être attentif au respect des règles édictées en interne.

 

 

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :