Sort by *
Publications

Publications

Commune de Saint-Florent-sur-Cher (Cher)

CRC CENTRE-VAL DE LOIRE

L’essentiel :

Saint-Florent-sur-Cher offre aux habitants de la commune et de l’intercommunalité de nombreux services qu’elle gère en direct mais qui pèsent lourdement sur le budget communal en termes de dépenses de personnel et d’entretien des bâtiments.

La situation financière de la collectivité est fragile. Afin de restaurer ses marges de manœuvres, la commune doit réduire significativement ses dépenses courantes pour, d’une part, alléger le poids de sa dette et, d’autre part, financer les investissements nécessaires pour réduire la facture énergétique de son patrimoine.

Feuilleter en ligne

La commune de Saint-Florent-sur-Cher (6 432 habitants) est la commune-centre de la communauté de communes FerCher avec plus de la moitié des habitants du territoire intercommunal. Cependant l’intégration communautaire reste limitée avec peu de mutualisations de services. La ville a conservé la gestion de nombreux équipements notamment culturels et sportifs qui pèsent sur ses finances. Par ailleurs, la situation de la commune au regard du projet de rattachement à l’agglomération de Bourges voté en 2019 reste à confirmer.

La qualité de l’information budgétaire et patrimoniale est perfectible en particulier s’agissant de la dette et des programmes pluriannuels d’investissement dont la présentation manque de précision. D’une manière générale, l’information du citoyen et des élus doit être améliorée. Une présentation pédagogique des principaux enjeux financiers de la commune lors des débats d’orientations budgétaires permettrait de mieux préparer l’adoption des budgets primitifs et la compréhension des comptes administratifs.

La commune emploie 148 agents[1]. Elle propose aux habitants de nombreux services notamment dans le domaine de l’enfance jeunesse ce qui explique que la masse salariale représente près de 70 % des charges de gestion.

De 2018 à 2021, la situation financière fragile est restée stable. Pour cela la commune a limité ses investissements alors que son patrimoine à rénover est important. Mais, en 2022, la situation financière s’est fortement dégradée sous l’effet, d’une part, de la hausse des charges de personnel et, d’autre part, de l’augmentation des dépenses d’énergie. La capacité d’autofinancement de la commune est devenue insuffisante pour couvrir le remboursement du capital de ses emprunts.

Consciente de ces difficultés, la commune s’est engagée dans un programme de réduction des charges de personnel et de ciblage de ses investissements pour réduire la consommation énergétique de ses bâtiments. Toutefois, si les effets attendus ne permettent pas encore d’améliorer significativement les principaux ratios de gestion en 2023, ce programme devrait permettre, selon la commune, de retrouver des marges de manœuvre financières à partir de 2025.

À l’issue de son contrôle, la chambre a émis quatre recommandations. Elle examinera leur mise en œuvre dans un délai d’une année, après présentation au conseil municipal, conformément aux dispositions de l’article L. 243-9 du code des juridictions financières (CJF).

 

[1] Au 31 décembre 2021(hors directrice générale des services) : 125 fonctionnaires, 21 contractuels et deux apprentis.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :