Sort by *
Publications

Publications

Commune de Marly (Nord)

CRC HAUTS-DE-FRANCE

Rapport d'observations définitives
La commune de Marly, membre de la communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole, compte près de 12 000 habitants. Elle fait partie des territoires fragiles du département du Nord sur le plan socio-économique.

Malgré un endettement et un niveau d’investissement peu élevés, sa situation financière se détériore depuis plusieurs années. En effet, les dépenses augmentant plus rapidement que les recettes, l’épargne de gestion diminue et la capacité de désendettement atteint presque 10 années en 2018.

Les charges de personnel pèsent particulièrement lourd dans le budget communal et participent à cette dégradation progressive de la trajectoire financière. Avec un effectif de 265 équivalents temps plein, la masse salariale représente, en effet, 66 % des charges de gestion et a augmenté en moyenne de 3,4 % par an depuis 2014. Le temps de travail de 1 523 heures par an et par agent est sensiblement inférieur à la durée légale de 1 607 heures. De même, l’absentéisme global, particulièrement élevé, correspond à 52 agents équivalents temps plein. Ensemble, le niveau du temps de travail et l’absentéisme représentent donc une marge de manœuvre importante pour la commune. L’élaboration d’une stratégie et d’un pilotage des ressources humaines, actuellement inexistants, doit devenir une priorité de gestion.

En matière d’investissement, la commune ne dispose pas de programme pluriannuel. Le faible niveau de renouvellement des équipements laisse présager une détérioration progressive de l’état général du patrimoine.

L’établissement d’une prospective financière, tenant compte des tendances constatées et de l’impact de programmes de réduction des charges qui restent à établir, est nécessaire pour que la commune pilote au mieux sa trajectoire financière.

Enfin, elle doit veiller à fournir aux élus et aux citoyens des documents budgétaires complets, produire des comptes fiables et mieux contrôler les associations subventionnées.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :