Publications

Publications

Commune de Laval : la restauration collective (Mayenne)

CRC PAYS DE LA LOIRE

À l’occasion du contrôle de la commune de Laval, la chambre régionale des comptes Pays de la Loire a examiné le service de restauration collective de la ville, dans le cadre d’une enquête nationale menée avec la Cour des comptes.  
Ce service produit environ 4000 repas par jours pour des publics de tous âges. Quotidiennement, 110 agents produisent, livrent, distribuent ces repas et entretiennent 16 000 m2 de locaux dans les écoles.

Avec des dépenses estimées à 4,7 millions d’euros en 2018 et des recettes de l’ordre de 1,7 millions d’euros, l’usager paye environ 36 % du prix d’un repas alors que le contribuable, au travers de la ville, finance ce service public à hauteur de 64 %. Les dépenses du service sont suivies avec attention, mais la chambre appelle la collectivité à travailler sur sa comptabilité analytique pour connaître précisément le coût de production, de livraison et de service de chaque repas.  
Le principal enjeu en termes d’investissement est le renouvellement de la cuisine centrale : ce bâtiment, construit en 1987, a fait l’objet de travaux ponctuels mais son état actuel impose des travaux massifs à court terme dont le coût pourrait être supérieur à 5 millions d’euros.  
Pour améliorer le fonctionnement quotidien de son service de restauration collective, la chambre engage la collectivité :

  • à s’assurer que les restaurants scolaires ne sont ni sur ni sous occupés ;
  • à appliquer les pénalités financières prévues pour les parents qui inscrivent leur enfant pour déjeuner sans que l’enfant se présente à la cantine le jour concerné ;
  • à mettre tout en œuvre pour prévenir les troubles musculosquelettiques et limiter les accidents du travail au sein de son personnel ;
  • à s’interroger sur nombre important d’agents contractuels et à temps partiel qu’elle emploie ;
  • à ne pas réaliser de vente de repas à des clients extérieurs (entreprises, abbayes, associations, autres communes) sans avoir étudié le résultat économique de ces ventes et sécurisé juridiquement ces contrats.

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :