Sort by *
Publications

Publications

Commune de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes)

CRC PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

Cagnes-sur-Mer a vu le nombre de ses habitants augmenter de 10 % depuis 2013. Elle occupe une position centrale entre Nice et Antibes et se caractérise par l’étendue de ses espaces verts et par la présence de la mer, qui offre 3,5 km de linéaire côtier en rejoignant le Cros‑de-Cagnes.

La chambre a examiné les actions mises en œuvre pour prévenir les risques et intégrer les enjeux environnementaux dans l’aménagement du littoral. La compétence est partagée entre différents acteurs que sont notamment la commune et la métropole pour les actions relatives à la gestion des milieux aquatiques et à la prévention des inondations (GEMAPI) ainsi que pour l’entretien des plages.

Afin de coordonner le champ d’actions des collectivités ou acteurs intéressés, de nombreux documents de planification ont été produits. Dans le cadre d’un partenariat avec les administrations locales, étatiques, et européennes, la commune a élaboré un projet de valorisation et de requalification de sa façade littorale dont la réalisation emblématique est le projet de renaturation du fleuve côtier de la Cagne. L’opération, réalisée de manière concertée avec les citoyens, introduit de nouveaux usages et pratiques innovantes, de nature à faire évoluer le modèle économique et touristique de la commune.

La situation financière de la collectivité est satisfaisante. La section de fonctionnement dégage une épargne permettant de limiter le recours à l’emprunt, dans un contexte où l’effort d’investissement de la commune est toutefois mesuré.

SYNTHÈSE
Cagnes-sur-Mer, située dans le département des Alpes Maritimes, compte 52 178 habitants et sa population a connu une hausse de près de 10 % depuis 2013.
Par ordre d’importance démographique, la collectivité occupe le deuxième rang de la Métropole Nice Côte d’Azur dont elle est membre. Par sa position centrale entre Nice et Antibes, Cagnes-sur-Mer est bien desservie par voie autoroutière, ferroviaire et aéroportuaire. La commune se caractérise par l’étendue des espaces verts qui couvrent plusieurs centaines d’hectares et par la présence de la mer, qui offre 3,5 km de linéaire côtier en rejoignant le Cros de-Cagnes.
La situation financière de la collectivité est satisfaisante. Entre 2016 et 2021, la section de fonctionnement a dégagé une capacité d’autofinancement permettant de limiter le recours à l’emprunt, dans un contexte où l’effort d’investissement de la commune est mesuré. La moyenne annuelle des dépenses d’équipement s’élève à 143 € par habitant à Cagnes-sur-Mer contre une moyenne des communes comparables de 337 €.
L’augmentation sensible des charges à caractère général qui risque de s’accroître dans un contexte inflationniste, la recomposition fiscale avec la fin de la perception par les communes de la taxe d’habitation sur les résidences principales dès 2023 et les incertitudes quant au maintien du niveau des dotations de l’État, invitent toutefois la commune à une certaine prudence.
Les dépenses de personnel sont contenues malgré les revalorisations indiciaires et indemnitaires, ainsi que les coûts liés aux avancements de grade. Le pilotage des ressources humaines est adossé à des lignes directrices de gestion, en vigueur depuis le 1er janvier 2022. En outre, la collectivité a mis en place des actions d’accompagnement professionnel des agents, tant au plan individuel que collectif, dans le domaine de la mobilité ou de la prévention des risques psycho-sociaux. Toutefois, le cadre du régime indemnitaire, entériné le 7 décembre 2018, devra être reprécisé dans une nouvelle délibération. 
La chambre a examiné les actions mises en œuvre à Cagnes-sur-Mer pour prévenir les risques et intégrer les enjeux environnementaux dans l’aménagement du littoral. La compétence est partagée entre différents acteurs que sont notamment la commune et la métropole pour les actions relatives à la gestion des milieux aquatiques et à la prévention des inondations (GEMAPI) ainsi que pour l’entretien des plages. 
Afin de cibler, coordonner et planifier le champ d’actions des collectivités ou structures intéressées, de nombreux documents de planification ont été produits, tels que le projet d’aménagement et de développement durable (PADD), le programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) ou encore le schéma directeur de la Cagne.
Dans le cadre d’un partenariat avec les administrations locales, étatiques, et européennes, la commune a élaboré un projet de valorisation et de requalification de sa façade littorale dont la réalisation emblématique est le projet de renaturation du fleuve côtier de la Cagne. L’opération, réalisée de manière concertée avec les citoyens, introduit de nouveaux
usages et pratiques innovantes, de nature à faire évoluer le modèle économique et touristique de la commune.