Publications

Publications

Commune de Bonifacio (Corse-du-Sud)

CRC CORSE

Rapport d'observations définitives de la commune de Bonifacio

Synthèse

 

Principal centre touristique du sud de la Corse, la ville de Bonifacio dispose d’une situation privilégiée. Portée par une activité touristique prédominante, qui conditionne largement son fonctionnement, la ville connaît depuis cinq ans une croissance démographique continue.  

 

La situation financière de la commune est très satisfaisante. L’ensemble des résultats, du budget principal et des budgets annexes, progresse sur la période sous-revue. Ces résultats témoignent d’une gestion dynamique et d’une politique de développement volontariste. Après une période de gestion prudente, la mandature actuelle a lancé une série d’investissements importants, représentant plus de 56 M€[1] sur les 5 derniers exercices. Les travaux du port, engagés pour près de 19 M€, représentent le projet emblématique de cette politique d’investissement, et permet à la ville de s’appuyer sur un outil moderne et rénové, moteur de l’activité touristique de la ville. Les résultats cumulés de la section de fonctionnement du budget du port, en forte augmentation depuis 2008, témoignent par ailleurs d’une politique de gestion performante de ce service public.

 

Cette politique s’est traduite par une augmentation de l’encours de la dette, qui reste toutefois limitée, la commune privilégiant, outre le subventionnement, le recours à une capacité d’autofinancement (CAF) élevée, générée par des ressources fiscales importantes provenant en particulier de sa taxe d’habitation. L’attention de l’ordonnateur est cependant attirée sur l’évolution plus rapide des charges que des recettes, et, en particulier, par le niveau difficilement compressible de la masse salariale.

 

En matière de fonctionnement, les contrôles diligentés n’ont mis en évidence aucun dysfonctionnement significatif. Toutefois, un effort particulier doit être mené en termes de formalisation des procédures, notamment dans le domaine des ressources humaines. Ainsi, différentes anomalies, en matière de versement des primes par exemple, pourront ainsi être évitées.

[1] M€ : million d’euros