Publications

Publications

Centre hospitalier départemental de la Vendée à la Roche-sur-Yon - Enquêtes Pilotage situation financière des hôpitaux (SFH) et Dépenses de personnel (Vendée)

CRC PAYS DE LA LOIRE

Rapport d'observations définitives

Principales observations du rapport

Dix ans après la fusion La Roche-Luçon-Montaigu, le CHD-Vendée est sur le point d’achever le programme de réhabilitation du site des Oudairies à La Roche sur Yon. L’établissement disposera, à horizon 2014, d’un équipement modernisé qui lui permettra d’améliorer encore l’exécution de sa mission de proximité et de recours au service des patients. La consolidation de son positionnement lui impose toutefois de définir rapidement un projet d’établissement sur la base d’un projet médical structurant et hiérarchisé, articulé avec la nouvelle organisation régionale. Sa position lui impose également de jouer un rôle central dans la nouvelle structuration des coopérations avec les autres établissements publics de santé au plan départemental.
La situation financière de l’établissement s’est améliorée. Le budget, déficitaire en 2007, est devenu nettement excédentaire en 2008 et, surtout, en 2009 en raison de plusieurs facteurs, tels la croissance de l’activité et le passage à 100 % de la T2A. En 2010 et 2011, si la situation s’est révélée relativement moins favorable en raison en particulier de la poursuite d’une évolution dynamique des charges, notamment celles de personnel, elle reste néanmoins nettement excédentaire du fait d’une activité toujours soutenue. Toutefois, l’interprétation de ces résultats pour le budget principal (2,7 M€ en 2010, 2,6 M€ en 2011) est rendue complexe en raison de l’importance des notifications de crédits par l’ARS en toute fin d’année et des provisions constituées au regard de ces crédits.
En raison des aléas de valorisation de l’activité, l’établissement doit maintenir une vigilance accrue sur ses dépenses de personnel comme il doit poursuivre les actions d’optimisation de son management pour atteindre l’objectif d’équilibre sur la période 2012-2016.
Sa politique réformatrice peut utilement s’appuyer sur les outils de la nouvelle gouvernance déjà en place, à condition d’en approfondir l’impact opérationnel. Cela passe par un renforcement du rôle des chefs de pôle et un accroissement des délégations de gestion pour responsabiliser davantage les praticiens et les personnels.
Si les très bonnes performances en termes d’activité, d’attractivité et de qualité de soins sont liées à l’investissement renouvelé, notamment des praticiens hospitaliers, l’établissement doit être vigilant à ne pas relâcher ses efforts dans l’organisation et la justification du temps médical, au regard des dysfonctionnements identifiés.
Par ailleurs, plusieurs insuffisances ont été constatées dans les procédures d’achats de matériels médicaux réalisés dans le secteur captif des fournisseurs. Même si les montants en jeu sont peu importants, elles appellent des actions correctrices pour assurer à la fois l’efficacité et la bonne utilisation des deniers publics.

 

 

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :

  • CRC PAYS DE LA LOIRE
    Commune de Saint-Jean-de-Monts (Vendée)
  • CRC PAYS DE LA LOIRE
    Centre hospitalier départemental Vendée (Vendée)
  • CRC PAYS DE LA LOIRE
    Communauté de communes Océan Marais de Monts (Vendée)