Sort by *
Publications

Publications

Centre hospitalier de Saint-Renan (Finistère)

CRC BRETAGNE

La chambre publie le 21 avril 2021 son rapport d’observations définitives sur la gestion du centre hospitalier de Saint-Renan (CHSR), Finistère, depuis 2015. Ce contrôle s’inscrit dans le cadre d’une enquête nationale des juridictions financières portant sur la prise en charge des personnes âgées en EHPAD.

Le CHSR, situé dans le Finistère nord, emploie 200 personnes avec un budget annuel de l’ordre de 15 M€. Il est en direction commune avec le centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Brest et fait partie, depuis 2016, du groupement hospitalier de territoire (GHT) de Bretagne occidentale. Il se consacre essentiellement à l’hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD), aux soins de suite et de réadaptation, aux soins palliatifs et à l’addictologie.

Sa situation financière est équilibrée, en raison d’une activité soutenue qui lui procure d’importantes recettes contribuant à l’équilibre de la structure, en sus des aides de l’ARS qui ont représenté 0,5 M€ entre 2015 et 2019.

La gestion des ressources humaines est caractérisée par la stabilité des effectifs (+ 5,5 % en cinq ans), un faible niveau d’absentéisme, et l’absence de tout recours au personnel intérimaire. Le recrutement d’aides-soignants sur le long terme, même par l’intermédiaire de contrats à durée indéterminée, constitue cependant une difficulté structurelle, notamment en EHPAD, au vu du peu d’attractivité du métier.

La gestion du CHSR peut encore être améliorée par l’intégration d’un projet stratégique dans le projet d’établissement, notamment pour sa composante immobilière, alors même que le centre hospitalier envisage des investissements de rénovation sur la période 2020-2025 dans son plan pluriannuel de financement. Le CHSR est également confronté à une progression du délai de règlement de ses fournisseurs qu’il convient de ne pas laisser se dégrader.

Les volets organisationnels et financiers ainsi que les conditions du suivi des résidents ont été examinés. La chambre a pu ainsi constater la qualité des outils et des méthodes concernant la médicalisation, l’accompagnement et la prévention tant individuelle que collective. Le GHT et la direction commune avec le CHRU de Brest constituent des soutiens importants.

Les dotations forfaitaires de l’établissement sont calculées à partir de tarifs réglementés, en fonction d’indicateurs dont la mise à jour remonte à 2015. L’établissement doit les réactualiser pour éviter l’apparition d’une distorsion entre les besoins de la population accueillie et le niveau des dotations accordées par les instances.

S’agissant de la crise du coronavirus, en plus des mesures de confinement décidées au niveau national, celle-ci a créé de nouvelles contraintes, à la fois managériales et logistiques. La perte de recettes d’activité et les surcoûts liés à l’achat de matériel et de produits supplémentaires, ont pesé sur les finances de l’établissement. L’appui du CHRU de Brest, notamment pour l’approvisionnement en équipements de protection individuels, s’est avéré particulièrement précieux dans ces circonstances.

 

 

À lire aussi

Les autres publications qui pourraient vous intéresser :