Publications

Publications

Centre hospitalier de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne)

CRC ÎLE-DE-FRANCE

La chambre régionale des comptes d’Île-de-France publie ce jour un rapport d'observations relatif à la gestion du centre hospitalier de Montereau-Fault-Yonne.

Situé dans le sud de la Seine-et-Marne, cet établissement compte près de 500 lits, dont 165 en médecine-chirurgie obstétrique. Destiné à être fusionné, au 1er janvier 2017, avec les hôpitaux de Fontainebleau et Nemours, ainsi qu’avec l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de Beaumont-en-Gâtinais, cet établissement dispose depuis 2014 d’une direction fusionnée, alors même que la période précédente a été marquée par la succession de différents directeurs, sur de courtes périodes.

La chambre relève, dans son rapport, des anomalies relatives aux comptes du centre hospitalier : en effet, certaines informations obligatoires ne figuraient pas aux annexes comptables avant 2014. Ces informations concernaient essentiellement les dotations et reprises sur provisions.

La chambre constate aussi que la situation financière de l’établissement s’est dégradée : le taux d’endettement est élevé (30 %), la capacité de désendettement dépasse très largement les seuils d’alerte (de l’ordre de 40 ans en 2014, contre un seuil d’alerte évalué à 10 ans). Le lancement de la réalisation d’un pavillon chirurgie mère-enfant, investissement immobilier d’ampleur, puis son interruption en 2011 par l’agence régionale de Santé, qui le considérait surdimensionné, a participé à cette dégradation et les différents plans de redressement de l’établissement n’ont pas permis de la résoudre.

La chambre relève que la fusion devrait permettre de redresser la situation, à la fois en dégageant des économies de mutualisation, et en permettant de redéfinir le cadre de gestion des ressources humaines, notamment concernant le temps de travail des personnels non-médicaux et les coûts de l’absentéisme.

La chambre formule trois recommandations, relatives à l’association des personnels aux évolutions techniques et à l’amélioration des saisies dans le système d’information, ainsi qu’à la mise en œuvre des préconisations d’organisation qui ont été formulées par les consultants que le centre hospitalier s’est adjoint.

 

À lire aussi