Sort by *
.
..
MINISTÈRE
DE L'INTÉRIEUR
ET DES
OUTRE-MER
.
Liberté
Égalité
Fraternit
é
Le Préfet,
Secrétaire général
Monsieur Christian CHARPY
Président de
la
4
ème
chambre
de
la
Cour des Comptes
Cour des Comptes
13
rue Cambon
75001
PARIS
2
3
fE'I.
2024
Paris,
le
Réf.
:
24-002529-D
Monsieur
le Président,
Le
19
janvier
dernier, vous m'avez
transmis le
rapport
d'observations
définitives relatif
au
contrôle
des
comptes et de la gestion du secrétariat général du
Comité Interministériel
de
la
Prévention de
la
Délinquance
et
de la Radicalisation
(SG-CIPDR).
Tout
d'abord, je
souhaite souligner que
je
partage
pleinement l'esprit
des recommandations,
dont
certaines sont déjà en cours de
déploiement.
Comme
je
l'avais précisé
lors de
la
phase
contradictoire,
le nouveau secrétaire général du SG-CIPDR,
avec le plein soutien des équipes du secrétariat général,
mène une action
déterminée pour
mieux organiser
la
structure et
renforcer le
contrôle
interne
.
La
mission interservices, que
j'ai
installée en 2023, va poursuivre
ses
travaux auprès du SG-CIPDR
en
2024
pour
accompagner le
renforcement
du
contrôle
des marchés publics, sécuriser
les procédures
d'attribution
des subventions aux associations et réinstaurer plus de
rigueur
dans
la
gestion des
ressourceshumaines.
Les
efforts
menés dans ce cadre seront pérennisés par
les
recrutements
prévus au
sein du SG-CIPDR
pour transformer
le pôle
administrat
i
f et financier
en
secrétariat
général.
Dans un second
temps, la
transformation
du SG-CIPDR
en
tant
que délégation
interministérielle,
placée
par délégation du Premier ministre auprès du ministre de
l'Intérieur et
des Outre-mer,
permettra
de
clarifier
les missionsde
la
structure:
cette évolution
sera
notamment
l'occasion de préciser les modalités
d'articulation
avec
la
Miviludes. L'existence de celle-ci sera préservée
et explicitée
dans le
décret
de
création
de
la
délégation.
La
Miviludes conservera une
direction opérationnelle
spécifique
et identifiable,
en
capacité
d'affirmer
une
politique propre
de
lutte contre
les dérives sectaires,
et
mutualisera
les
fonctions
de soutien avec
la délégation
interministérielle, pour
garantir
l'efficience
de
la gestion
des moyens de
cette politique publique;
la création de
la
délégation
interministérielle
sera aussi une
opportunité pour
préciser le
positionnement
du conseil
scientifique
sur les processus de radicalisation
(COSPRAD)
.
Depuis
l'automne
2023,
cette
instance
peut décliner
de manière
opérationnelle
sa
feuille de route.
Les
membres du COSPRAD
ont
rappelé leur engagement
fort pour
renforcer
la
recherche dans le
domaine de
la
radicalisation
et confirmé
leur
volonté
de s'inscrire
pleinement
dans
l'analyse et
l'aide
à
la
décis
i
on
publique
.
Place Beauvau
75800
PARIS
Cedex 08
Standard
:
01
49 27 49 27
-
01
40 07 60 60
Adresse
internet
:
www
.
i
nterieur.gouv.fr
En
outre, je souligne que
la
politique publique de prévention de
la
délinquance et de lutte contre
la
radicalisation fera l'objet de travaux structurants au cours de l'année 2024:
un comité de pilotage réunit les directeurs d'administration centrale régulièrement depuis le
début de l'année 2024 pour élaborer
la
nouvelle stratégie nationale de prévention de
la
délinquance, qui devrait être adoptée d'ici
la
fin du premier semestre par le CIPDR;
la
collaboration entre le secrétaire général du SG-CIPDR et le coordonnateur national du
renseignement et de
la
lutte anti-terroriste est renforcée pour
.
conduire les travaux
d'actualisation du plan national de prévention de la radicalisation;
en matière de lutte contre le séparatisme, le SG-CIPDR
a
proposé l'organisation de nouvelles
cellules nationales de lutte contre l'islamisme et le repli (CLIR) en 2024, dans les domaines du
sport et de l'économie souterraine particulièrement, et
a
prévu
sa
participation
à
plusieurs CLIR
départementales.
Je
vous prie d'agréer, Monsieur
le Président,l'expressionde ma considération très
distinguée
.
Didier MAR
N