Trier par *

Actualités

Actualités

La Cour ouvre le code source du logiciel OpenAnafi

COUR DES COMPTES

Les juridictions financières participent à l’organisation de la 2e édition du hackathon #dataFin, qui se déroulera au Sénat les 24 et 25 janvier et sera consacré cette année aux finances publiques locales. À cette occasion, en sus de la mise à disposition des rapports
et recommandations des chambres régionales et territoriales des comptes présentés dans un format exploitable, la Cour publiera pour la première fois le code source de leur logiciel d’analyse financière OpenAnafi.

La Cour des comptes a pris l’initiative d’ouvrir ses premiers jeux de données publiques dès 2014. Les juridictions financières participent ainsi activement à la démarche française de gouvernement ouvert, en publiant régulièrement des données sur leurs activités et leurs travaux sur leur site ccomptes.fr et sur la plateforme data.gouv.fr.
Cette démarche s’inscrit dans l’esprit de l’article 15 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (« La Société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration »), qui est au fondement des missions de la Cour, et de l’article 47-2 de la Constitution, en vertu duquel celle-ci « contribue par ses rapports publics à l’information des citoyens ».

Le logiciel d’analyse OpenAnafi, développé et utilisé par les juridictions financières, permet, à partir des données comptables des collectivités locales, de réaliser automatiquement des grilles d’analyse financière. Son code source est développé avec des langages de programmation généralistes, largement utilisés (Django/Python, Angular/TypeScript).
L’ouverture de ce code a pour objectif de fournir aux citoyens une base d’analyse financière fiable, synthétique et homogène des comptes des communes et des établissements publics intercommunaux. Doter OpenAnafi d’une interface utilisateur grand public facilitant l’accès de tous à l’information financière des collectivités locales fait ainsi l’objet d’un défi proposé par la Cour, avec l’appui du Sénat, durant le hackathon #dataFin.