Sort by

BROUILLET René Alexis

Né le 9 mai 1909 à Cleppé (Loire), décédé le 28 novembre 1992 à Paris (14ème).

Fils d’Antonin Brouillet (Andrézieux, Loire, 14/3/1876-8/6/1956 Feurs, Loire), instituteur, et de Maria Leguay (Sayat, Puy-de-Dôme, 28/12/1876-14/6/1940 Feurs), couturière, mariés en 1901 à Andrézieux (non numérisé).

Petit-fils de Jean Claude Brouillet (Montarcher, Loire, 28/8/1845-28/5/1896 Andrézieux), sabotier, et de Marie Claudine Gay (La Chapelle-en-Lafaye, Loire, 14/8/1852-2/12/1921 Saint-Etienne, Loire), mariés avant 1876. Petit-fils de Marien Legay (Chapdes-Beaufort 17/7/1838-28/2/1891 Sayat), cultivateur, et de Jeanne Thuzet (Sayat 6/11/1839-ap. 1901), mariés le 19 novembre 1867 à Sayat.

Arrière-petit-fils d’Antoine Brouillet (Montarcher, 6/11/1806-8/1/1880 Montarcher), cultivateur, et d’Elisabeth Gay (Estivareilles, Loire, 9/6/1812-23/11/1870 Montarcher), mariés le 22 novembre 1835 à Montarcher. Arrière-petit-fils de Thomas Gay (La Chapelle-en-Lafaye 2/8/1815-ap. 1859 ?), propriétaire cultivateur, et de Claudine Fournier (1816 ? -22/2/1859 La Chapelle-en-Lafaye), mariés avant 1852. Arrière-petit-fils de Benoit Legay (Chapdes-Beaufort 30 thermidor an XI, 18/8/1803-1/11/1871 Chapdes-Beaufort), cultivateur, et de Marie Champeiaume (22/11/1813-4/11/1877 Chapdes-Beaufort), mariés le 19 juin 1832 à Chapdes-Beaufort. Arrière-petit-fils de Louis Thuzet (Riom, Puy-de-Dôme, 28 ventôse an XII, 19/3/1804-av. 1867 ?), cultivateur, et de Gabrielle Morel (Sayat 30/10/1807-29/3/1878 Sayat), mariés le 28 octobre 1834 à Sayat.

Marié le 18 décembre 1939 à Paris (6ème) à Léone Marthe Simone dite Noëlle Dibsky (Honfleur, Calvados, 7/1/1914-15/2/2017), « calculatrice », fille de Wladimir Dibsky (-av. 1939) et de Marthe Amélie Caplain (Honfleur 25/12/1889-16/9/1979 Feurs, Loire, acte transcrit le 27/9/1979 Paris 5ème), mariés avant 1914. Charles Rist (1874-1955), économiste, sous-gouverneur de la Banque de France, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, et Mme Jules Jeanneney, épouse du président du Sénat, étaient témoins du mariage.

Petite-fille de Jules Léon Désiré Caplain et d’Alice Augustine Bourdel, mariés avant 1889.

Père de sept enfants : Marie-Françoise ; Alain ; Christine (Carthage, Tunisie, 28/5/1950), mariée à Silvano Silvestri ; Monique, mariée le 27 octobre 1973 à Rome à Ferdinand von Seefried (Madrid 1944) ; Georges ; René ; et Suzanne, mariée à Gilles Dregi.

*

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure en 1930, licencié ès-lettres, diplômé de l’Ecole Libre des Sciences politiques, brevet d’études supérieures d’histoire et de géographie.

Service militaire à Saint-Maixent avec Georges Pompidou, futur Président de la République, et qu’il présenta au général de Gaulle en 1944.

Reçu premier au concours en 1937, auditeur de 2ème classe le 24 juin 1937. Chef adjoint du cabinet du Président du Sénat Jules Jeanneney le 14 février 1939, auditeur de 1ère classe le 29 octobre 1940, inspecteur général de la production industrielle de la circonscription de Nice le 15 juin 1942. Conseiller référendaire de 2ème classe le 12 janvier 1943. Participe à la Résistance dans le réseau de l’organisation civile et militaire (OCM), directeur du cabinet de Georges Bidault, président du Conseil national de la Résistance. Directeur adjoint du cabinet du général de Gaulle, président du Gouvernement Provisoire de la République Française le 15 septembre 1944. Membre du premier conseil d’administration de l’Ecole nationale d’Administration le 3 novembre 1945. Conseiller d'ambassade le 11 avril 1946, secrétaire général du Gouvernement général à Tunis le 10 février 1947. Conseiller à Berne en 1951, ministre plénipotentiaire le 9 janvier 1953, conseiller à l’ambassade auprès du Saint-Siège le 21 mars 1953, ministre plénipotentiaire de deuxième classe le 1er décembre 1953, conseiller référendaire de 1ère classe le 30 juin 1954, maintenu en disponibilité. Directeur du secrétariat général aux Affaires Algériennes le 9 juin 1958, directeur du cabinet du général de Gaulle, Président de la République, en 1959. Démissionne en 1959, conseiller référendaire honoraire.

Ambassadeur en Autriche en 1961 puis au Saint-Siège en 1964, Ambassadeur de France en 1969, admis à la retraite du corps diplomatique en 1974, Membre du Conseil Constitutionnel de 1974 à 1983, membre de l'Académie des Sciences Morales et Politiques en 1987. Membre de la Diana depuis 1932. Membre de la Société de l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France. Président de l’association pour l’histoire de l’administration française.

Extrait de son éloge par le Procureur général Bourrel : « (…) Après de très solides études littéraires et historiques, M. Brouillet était reçu premier au concours de l’auditorat. Sa distinction innée, son aménité souriante, sa culture aussi étendue que brillante, devaient tout naturellement lui ouvrir, à l’extérieur, des perspectives multiples et attrayantes. (…) »

Domiciles : 20, rue Boissonade (14ème), 1, rue René Pauline (6ème), 77, rue Claude-Bernard (5ème).

Grand-Croix de la Légion d’Honneur, de l’ordre national du Mérite et de l'Ordre de Pie IX.

Publications : Les Pieux Etablissements de la France à Rome et à Lorette, s.d. Notice sur la vie et les travaux d’Olivier Wormser (1913-1985), 1988.