Le financement et le pilotage des investissements liés au très haut débit

18/04/2013 Services-commerce Cour des comptes

La Cour des comptes a rendu public, le 18 avril 2013, un référé sur le financement et le pilotage des investissements liés au très haut débit. Parmi les fonds du programme d’investissements d’avenir (PIA) dont la gestion a été confiée par l’Etat à la Caisse des dépôts et consignations, l’action « développement des réseaux à très haut débit » représente l’enveloppe financière la plus élevée et soulève des enjeux importants de politique publique. La Cour observe que la mise en œuvre du programme national très haut débit, lancé en 2010, s’est heurtée à plusieurs obstacles : un rythme de déploiement par les opérateurs privés moins rapide que prévu, la question non tranchée de la faisabilité et l’acceptabilité de l’extinction du réseau (de boucle locale) cuivre, des risques financiers et techniques pour les collectivités locales dans les zones peu denses, ainsi qu’un pilotage insuffisant de l’Etat. La Cour recommande trois lignes d’action visant à une utilisation efficiente des fonds publics consacrés au très haut débit : 1) définir une stratégie nationale tenant compte de l’ensemble des technologies existantes 2) améliorer l’articulation des initiatives publiques et privées et 3) redonner à l’Etat un rôle de planification et de pilotage.

 

Recherche avancée

Espace personnel

Créez votre espace personnel pour archiver vos recherches de publications, et conserver tous vos documents

 

En savoir + Créer votre espace  

Nous suivre

La Cour des comptes sur Twitter   La Cour des comptes sur Facebook   La Cour des comptes sur YouTube   La Cour des comptes sur Dailymotion   La Cour des comptes sur Flickr