La politique vaccinale de la France

La politique vaccinale de la France 20/02/2013 Santé cour des comptes
La Cour des comptes a rendu public, mercredi 20 février 2013, un rapport sur la politique vaccinale de la France commandé par la commission des affaires sociales du Sénat en application de l’article L.O. 132-3-1 du code des juridictions financières. Ce rapport a été publié lundi 18 février 2013 par le Sénat en annexe du rapport n° 351.

La vaccination un outil essentiel mais controversé
Une vision d’ensemble sur la politique vaccinale en France
Les principaux enseignements du rapport
Les recommandations

 

La vaccination un outil essentiel mais controversé

 

La vaccination a été un outil essentiel de la disparition en France des grandes pandémies qui ont marqué le passé. Mais la nécessité de la vaccination s’impose moins à l’opinion en raison du décalage ressenti entre un risque jugé assez faible et d’éventuels effets indésirables, voire des rumeurs  de nocivité des vaccins qui se propage largement sur Internet. Les débats de 2009 sur la campagne de vaccination contre la pandémie de grippe A (H1N1) ont été illustratifs de la complexité de la politique vaccinale, dans sa définition comme dans sa mise en œuvre.

 

Une vision d’ensemble sur la politique vaccinale en France

 

Dans son rapport la Cour donne une vision d’ensemble de la politique vaccinale en France. Dans un premier temps elle dresse un bilan des actions conduites, notamment en application de la loi de santé publique du 9 août 2004. Elle propose ensuite une analyse des problématiques de suivi de la couverture vaccinale, et plus généralement des questions de surveillance épidémiologique et de pharmacovigilance. Dans un troisième temps, elle détaille les modalités d’élaboration du calendrier vaccinal et l’évolution vers un ciblage accru des recommandations de vaccination. Elle traite également des conditions de prise en charge des vaccins par la collectivité et de fixation des prix. Une partie est également consacrée au dispositif de vaccination et à ses acteurs. La cinquième et dernière partie s’attache à apprécier l’efficacité des actions de promotion de la vaccination mises en œuvre.

 

Les principaux enseignements du rapport

 

Les objectifs vaccinaux établis dans une perspective quinquennale en annexe de la loi de santé publique du 9 août 2004 ont été définis de manière trop uniforme et leur degré de réalisation a été décevant dans le cadre national comme au regard des comparaisons internationales.

 

L’ensemble des préconisations définies pour chaque âge de la vie par les autorités sanitaires forme le calendrier vaccinal. Celui-ci s’est considérablement étoffé sous le double effet de la disponibilité de nouveaux vaccins et d’un meilleur ciblage des recommandations, qui sont elles-mêmes de plus en plus denses. Ces recommandations sont souvent émises au terme d’un processus qui ne permet pas d’en garantir la clarté ni parfois la cohérence.

 

Les conditions de prise en charge par la solidarité nationale des vaccins pourraient être améliorées par une diversification des taux de remboursement par l’assurance maladie, des choix plus éclairés sur les stratégies de prévention à mettre en œuvre et des procédures de fixation des prix qui leur soient propres.

 

La couverture vaccinale ne touche pas identiquement l’ensemble de la population et certaines catégories sont moins couvertes que d’autres: les populations défavorisées et les adolescents qui ont en moyenne moins de contacts avec la médecine libérale et les habitants de certaines zones géographiques traditionnellement plus réticents à l’égard de la vaccination.

 

Le renforcement de la communication sur les vaccins est indispensable par une présence plus systématique sur Internet, une meilleure définition des cibles prioritaires, un encadrement plus efficace de la communication des producteurs des vaccins.

 

Les recommandations

 

Le rapport est assorti de 16 recommandations qui visent à :

-        Renforcer l’efficacité des recommandations vaccinales ;

-        Améliorer la détermination des prix et des taux de remboursements des vaccins ;

-        Combler les lacunes de la couverture vaccinale ;

-        Rendre plus efficace la communication sur la vaccination.

 

Consulter le rapport

date de dernière mise à jour : 21/02/2013

Recherche avancée

Espace personnel

Créez votre espace personnel pour archiver vos recherches de publications, et conserver tous vos documents

 

En savoir + Créer votre espace  

Nous suivre

La Cour des comptes sur Twitter   La Cour des comptes sur Facebook   La Cour des comptes sur YouTube   La Cour des comptes sur Dailymotion   La Cour des comptes sur Flickr